Chronologie de l’engagement du Canada en Afghanistan 2001–2014

2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014

Les opérations du Canada en Afghanistan

Traditionnellement

  • Le Canada a établi des relations diplomatiques avec l’Afghanistan pour la première fois en 1968 pour coordonner le travail humanitaire et le travail de développement qu’il a commencé à fournir à la fin des années 1960 à la suite d’une série de catastrophes naturelles.
  • Avant 2001, l’assistance de l’Agence canadienne de développement international à l’Afghanistan consistait surtout en aide humanitaire, d’une valeur de 10 à 20 millions de dollars par année pour des besoins fondamentaux.

2001

  • 11 septembre : Une série d’attaques suicides sont menées aux États-Unis par le groupe terroriste al-Qaïda.
  • 12 septembre : Le Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) adopte la résolution 1368, qui appuie les efforts pour éradiquer le terrorisme en Afghanistan.
  • 7 octobre : Le jour même du début des opérations des États-Unis contre al-Qaïda et le régime des talibans en Afghanistan, le Canada annonce que ses forces aériennes, maritimes et terrestres participeront à l’opération américaine Enduring Freedom dans le cadre de l’opération canadienne APOLLO.
  • 8 octobre : Le Canada annonce qu’il fournira des forces aériennes, terrestres et maritimes à l’opération Enduring Freedom.
  • 9 octobre : Se trouvant déjà en mer avec la Force permanente de l’Atlantique de l’OTAN, la première ressource canadienne, le NCSM HALIFAX, a comme instruction de se détacher de cette force pour se rendre dans la mer d’Oman. Le 2 novembre, le NCSM HALIFAX amorce des opérations de lutte contre le terrorisme dans le cadre de l'Opération APOLLO. Le groupe opérationnel canadien est complet lorsque deux autres frégates, un destroyer et un ravitailleur se joignent au navire. Le NCSM VANCOUVER se trouve également sur le théâtre au sein d’un groupe de aéronaval américains.
  • 5 décembre : La conférence de Bonn établit les termes d’un accord pour que le gouvernement intérimaire de l’Afghanistan dirige le pays à la suite de la chute des talibans.
  • 22 décembre : Hamid Karzaï est assermenté à titre de président de cet organe intérimaire, qui doit laisser place dans les six mois à un gouvernement de transition, choisi au moyen d’une Loya Jirga d’urgence (un grand conseil qui regroupe des représentants mâles sélectionnés localement de différentes tribus et factions en Afghanistan).
  • 22 décembre : Le Conseil de sécurité des Nations Unies autorise la création de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS), (en anglais), dont le mandat est de maintenir la sécurité à Kaboul et dans les environs de manière à ce que les employés du gouvernement intérimaire afghan et des Nations Unies puissent travailler dans un environnement sécuritaire.

2002

  • Janvier : Le Canada rétablit ses relations diplomatiques avec l’Afghanistan.
  • Janvier : À la suite de la Conférence internationale sur l'aide à la reconstruction de l'Afghanistan tenue à Tokyo, le Canada répond à la demande d’investissements pour le développement à long terme formulée par le gouvernement afghan en renforçant considérablement son engagement à l’égard du pays.
  • Février : Les premiers éléments du groupe-bataillon canadien basés au 3 PPCLI arrivent en Afghanistan et font partie de la 187e Brigade de la 101e Division aéroportée des États-Unis.
  • 28 mars : Le Conseil de sécurité des Nations Unies établit la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA). De concert avec le gouvernement intérimaire, la MANUA est responsable de la gestion et de la coordination de l’ensemble des activités d'aide humanitaire, de redressement et de reconstruction des Nations Unies en Afghanistan.
  • 13 juin : La Loya Jirga élit Hamid Karzaï comme président du nouveau gouvernement de transition de l’Afghanistan. Le gouvernement intérimaire doit diriger l’Afghanistan jusqu’à ce qu’un gouvernement pleinement représentatif puisse être élu dans le cadre d’élections libres et justes, qui devront être tenues au plus tard deux ans après la présente Loya Jirga.
  • Octobre : Des soldats canadiens sont déployés en Afghanistan dans le cadre de l’opération Enduring Freedom dirigée par les États-Unis.

