La présidence du Canada au Conseil de l'Arctique 2013-2015

La présidence du Canada au Conseil de l'Arctique

Bienvenue dans le Nord canadien

Les Canadiens ont été heureux d’accueillir les réunions du Conseil de l’Arctique dans le Nord canadien pendant les deux années de présidence du Canada.

C’était pour eux l’occasion de faire connaître cette région pleine de vitalité ainsi que ses habitants, ses cultures et son histoire.

Pour en savoir plus sur le début de la présidence du Canada au Conseil de l’Arctique, veuillez consulter : Le développement au service de la population du Nord. Programme du Conseil de l’Arctique pendant la présidence du Canada (2013-2015) – PDF 1,1 mo

Leona AglukkaqMinistre du Conseil de l’Arctique pour le Canada

L’honorable Leona Aglukkaq, Inuite du Nunavut, est la ministre responsable du Conseil de l’Arctique pour le Canada. Sa nomination témoigne de l’importance que le gouvernement du Canada accorde à l’Arctique et de sa ferme volonté d’aider les peuples du Nord à prendre en main l’avenir de leur région.

La présidence du Canada

Le Conseil de l’Arctique a été créé en 1996 sous la présidence du Canada, lequel est fier d’entamer ce nouveau mandat (de 2013 à 2015) et de lancer ainsi la deuxième ronde de présidences tournantes parmi les États de l’Arctique.

Le développement au service de la population du Nord

Plus de quatre millions de personnes vivent dans l’Arctique, une région partagée entre les huit pays qui composent le Conseil de l’Arctique.

Au cours de sa présidence, le Canada veut donner la préséance aux gens du Nord.

Sous le thème du « développement au service de la population du Nord », la présidence canadienne compte mettre l’accent sur l’exploitation responsable des ressources de l’Arctique, la navigation sécuritaire dans l’Arctique et le développement de communautés circumpolaires durables.

Le renforcement du Conseil de l’Arctique

Depuis sa création, le Conseil de l’Arctique a déployé des efforts considérables pour relever les défis et saisir les occasions uniques qui se présentent dans la région. Confronté à une situation en évolution constante, le Conseil doit suivre le pas.

Le Canada collaborera avec ses partenaires du Conseil de l’Arctique pour renforcer l’organisation. Il entend augmenter les capacités des organisations ayant le statut de participants permanents, améliorer la coordination au sein du Conseil et rendre son action plus efficace.

Points saillants du programme du Conseil de l’Arctique (2013-2015)

Pour une exploitation responsable des ressources de l’Arctique

L’engagement du Canada envers le Nord et ses habitants fait partie de notre identité nationale. Le Canada a joué un rôle clé dans la mise sur pied du Conseil de l’Arctique, qui a été créé par la Déclaration d’Ottawa de 1996. Le Canada, qui a été le premier pays à assurer la présidence du Conseil de l’Arctique, a tenu la première réunion ministérielle du Conseil à Iqaluit en 1998. Les ministres responsables du Conseil de l’Arctique sont retournés à Iqaluit en avril 2015, marquant la fin du second mandat du Canada à la présidence.

Sous la présidence du Canada (2013-2015), le Conseil s’est efforcé d’avoir une incidence positive sur la vie des habitants du Nord, ce qui reflète l’engagement de la Déclaration d’Ottawa en matière de développement économique et social et de protection de l’environnement.

Les principaux résultats obtenus par le Conseil au cours des deux ans de mandat du Canada à la présidence comprennent :

  • l’établissement d’un plan permettant d’utiliser de façon plus systématique les connaissances traditionnelles et locales des collectivités de l’Arctique dans les travaux du Conseil;
  • le partage des pratiques exemplaires pour améliorer la santé mentale, en particulier chez les jeunes, et ce, au bénéfice des communautés de l’Arctique;
  • la création du Conseil économique de l’Arctique afin de favoriser les occasions d’affaires, le commerce et l’investissement dans la région;
  • l’élaboration d’un cadre d’action pour contribuer à réduire les concentrations de polluants ayant un effet sur le climat, tels que le carbone noir et le méthane;
  • l’élaboration d’un plan d’action visant à prévenir la pollution de l’environnement marin de l’Arctique par les hydrocarbures.

Promouvoir le développement économique et social

La présidence du Canada a été marquée par des efforts visant à soutenir la prospérité économique de la région et par la reconnaissance du fait que les entreprises sont essentielles pour soutenir la population et créer des collectivités durables. La présidence canadienne a également été caractérisée par un soutien aux peuples autochtones de l’Arctique dans leurs efforts d’adaptation à des conditions sociales, économiques, culturelles et environnementales en constante évolution.

