Aide au développement

L’Afghanistan est un pays dévasté par plus de 30 années de conflit. Il fait partie des 15 pays les moins avancés du monde : son capital humain et la capacité de l’État sont anéantis, la protection des droits de la personne y est déficiente et le pays éprouve des difficultés dans la prestation de services tels que l’éducation et les soins de santé. En 2012, l’Afghanistan se classait 175sur 187 pays selon l’indice du développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement.

Depuis des décennies, le Canada participe activement au développement de l’Afghanistan et il maintient fermement son engagement à aider le pays à atteindre ses objectifs en la matière.

Depuis 2001, les travaux de reconstruction de l’Afghanistan réalisés par le Canada et la communauté internationale, dans lesquels s’inscrivait la mission militaire du Canada à présent terminée, ont jeté les bases des initiatives de développement que continue de mener ce dernier dans le pays. Depuis 2008, le soutien du Canada en matière d’éducation, de santé et de droits de la personne – notamment en faveur des femmes et des filles – s’est traduit pour les Afghans par des gains et par l’amélioration de leur qualité de vie.

Rôle du Canada

Entre 2014 et 2017, s’appuyant sur ce qui a déjà été réalisé dans des domaines où il a fait preuve de leadership, le Canada concentrera son travail de développement dans des secteurs clés pour atteindre les objectifs suivants :

  • faciliter l’accès à l’éducation et accroître la qualité de l’enseignement;
  • améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants afghans;
  • protéger et promouvoir les droits de la personne, en particulier les droits des femmes et des filles;
  • renforcer la capacité des organisations afghanes à gérer efficacement l’aide humanitaire.

Ainsi, le Canada s’est engagé à verser 227 millions de dollars en aide au développement pendant cette période.

Résultats obtenus

Grâce à ce qui a été accompli jusqu’ici dans chacun de ces secteurs importants du développement, certains résultats marquants ont été obtenus :

Éducation

  • Plus de 7,7 millions d’enfants afghans (dont près de 40 % de filles) sont inscrits à des écoles publiques et communautaires, une hausse marquée par rapport au million de garçons qui étaient inscrits dans les écoles publiques en 2001.
  • Plus de 6 300 écoles communautaires réparties dans tout le pays ont fourni une éducation à environ 184 000 élèves (dont 80 % de filles).
  • De concert avec la communauté internationale, le Canada a contribué à la mise en place de plus de 13 000 comités de gestion scolaire, qui font participer les parents à l’apprentissage de leurs enfants et qui se font les porte-parole du développement communautaire.
  • Grâce au soutien du Canada et d’autres donateurs, plus de 187 000 enseignants afghans ont reçu une formation et plus de 6 000 bourses ont été accordées à des femmes inscrites aux écoles de formation des enseignants.

Santé

  • L’amélioration de la qualité des soins a permis de réduire le taux de mortalité à la naissance, qui est passé de 129 sur 1 000 en 2006 à 94 sur 1 000 en 2011. Pendant la même période, le nombre de décès avant l’âge de cinq ans est passé de 191 à 128 sur 1 000.
  • Des campagnes permanentes ont permis de vacciner jusqu’à ce jour plus de 8 millions d’enfants contre la poliomyélite, ce qui a fait nettement diminuer le nombre de cas confirmés depuis 2011 (2011 : 80 cas; 2012 : 37 cas; 2013 : 14 cas; à ce jour en 2014 : 3 cas).
  • La formation de plus de 9 000 professionnels de la santé, dont des médecins, infirmières, sages-femmes ou intervenants en santé communautaire, a facilité l’accès à des services de santé primaires offerts à moins de deux heures de marche du lieu de résidence pour près de 60 % de la population afghane. L’amélioration est remarquable, car ce chiffre n’était que de 9 % en 2000.
  • La baisse du taux de mortalité maternelle (qui est passé de 710 pour 100 000 naissances vivantes en 2005 à 460 en 2010) s’explique en partie par la multiplication des établissements de santé dans l’ensemble du pays (de 496 en 2003 à plus de 2 000 aujourd’hui) et par les campagnes massives de promotion de la santé, menées auprès de 18 000 personnes.

Droits et autonomisation des femmes et des filles

  • En Afghanistan, les femmes peuvent voter. Elles représentent actuellement 27 % des parlementaires.
  • La Constitution désormais en vigueur garantit l’égalité entre les hommes et les femmes.
  • L’Afghanistan est la seule république islamique à avoir ratifié sans réserve, en 2003, la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. Le pays s’est ainsi engagé à promouvoir et à soutenir toutes les mesures appropriées pour que les femmes puissent jouir de leurs pleins droits et de leur liberté fondamentale.
  • La loi visant l’élimination de la violence contre les femmes, adoptée par décret présidentiel en 2009, criminalise pour la première fois le mariage des enfants, le mariage forcé, la vente et l’achat de femmes ou de filles, le fait de donner une femme ou une fille en guise de règlement d’un différend, l’auto-immolation forcée et 17 autres actes, dont le viol et les coups.
  • Le soutien à long terme que le Canada apporte à la Commission indépendante des droits de la personne en Afghanistan a aidé cette dernière à enquêter sur environ 28 000 plaintes pour violence faite aux femmes entre 2002 et 2013.
  • De juillet à novembre 2013, la Commission a formé 24 371 personnes, dont 7 533 femmes, aux droits de la personne (participation politique des femmes, justice sensible à la spécificité des sexes, etc.) en prévision des élections de 2014 et 2015.

Aide humanitaire

  • En réponse aux appels d’urgence lancés annuellement pour l’Afghanistan, le Canada contribue à fournir une aide humanitaire pouvant sauver des vies (par exemple l’aide alimentaire d’urgence, des abris, l’assistance autre qu’alimentaire, des soins de santé, et des services de nutrition et de protection), en faveur de millions d’Afghans vulnérables touchés par les conflits et les catastrophes naturelles.
  • En raison de sa participation aux travaux entrepris par le Programme alimentaire mondial en Afghanistan, le Canada a contribué à fournir une assistance alimentaire à 7,5 millions de personnes.
  • Par son soutien, le Canada a également renforcé la capacité du Croissant-Rouge afghan à fournir et à gérer efficacement l’aide humanitaire dans l’ensemble du pays.

Liens connexes