2003

  • Août : Sous le mandat de l’opération Athena, des membres des Forces canadiennes sont déployés à Kaboul pour participer à la mission des Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) pour aider à maintenir la sécurité à Kaboul et dans les régions avoisinantes.
  • Août : Le Canada ouvre son ambassade à Kaboul.

2004

  • Janvier : L’Afghanistan met en œuvre une nouvelle constitution.
  • Mars : Le Canada s’engage à verser 250 millions de dollars en aide à l’Afghanistan, et 5 millions de dollars pour appuyer l’élection présidentielle afghane de 2004.
  • Octobre : Des élections présidentielles sont tenues en Afghanistan pour la première fois depuis la chute des talibans. Les élections sont organisées par les Nations Unies avec l’aide de la communauté internationale.

2005

  • Août : Le Canada assume le leadership de l’Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar. Environ 350 membres du personnel des Forces armées, de la police, des affaires étrangères, des services correctionnels et du développement appuient les Afghans dans les domaines de la gouvernance, de la sécurité et du développement. Les membres des FAC prenant part à l’opération ATHENA à Kaboul commencent leur transition vers la province de Kandahar.
  • Septembre : On tient les premières élections législatives afghanes (Wolesi Jirga) depuis la chute des talibans. Les élections sont organisées par les Nations Unies (en anglais seulement) avec l’aide de la communauté internationale.

 

2006

  • Janvier : Les membres des FAC commencent les opérations de combat à Kandahar dans le cadre de l’Op ATHENA. À son apogée, Kandahar comptait presque constamment près de 3 000 membres des FAC, dans le cadre de l’opération ATHENA.
  • Février : Le personnel médical canadien prend le commandement de l’Unité médicale multinationale de rôle 3 à l’aérodrome de Kandahar. Les Canadiens assurent le commandement jusqu’en 2008 et le personnel médical continue de servir jusqu’en décembre 2011.
  • Août : La première équipe de liaison et de mentorat opérationnels (ELMO) est envoyée à Kandahar. Elle collabore avec des soldats et des policiers afghans afin de donner de la formation individuelle et collective, d’encadrer des dirigeants de tous les grades et d’assurer la liaison avec les forces de la FIAS durant les opérations conjointes.

2007

  • Février : Le premier ministre Harper affecte 200 millions de dollars de plus à la reconstruction et au développement à l’appui des efforts du Canada en Afghanistan.

  • Octobre : Le gouvernement du Canada charge le Groupe d'experts indépendant d’examiner la mission du Canada en Afghanistan et de formuler des recommandations sur le rôle futur du Canada en Afghanistan.

