Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

international.gc.ca

Document archivé

L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Elle n’a été ni modifiée ni mise à jour depuis sa date d’archivage. Les pages archivées sur le Web ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un format de rechange en communiquant avec nous.

Vérification du consulat général du Canada, Buffalo

(Avril 2001)

Résumé

Une vérification des programmes des affaires publiques et des relations politiques et économiques (PERPA), de développement du commerce international (DCI), des services consulaires ainsi que d'administration a été effectuée à Buffalo entre le 11 et le 15 septembre 2000. La vérification précédente remontait à 1995 et portait sur le Programme d'administration.

Gestion de la mission

Le chef de mission (CDM) s'intéresse à tous les programmes de la mission et contribue de façon significative à la promotion de diverses initiatives auprès de personnes susceptibles d'être intéressées par ces programmes, de même qu'à l'élaboration de contacts fructueux avec les personnes et organisations clés.

Les mécanismes de gestion tels que l'entente de responsabilité du chef de mission (CDM), les plans de travail des programmes et les comités requis sont en place. Le Programme de stages pour les jeunes, parrainé par le Conseil du Trésor, fonctionne efficacement au sein de la mission.

On a constaté des problèmes de gestion non résolus dans trois des cinq programmes de la mission. Ces problèmes portent sur des questions de rendement dans le Programme d'administration, de leadership et de motivation dans la section commerciale, et de personnel dans le Programme de CIC.

Conformément à la politique ministérielle et aux saines pratiques de gestion, il faut effectuer des appréciations des employés recrutés sur place (ERP) pour tout le personnel concerné. La formation d'un comité des ERP faciliterait grandement les communications et la résolution des problèmes de personnel.

Gestion de la mission - rapport détaillé

Affaires publiques et relations politiques et économiques (PERPA)

Le programme PERPA, géré directement par le chef de mission et confié à un personnel chevronné et bien informé, fonctionne de façon efficace. Des plans de travail sont en place et comprennent des objectifs, des activités et des prévisions de résultats clairement établis. On s'est dit préoccupé des répercussions éventuelles de l'absence d'un gestionnaire de programme dont le mandat principal serait d'appuyer les futurs CDM.

PERPA - rapport détaillé

Dévelopment du commerce international (DCI)

***, ce qui a sapé le moral du personnel de la section. Conséquemment, cette dernière fonctionne de façon statique et dépassée, et n'adhère pas aux principes de la nouvelle approche. *** La venue d'un nouveau DCP, aux antécédents et à l'expérience solides, constitue un premier pas dans la bonne direction. Les problèmes soulevés dans le présent rapport visent à fournir des éléments positifs, dont pourra s'inspirer la mission pour pallier ses faiblesses.

DCI - rapport détaillé

Programme des services consulaires

La mission offre des services consulaires rapides et efficaces. L'agente consulaire est expérimentée, et très appréciée par la direction de la mission. On lui a rappelé l'obligation de fournir des reçus officiels pour toutes les recettes perçues, de même que l'importance de procéder rapidement au dépôt de ces sommes.

Programme des services consulaires - rapport détaillé

Programme d'administration

Certains volets du Programme d'administration n'atteignent pas les résultats escomptés. ***

Les quatre logements du personnel sont la propriété de l'État et nécessitent beaucoup d'entretien. On se demande pourquoi il n'existe pas une politique de location qui vaille pour tous les locaux de Buffalo. Un certain nombre de problèmes perdurent du côté des ressources humaines, et les communications pourraient être améliorées dans ce domaine. Les finances de la mission pourraient être gérées de manière plus efficace, et l'on devrait exercer un contrôle plus serré sur la gestion de la trésorerie. La mission effectue des transactions de près de 40 millions de dollars auprès de la banque; il y aurait donc lieu d'analyser les ententes conclues avec celle-ci, afin de s'assurer qu'elles demeurent les plus avantageuses et économiques possibles pour la mission.

Programme d'administration - rapport détaillé

Fiche de renseignements sur les ressources de la mission

Personnel (ETP)

 Employés canadiensERPTotal
Chef de mission112
Développement du commerce international156
Affaires publiques et relations politiques et économiques (PERPA) 2.82.8
Affaires consulaires 1.21.2
Services communs 99
Immigration54146
Total76067

Ressources matérielles

BiensLocation du privéLocation par l'étatPropriété de l'état
Chancellerie* 1 
Résidence officielle  1
LP 24
Véhicules  2

*La propriété de la chancellerie comporte également une annexe et deux entrepôts

Information financière - Exercice 2000-2001

Salaires des ERP (CC 017)3 344 000 $
Opérations (CC 014)1 862 500 $
Heures supplémentaires des EC (CC 015)0
Capital (CC 050)30 000 $
Total5 236 500 $

Suivant

Bureau de l'inspecteur général

Pied de page

Date de modification :
2009-02-04