Le partenariat du Canada avec la Banque interaméricaine de développement

Historique de la BID

Fondée en 1959, la BID compte actuellement 48 pays membres, dont 26 membres emprunteurs de l’Amérique latine et des Caraïbes : Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, République dominicaine, Équateur, Salvador, Guatemala, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Suriname, Trinité-et-Tobago, Uruguay et Venezuela. Les droits de vote des pays membres sont accordés en fonction de leur contribution aux ressources ordinaires en capital de l’institution.

Le Canada dans l’histoire de la BID

Depuis 1972, le Canada est un partenaire solide et fiable de la BID, et sa contribution représente un peu plus de 4 p. 100 des ressources ordinaires de la banque. Le gouvernement du Canada a toujours démontré son engagement à l’égard de la BID et de ses objectifs, qui consistent à réduire la pauvreté et l’inégalité en Amérique latine et dans les Caraïbes. En 2009, le Canada a temporairement augmenté de quatre milliards de dollars le capital exigible versé à la BID afin d’aider à financer les prêts visant à favoriser le développement économique, social et institutionnel dans les Amériques pendant la crise économique mondiale. Le Canada a également joué un rôle de premier plan dans le cadre des négociations relatives à la neuvième augmentation générale du capital de la BID, qui a été acceptée en 2010. En mars 2012, le Canada a établi le Fonds canadien pour le climat pour le secteur privé dans les Amériques, un fonds de 250 millions de dollars qui attribue du financement concessionnel pour appuyer les initiatives du secteur privé relatives aux changements climatiques en Amérique latine et dans les Caraïbes.

De plus, le Canada contribue de manière importante au Fonds d’investissement multilatéral (FIM) de la BID, qui joue un rôle important en matière de promotion du microfinancement en Amérique latine et dans les Caraïbes. Depuis sa création en 1993, le FIM a financé plus de 1 700 projets dans la région, et a octroyé plus de 1, 1 milliard de dollars en subventions et en investissements à des projets de développement du secteur privé.

Dans le cadre de son engagement à l’égard des Amériques, le Canada continue à consolider ses liens avec ses voisins de l’Amérique latine et des Caraïbes. À cet égard, la volonté du gouvernement du Canada de promouvoir la prospérité, la sécurité et la démocratie dans l’hémisphère est illustrée par son soutien à Haïti. En effet, au cours des dix dernières années, le Canada a accordé au gouvernement d’Haïti des dizaines de millions de dollars en subventions afin de compléter le financement de la BID destiné aux investissements dans les infrastructures, en particulier dans les routes qui relient certaines des régions les plus éloignées du pays.

Après le séisme de 2010, le Canada a fait preuve d’initiative en adoptant des mesures pour aider Haïti à se relever de sa situation critique. En ce sens, il a été l’un des premiers pays à annuler sa part de la dette extérieure d’Haïti. En outre, le Canada contribue au sein de la BID au Fonds des opérations spéciales (FOS), destiné aux pays membres les moins avantagés. Le Canada a également octroyé des contributions supplémentaires au FOS au nom des pays membres les plus pauvres de la BID, y compris Haïti.

Le Canada a accueilli l'Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la BID à trois reprises : en 1978 à Vancouver, en 1990 à Montréal et en 2011 à Calgary.

Nouvelles

Liens connexes