2008

  • Janvier : Le Groupe d’experts indépendant publie son rapport, plus couramment connu sous le nom de « rapport Manley » (Le Groupe d’experts était dirigé par l’ancien ministre libéral des Affaires étrangères John Manley), dans lequel il recommande des priorités plus ciblées, des repères clairs, des communications plus fréquentes aux Canadiens concernant l’engagement du Canada en Afghanistan et une planification intégrée.
  • Février : Le Parlement vote pour prolonger la mission de combat à Kandahar jusqu'en 2011.
  • Juin : Le Canada définit le cap de son engagement en Afghanistan jusqu’en 2011, en établissant six priorités et trois projets de premier plan pour l’Afghanistan, et réoriente 50 p. 100 de sa programmation sur Kandahar.
    • Les quatre premières priorités portent principalement sur Kandahar :
      • maintenir un environnement plus sécuritaire et la loi et l’ordre en renforçant la capacité de l’Armée nationale afghane et de la Police nationale afghane ainsi qu’en appuyant les efforts complémentaires dans les secteurs de la justice et des services correctionnels;
      • fournir des emplois, de l’éducation et des services essentiels, tels que l’eau;
      • offrir une aide humanitaire aux populations vulnérables, y compris les réfugiés;
      • accroître la sécurité et la gestion transfrontalières entre le Pakistan et l’Afghanistan.
    • Les deux dernières priorités ont une orientation nationale :
      • renforcer les institutions afghanes qui sont au cœur des priorités à Kandahar et appuyer les processus démocratiques, tels que les élections;
      • faciliter les efforts dirigés par les Afghans en vue d’une réconciliation politique afin d’affaiblir l’insurrection et d’encourager une paix durable.
    • Les trois projets de premier plan sont :
      • remmettre en état le barrage Dahla et son système d'irrigation dans la province de Kandahar;
      • Construire et réparer 50 écoles dans des districts ciblés de la province de Kandahar et former 3000 enseignants;
      • éradication la polio à l’échelle nationale.
    • En ce moment :
      • La présence civile du Canada en Afghanistan triple;
      • Des rapports trimestriels au Parlement et des repères sont établis en ce qui concerne l’engagement du Canada en Afghanistan;
      • Le Canada annonce qu'il fera passer son affectation sur 10 ans au développement et à la reconstruction en Afghanistan de 1,3 milliard à 1,9 milliard de dollars (de 2001 à 2011).
  • Juin : Conférence de Paris : Les ministres du Canada et de 67 autres pays se réunissent pour une Conférence internationale de soutien à l’Afghanistan. La Conférence de Paris vient renforcer le soutien au Pacte pour l'Afghanistan de 2006, la collaboration multinationale qui contribue au développement de l’Afghanistan, et recueille des promesses de dons de 20 milliards de dollars pour la stratégie de développement du pays.
  • Août : Le Bureau canadien d'appui à la gouvernance commence ses activités afin de fournir des conseils techniques d’expert au gouvernement afghan dans des secteurs clés qui sont mentionnés dans la Stratégie de développement national de l’Afghanistan, dont les services de maintien de l’ordre, la législation en matière de droits de la personne, les activités liées aux élections, la formation professionnelle et l’éducation, le génie, la gestion financière et l’administration.

2009

  • Mars : La Conférence internationale sur l’Afghanistan commence à La Haye. Des délégations de 72 pays discutent de l’avenir de l’Afghanistan et du rôle que peut jouer la communauté internationale.
  • Mai : Le Canada introduit le Défi afghan, une initiative de financement qui appuie les projets de développement d’organisations canadiennes et qui fait connaître des projets qui sont bénéfiques à la vie des Afghans.
  • Juin : Dans le cadre de son engagement à mieux informer les Canadiens du rôle du pays en Afghanistan, le Canada lance sa tournée pancanadienne de l’exposition multimédia Afghanistan360°.
  • 20 août : On tient les premières élections présidentielles et les premières élections aux conseils de province dirigées par les Afghans depuis la chute des talibans. Hamid Karzaï est réélu à titre de président. Hamid Karzaï est réélu à titre de président. Ces élections représentent la deuxième série d’élections démocratiques tenues par le pays depuis la chute des talibans.
  • Décembre : L’Escadre aérienne de la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan est déployée afin de fournir aux troupes de la coalition un soutien aérien mobile, du transport aérien, de même que des capacités de surveillance et de reconnaissance. Cette mission prend fin en août 2011.