Les réalisations à cet égard comprennent notamment :

  • Le Conseil de l’Arctique a travaillé avec les communautés autochtones et les professionnels de la santé afin de trouver des approches efficaces pour améliorer la santé mentale. Les résultats de ce projet ont été partagés au Symposium circumpolaire sur le bien-être mental tenu à Iqaluit, en mars 2015. En faisant la promotion de la santé mentale pendant la présidence du Canada, le Conseil a aidé les habitants de l’Arctique à s’adapter, à prospérer et à trouver des solutions qui reflètent les cultures et les valeurs autochtones.
  • Le Conseil de l’Arctique a créé du matériel écrit et visuel afin de montrer comment les modes de vie traditionnels des peuples autochtones de l’Arctique peuvent coexister avec des moyens modernes afin de soutenir des communautés en santé. La promotion de ces modes de vie traditionnels contribuera à inciter les décideurs qui se trouvent à l’extérieur de la région à faire de meilleurs choix et à soutenir des cultures résilientes, riches et vivantes.
  • Le Conseil de l’Arctique a élaboré des recommandations concernant l’utilisation plus systématique des connaissances traditionnelles et locales dans le cadre de ses travaux. L’inclusion de telles connaissances fait en sorte que les initiatives importantes du Conseil en matière de développement et d’environnement donneront de meilleurs résultats.
  • Le Conseil de l’Arctique a créé le Conseil économique de l’Arctique, une tribune indépendante dont le but est de favoriser les occasions d’affaires, le commerce et l’investissement au sein même de l’Arctique afin de contribuer à préparer un avenir dynamique sur le plan économique pour la région. Le Conseil économique de l’Arctique, qui a été lancé en septembre 2014, à Iqaluit, permettra d’exprimer le point de vue des gens d’affaires des régions circumpolaires dans le cadre des travaux du Conseil de l’Arctique. http://arcticeconomiccouncil.com/ (en anglais seulement)
  • Le Conseil de l’Arctique a élaboré des lignes directrices pour un tourisme maritime durable et des entreprises de croisière plus sécuritaires dans l’Arctique. Les lignes directrices sur les pratiques optimales du Projet de tourisme maritime dans l’Arctique (Arctic Marine Tourism Project [AMTP] – Best Practice Guidelines) font ressortir les avantages que le tourisme apporte aux collectivités de l’Arctique, tout en atténuant les risques liés à l’accroissement des activités.

Protéger l'environnement

Au cours de la présidence du Canada, des progrès ont été accomplis pour protéger l’environnement et aider la population et les collectivités de l’Arctique à s’adapter aux changements climatiques.

Voici certains des résultats obtenus :

  • Le Conseil de l’Arctique a élaboré un cadre d’action axé sur les résultats concernant les émissions de carbone noir et de méthane dans l’Arctique. Cette réalisation démontre l’exercice d’un leadership à l’échelle nationale, régionale et mondiale à l’égard des polluants à courte durée de vie qui réchauffent le climat de l’Arctique et nuisent à la qualité de l’air et à la santé des habitants. Ce cadre s’appuie sur les travaux d’évaluation scientifique courants effectués par le Conseil dans ce domaine.
  • Le Conseil de l’Arctique a lancé un site Web interactif sur l’adaptation au changement climatique afin de permettre aux habitants de l’Arctique, aux chercheurs et aux décideurs de partager facilement l’information, de développer des outils et d’échanger sur les meilleures pratiques mises en œuvre par les collectivités de l’Arctique pour s’adapter aux changements climatiques. www.arcticadaptationexchange.com
  • Le Conseil de l’Arctique a élaboré un plan-cadre en matière de coopération réglementaire au sein des industries de l’exploration pétrolière et du transport maritimes pour prévenir la pollution de l’environnement marin par les hydrocarbures qui pourrait découler d’une activité accrue dans les eaux arctiques.
  • Ce plan-cadre en matière de coopération pour la prévention de la pollution par les hydrocarbures associée aux activités d’exploitation pétrolières et maritimes dans les zones marines de l’Arctique contribue à protéger l’environnement et l’économie locale, tout en protégeant les moyens de subsistance et les modes de vie traditionnels.
  • Le Conseil de l’Arctique a élaboré un plan d’action avec des pays de l’Arctique et d’autres pays pour protéger les oiseaux migrateurs le long des principales routes migratoires. L’Initiative sur les oiseaux migrateurs de l’Arctique est un projet de conservation de la biodiversité arctique à long terme qui reconnaît l’importance des oiseaux migrateurs pour l’écosystème ainsi que les modes de vie traditionnels de nombreuses communautés autochtones.
  • Depuis sa création, le Conseil de l’Arctique a tenté d’accroître la coopération et les échanges scientifiques et ce, dans le but d’améliorer la protection de l’environnement et de promouvoir le développement durable et la bonne gouvernance dans l’Arctique. Au cours des deux dernières années, on a recensé plusieurs grands secteurs de coopération pour intensifier la collaboration scientifique entre les États de l’Arctique, y compris le partage des données et la facilitation de la circulation des personnes et de l’équipement au-delà des frontières. L’importance du savoir traditionnel dans la recherche scientifique a également été réaffirmée.

Télécharger cette page en version pamphlet:

Iqaluit 2015 : Développement au service de la population du Nord. Programme du Conseil de l’Arctique pendant la présidence du Canada (2013-2015) - PDF 7 mo