Le Canada aide les Boliviens à tirer profit de leurs ressources pétrolières et gazières

Par le biais de l’Agence canadienne du développement international (ACDI) et avec l’appui de l’Agence du revenu du Canada, le Canada aide la Bolivie à accroître ses recettes fiscales provenant de l’exploration pétrolière et gazière et, plus généralement, à renforcer ses pratiques exemplaires en matière de gouvernance, à réformer ses institutions publiques, à instaurer une meilleure réglementation pour les secteurs économiques stratégiques et à réduire la pauvreté.

L’industrie pétrolière et gazière (hydrocarbures) est un moteur clé de l’économie bolivienne, représentant plus de la moitié des recettes annuelles du gouvernement et des exportations du pays.

Grâce au soutien du Canada, des organismes gouvernementaux boliviens ont reçu de la formation ainsi qu’une assistance technique leur permettant d’assurer la surveillance et la gestion de l’industrie pétrolière. Cela a inclus de l’aide pour l’établissement d’organismes de réglementation, de lignes directrices opérationnelles, d’une législation nationale et de normes environnementales. L’adoption de procédures et de normes acceptées à l’échelle internationale s’est soldée par une augmentation de la production et des exportations d’hydrocarbures.

 « Des conseillers canadiens ont aidé la Bolivie à mettre en œuvre un cadre de réglementation et des lois qui ont mené à d’importants investissements dans des activités d’exploration et de développement de grande envergure ».

– Tony Galisheff, un expert de l’industrie 

Une unité spécialisée chargée de percevoir et de gérer les impôts payés par les sociétés pétrolières et gazières a été mise sur pied au sein de l’Agence du revenu de la Bolivie, selon le modèle de l’Agence du revenu du Canada. Les recettes fiscales du gouvernement bolivien provenant du secteur des hydrocarbures sont ainsi passées de 548.5 millions de dollars en 2004 à 2.19 milliards de dollars en 2010, ce qui a permis au gouvernement de financer ses propres programmes de réduction de la pauvreté en plus d’accroître la transparence financière de son secteur pétrolier et gazier.

Le soutien offert par le Canada a également permis d’ouvrir les portes de l’industrie pétrolière aux femmes professionnelles. Grâce à des programmes d’orientation professionnelle donnés dans des écoles secondaires et à des stages universitaires, les femmes surmontent les obstacles qui limitaient leur accès à certains emplois :

Lorsque Martha Saucedo a quitté l’école secondaire à La Paz, personne n’aurait cru qu’elle deviendrait un jour une ingénieure pétrolière. « Mon père m’a demandé pourquoi j’avais choisi une carrière d’homme plutôt qu’un domaine comme l’enseignement », affirme-t-elle. « De plus, les sociétés pétrolières ne croyaient pas qu’une femme pouvait endurer les conditions difficiles sur le terrain ». Après un stage d’un an financé par l’ACDI, Martha, employée à temps plein au ministère des Hydrocarbures et de l'Énergie, est maintenant responsable de faire le suivi des opérations exécutées dans les champs pétrolifères de Bolivie, et elle parraine d'autres jeunes femmes qui aspirent à travailler dans ce domaine.