2010

  • Janvier : La deuxième Conférence de Londres a lieu et permet de réunir la communauté internationale et des partenaires afin d’aligner pleinement les ressources militaires et civiles derrière une stratégie politique dirigée par les Afghans.
  • Juillet : La Conférence de Kaboulrenouvelle l’engagement de la communauté internationale à l’égard de l’Afghanistan et du peuple afghan. Plus de 75 pays et organismes internationaux participent à l’événement, qui est organisé par le gouvernement de l’Afghanistan.
    • Durant la conférence, la communauté internationale et le gouvernement de l’Afghanistan conviennent du plan de transition de l’Afghanistan—le processus Inteqal—pour voir les Afghans assumer le leadership en matière de sécurité, de gouvernance et de développement économique.
  • Septembre : Les premières élections législatives dirigées par les Afghans pour élire la Wolesi Jirga (chambre basse) sont tenues. Il s’agit des deuxièmes élections législatives en Afghanistan, mais des premières dont le processus électoral est dirigé par les Afghans depuis la chute des talibans en 2001.
  • Novembre : Le gouvernement du Canada annonce le rôle que jouera le pays en Afghanistan jusqu’en 2014, et ce, selon quatre priorités : éducation et santé; sécurité; diplomatie régionale; aide humanitaire.

2011

  • Mars : L'Afghanistan annonce que les forces afghanes commenceront à assumer la responsabilité en matière de sécurité dans sept régions de l'Afghanistan. Le transfert de la responsabilité en matière de sécurité pour les sept régions représente un premier pas très important dans le processus Inteqal, qui verra la responsabilité première en matière de sécurité à l’échelle du pays être transférée de la FIAS aux Forces de sécurité nationale afghanes d’ici la fin de 2014.
  • Mai : Début de l’opération ATTENTION – Le Canada déploie le deuxième contingent en importance de la Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan, qui offre de la formation et du perfectionnement professionnel aux Forces de sécurité nationale afghanes.
  • Juin : Le contingent de représentants du gouvernement canadien quitte l’Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar étant donné que les cibles de nos six priorités et trois projets de premier plan sont presque atteints.
  • Juillet : Le Canada met fin à sa mission de combat dans la province de Kandahar. La Force opérationnelle de transition de mission arrive en Afghanistan afin de préparer, réparer, remballer et expédier les véhicules, l’équipement et le matériel ailleurs dans le pays ou au Canada.
  • Juillet : Le Canada entame un nouvel engagement qui se concentrera à Kaboul et qui visera quatre priorités :
    • investir dans l’avenir des enfants et des jeunes Afghans au moyen de programmes de développement dans les domaines de l’éducation et de la santé;
    • renforcer la sécurité, la primauté du droit et le respect des droits de la personne en fournissant jusqu’à 950 formateurs des FC, du personnel de soutien et environ 45 policiers civils canadiens pour aider à former les Forces de sécurité nationale afghanes;
    • favoriser la diplomatie à l’échelle régionale;
    • fournir de l’aide humanitaire.
  • Juillet : Le processus Inteqal commence : les Forces afghanes commencent à assumer la responsabilité en matière de sécurité dans sept régions de l’Afghanistan, incluant : les provinces de Bamyan et Panjshir, la ville d’Herat, la province de Kaboul, Lashkar Gah (Helmand), Mazar-e-Charif (Balkh), et Mehtar Lam (Laghman).
  • 2 novembre : La Conférence d'Istanbul sur l'Afghanistan a lieu, avec pour objectif de promouvoir la sécurité régionale et la coopération parmi les pays d'Asie centrale et australe. La déclaration issue de la conférence inclut des mesures visant à renforcer la confiance, qui seront mises en oeuvre par l'Afghanistan et les pays voisins afin de combattre le terrorisme et de renforcer le contrôle des stupéfiants et l'intégration économique régionale
  • 27 novembre : L'Afghanistan annonce la deuxième phase de la transition de sécurité et identifie les villes, districts et provinces pour lesquels la responsabilité en matière de sécurité sera transférée des forces internationales aux Forces afghanes.
  • 5 décembre : La Conférence internationale sur l'Afghanistan a lieu à Bonn, en Allemagne, dix ans après la chute du régime taliban. La communauté internationale et l'Afghanistan s'entendent sur un partenariat renouvelé et fondé sur le respect d'engagements mutuels, pour la "décennie de la transformation" au-delà de 2014.
  • 15 décembre: La dernière rotation des Forces canadiennes à Kandahar, déployée sous l'égide de la Force opérationnelle de transition de la mission (FOTM) de juillet à décembre 2011, revient au Canada après avoir complété la clôture de la mission militaire menée dans la province de Kandahar.

