Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

international.gc.ca

Document archivé

L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Elle n’a été ni modifiée ni mise à jour depuis sa date d’archivage. Les pages archivées sur le Web ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un format de rechange en communiquant avec nous.

Vérification de l'ambassade du Canada à Addis-Abeba

(Juillet 2001)

Résumé

Une vérification des programmes Affaires publiques et relations économiques et politiques, Promotion du commerce extérieur (PCE), Affaires consulaires et Administration a été effectuée à l'ambassade à Addis-Abeba du 12 au 16 février 2001. La précédente vérification du Programme d'administration et du Programme des affaires consulaires a été réalisée en juin 1995.

Gestion de la mission

La mission est dirigée d'une main experte par un chef de mission (CDM) chevronné et s'appuie sur un personnel hautement motivé et compétent. La mission est accréditée auprès de quatre pays : l'Éthiopie, l'Érythrée, Djibouti et le Soudan. Le niveau de communication et la synergie entre les différents programmes de la mission sont excellents. Les comités sont bien structurés et des ententes de responsabilité sont en place pour tous les programmes à l'exception des Affaires consulaires et de l'Administration. Maintenant que le bureau de l'ambassade du Canada a ouvert ses portes à Khartoum en tant que mission satellite, les rôles et responsabilités de chaque mission doivent être officialisés dans le cadre d'une entente de responsabilité.

Gestion de la mission - rapport détaillé

Programme des affaires publiques et relations politiques et économiques (PERPA)

Le programme est bien organisé et un plan de travail efficace est en place. La section travaille en étroite collaboration avec la section de la coopération de la mission. La troisième secrétaire et vice-consule, *** a déployé une énergie considérable et fait preuve de beaucoup d'enthousiasme dès les six premiers mois de son affectation à Addis-Abeba. Elle collabore avec le CDM et ensemble, ils produisent des rapports politiques considérés comme étant de très haute qualité et révélant un grand esprit d'analyse.

PERPA - rapport détaillé

Promotion du commerce extérieur

En dépit d'un contexte économique très difficile, l'agent commercial (AC) ERP, sous la supervision de la troisième secrétaire et vice-consule, s'acquitte de ses responsabilités avec enthousiasme et en faisant preuve d'esprit d'initiative. L'AC possède de bons contacts et une bonne connaissance du marché. Bien que l'Éthiopie et la région ne soient pas une priorité pour de nombreuses sociétés canadiennes, il a réussi à les persuader de l'intérêt à participer à une grande présentation de catalogues. Certaines sociétés canadiennes ont également réussi à décrocher des contrats dans la région, en partie grâce à l'aide apportée par l'agent commercial. Ce dernier a besoin d'être formé à la nouvelle approche du Service canadien des délégués commerciaux.

Promotion du commerce extérieur - rapport détaillé

Programme des affaires consulaires

Le Programme des affaires consulaires est bien géré. Les deux consuls honoraires, dont l'un est en Érythrée et l'autre à Djibouti, s'acquittent de leurs fonctions de manière satisfaisante. D'après l'équipe de vérification, ni la charge de travail de l'adjointe aux affaires consulaires, ni les tâches effectuées par cette dernière ne justifient le maintien de ce poste.

Programme des affaires consulaires - rapport détaillé

Programme d'administration

Le Programme d'administration donne des résultats satisfaisants. L'agente-gestionnaire consulaire (AGC) est arrivée à la mission au cours de l'été 2000, toutefois, sa formation et les vacances ont retardé son entrée en fonctions et elle n'est réellement en poste que depuis deux mois. Du fait qu'elle exerce ses fonctions depuis peu de temps, il est difficile d'évaluer son rendement. Le moral à la mission est très bon. L'AGC a encouragé la mise en place de bonnes relations de travail tant avec les EC qu'avec les ERP. L'élaboration d'objectifs et d'une planification officielle aurait un effet bénéfique sur la gestion du programme.

Le programme s'appuie sur des ressources adéquates; ce dernier manque toutefois d'un administrateur du système (AS) à temps plein. Les descriptions de postes et l'organigramme doivent être rectifiés pour refléter les tâches réellement accomplies à la mission ainsi que les véritables liens hiérarchiques. La mission a également besoin de réaffecter la fonction personnel à un autre poste que celui du comptable. Bien que le portefeuille des biens soit bien géré, la mission devra développer une bonne compréhension du marché local pour faciliter une planification à long terme. Le rapport hiérarchique avec Nairobi sur les questions financières prendra fin lorsque le comptable recevra la certification SGI, prévue pour mai 2001.

Programme d'administration - rapport détaillé

Fiche de renseignements sur les ressources de la mission

Ressources humaines (ETP)

ProgrammeECERPTOTAL
Chef de mission156
PCI et Relations générales0,911,9
Développement30,63,6
Immigration0,122,1
Administration et Affaires consulaires136.4*37,4
Total64551

* dont 23 postes de gardes

Il y a 2 consuls honoraires : 1 en Érythrée et 1 à Djibouti.

Ressources matérielles

ActifPropriété de l'ambassadeLocation
Chancellerie01
Résidence officielle01
Logements du personnel05
Véhicules50

Renseignements financiers (2000/2001)

Budget d'exploitation (N001)844 400 $
Salaires des ERP (N012)206 000 $
Heures supplémentaires des EC (N011)20 000 $
Capital (N005)125 000 $
Total1 195 400 $

Suivant

Bureau de l'inspecteur général

Pied de page

Date de modification :
2008-10-24