Soutien du Canada aux Afghanes

La promotion et la protection des droits des femmes et des filles en Afghanistan constituent une priorité pour le Canada. Depuis 2001, la situation de la population afghane, y compris celle des femmes, s’est améliorée. Les gains obtenus demeurent toutefois fragiles.

Progrès et défis – faits saillants

  • La Constitution de l’Afghanistan garantit explicitement l’égalité entre les hommes et les femmes.
  • De nombreuses normes internationales relatives aux droits de la personne, y compris la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, ont été intégrées à la législation nationale.
  • En 2009, l’Afghanistan a adopté par décret présidentiel une loi visant l’élimination de la violence contre les femmes, qui criminalise le baad (le fait d’offrir une femme ou une fille comme monnaie d’échange), le mariage des enfants et le mariage forcé, ainsi que 19 autres actes de violence à l’endroit des femmes.
  • En Afghanistan, 27 % des parlementaires sont des femmes.
  • Lors des élections de 2014, trois femmes se sont présentées comme candidates à la vice-présidence, et 10 % des candidats aux conseils provinciaux étaient des femmes.
  • Plus de 3 millions de filles afghanes sont inscrites à des écoles publiques et communautaires, alors qu’aucune ne l’était en 2001.
  • Le Canada a contribué à l’établissement de plus de 6 300 écoles communautaires qui fournissent une éducation à quelque 184 000 élèves, dont 80 % de filles.
  • Grâce au soutien du Canada, le taux de mortalité maternelle a diminué d’environ 70 % au cours de la dernière décennie, et la mortalité juvénile a diminué de moitié.
  • Plus de 8 millions d’enfants ont été vaccinés contre la poliomyélite au cours des campagnes de vaccination permanentes.
  • Plus de 9 000 professionnels de la santé ont été formés.
  • Au cours de leur vie, environ 87 % des Afghanes seront victimes d’au moins une forme de violence physique, sexuelle ou psychologique, ou encore seront forcées de se marier.
  • Plus de 4 000 cas de violence envers les femmes ont été signalés en 2013, soit 28 % de plus qu’en 2012. La violence envers les femmes demeure donc un problème majeur, mais les cas sont de plus en plus souvent signalés.
  • Environ 53 % des filles sont mariées au plus tard à 18 ans, et 21 % le sont dès l’âge de 15 ans.
  • Le soutien (16,5 millions de dollars depuis 2007) apporté à la Commission afghane indépendante des droits de la personne a contribué à faire reconnaître cette dernière à titre d’organisme capable de promouvoir et de protéger les droits des femmes en Afghanistan et dans le monde entier.

Le rôle du Canada

S’appuyant sur ce qui a déjà été accompli, le Canada, par l’intermédiaire de ses programmes et de ses activités de promotion des droits, va continuer de travailler à l’amélioration de la vie des Afghanes. Le Canada s’est engagé à verser 227 millions de dollars en aide au développement entre 2014 et 2017, somme qu’il consacrera à la promotion et à la protection des droits des femmes et des filles, dans le cadre de programmes continus en faveur de l’éducation, de la santé et des droits de la personne, ainsi que des interventions humanitaires. Voici quelques exemples de l’utilisation de cette aide :

  • Financement de 5,5 millions de dollars octroyé au Fonds des Nations Unies pour la population pour l’établissement de 49 maisons de santé familiale, afin d’améliorer l’accès des femmes et des enfants à des services de santé de qualité, ainsi que pour la mobilisation et la formation des femmes afin qu’elles deviennent des professionnelles de la santé et qu’elles puissent faire la promotion de la santé dans leur collectivité.
  • Soutien du Programme communautaire d’éducation pour les filles et du programme Enseignement primaire pour les filles (20 millions de dollars dans chaque cas). L’aide fournie contribue à mettre en œuvre des programmes d’apprentissage parascolaires, à développer les compétences et à former 8 000 enseignants afin de répondre aux besoins en éducation de base de 240 000 écoliers (en majorité des filles).

Le Canada insiste sur l’importance du respect des droits des Afghanes. C’est pourquoi il collabore actuellement avec le gouvernement de l’Afghanistan pour appuyer la mise en œuvre et l’application en bonne et due forme de la loi visant l’élimination de la violence contre les femmes, ainsi que pour améliorer les conditions de travail des femmes au sein de la Police nationale afghane.

De plus, le Canada s’est employé à renforcer l’autonomisation des femmes et leur participation à la vie politique, en sensibilisant la population au droit de vote des femmes pour le scrutin de 2014. Il a également plaidé en faveur de mesures de sécurité plus rigoureuses qui garantiront l’accès des électrices aux urnes. Le Canada a également soutenu un certain nombre de projets visant à améliorer la transparence des élections ainsi qu’à augmenter le taux de participation des femmes aux élections.

Liens connexes