2012

  • 21 mai : Le premier ministre Harper annonce que le Canada consacrera 110 millions de dollars par année sur trois ans (2015-2017) afin de contribuer au maintien des Forces de sécurité nationales afghanes.
  • 2 juin: Glenn Davidson a présenté ses lettres de créance au président Hamid Karzai et est officiellement entré en fonction à titre d’ambassadeur du Canada auprès de l’Afghanistan.
  • 8 juillet : Le Canada assiste à la Conférence de Tokyo sur l’Afghanistan et accueille favorablement le Cadre de responsabilité mutuelle de Tokyo(CRMT).
  • 8 juillet : Le Canada annonce qu’il versera une contribution de 227 millions de dollars de 2014 à 2017 afin de poursuivre les efforts de développement.

2013

  • Juin : Début du déploiement des membres des FAC faisant partie de la dernière rotation en Afghanistan, y compris l’équipe de clôture de mission, pour remballer et récupérer l’équipement à retourner au Canada.
  • 18 juin : La cinquième et dernière phase de la transition est annoncée. Les Forces de sécurité nationales afghanes assurent la sécurité à l’échelle du pays en collaboration avec des forces de la coalition apportant du soutien.
  • 3 juillet : À titre de membre du Conseil de coordination et de surveillance conjoint, le Canada participe à la réunion des hauts représentants visant à évaluer les progrès réalisés au cours de la première année du Cadre de responsabilité mutuelle de Tokyo.
  • 10 octobre : L’ambassadrice Deborah Lyons présente ses lettres de créance au président de l’Afghanistan, Hamid Karzaï.
  • 1er décembre : La ministre d’État (Affaires étrangères et consulaires) Lynne Yelich conclut une première visite, qui s'est avérée fructueuse, à Kaboul, au cours de laquelle elle a réitéré l’engagement continu du Canada à aider l’Afghanistan à réaliser la paix et la prospérité à long terme. Elle annonce également une contribution canadienne de plus de 1,8 million de dollars pour deux projets à l’appui d’un processus démocratique plus crédible et plus représentatif lors des élections de 2014 en Afghanistan.

2014

  • 14 février : Le ministre Baird fait une déclaration pour souligner le début des élections présidentielles et encourager toutes les Afghanes et tous les Afghans à participer activement et de manière pacifique et constructive.
  • Mars : Tous les membres des FAC restants sont redéployés. La mission militaire du Canada en Afghanistan prend.
  • 4 mars : La ministre d’État Yelich fait une déclaration pour souligner le début des élections des conseils provinciaux. Elle encourage toutes les Afghanes et tous les Afghans à participer activement et indique que « la participation pleine et entière des femmes afghanes à la société s’avère cruciale pour assurer le développement durable et la prospérité économique de l’Afghanistan au cours des prochaines années. ».
  • 12 mars : Le Canada souligne la conclusion de sa mission de formation militaire en Afghanistan au cours d’une cérémonie de descente du drapeau à Kaboul. La cérémonie marque également la conclusion de la mission de police civile actuelle du Canada. 
  • Le premier ministre Stephen Harper fait une déclaration pour souligner les efforts de plus de 40 000 membres des Forces armées canadiennes qui se sont battus pour contrer la menace du terrorisme, assurer la liberté d’autrui et bâtir un monde plus fort et plus sûr. Il indique également que la fin de la mission militaire et la descente du drapeau représentent une étape importante de la lutte contre le terrorisme mondiale et que le Canada continuera de jouer un rôle de premier plan à l’appui des efforts visant à créer un meilleur avenir pour tous les Afghans.
  • 14 mars : Le premier ministre Harper accueille le dernier contingent des courageux hommes et femmes des Forces armées canadiennes à leur retour à Ottawa, au moment où ils descendent de leur avion en provenance de l’Afghanistan.