Le Conseil de l’Arctique

Le Conseil de l’Arctique est la principale instance multilatérale par laquelle le Canada fait la promotion de sa politique étrangère pour l’Arctique et de ses intérêts internationaux dans l’Arctique. Le Conseil de l’Arctique a été créé à Ottawa en 1996 par la Déclaration d’Ottawa.

Il s'agit d'une instance intergouvernementale de haut niveau, qui fonctionne par consensus pour promouvoir les aspects environnementaux, économiques et sociaux du développement durable dans la région de l’Arctique.

Le Conseil de l’Arctique réunit les huit États de l’Arctique : le Canada, le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège, la Fédération de Russie, la Suède et les États-Unis.

Le Canada a assumé la présidence du Conseil de l’Arctique le 15 mai, 2013 de la Suède. Le Canada a été le premier à présider le Conseil de l’Arctique, de 1996 à 1998. La présidence du Conseil est attribuée aux membres par rotation pour une durée de deux ans.

Un aspect unique du Conseil de l’Arctique vient de la présence de six organisations internationales de peuples autochtones (en anglais seulement) à titre de participants permanents :

Cette vidéo est disponible en grand format.

Affaires étrangères et Commerce international Canada, par l’entremise du Volet nordique du Fonds international pour l’Arctique du Canada, fournit des fonds aux participants permanents ayant des membres canadiens pour qu’ils puissent se joindre aux activités du Conseil de l’Arctique.

Le Conseil de l’Arctique a réussi à élaborer pour les États de l’Arctique et les participants permanents autochtones un programme commun qui sert d’assise à une gouvernance solide, responsable et coopérative de la région. 

Participation du Canada aux travaux du Conseil de l’Arctique

Les ministres des Affaires étrangères des États de l’Arctique supervisent et orientent les travaux du Conseil de l’Arctique, avec l’appui de leurs hauts fonctionnaires responsables de l’Arctique.

L'honorable Leona Aglukkaq, ministre du Conseil de l’Arctique, est présidente du Canada du Conseil de l'Arctique pour la période de la présidence canadienne  (2013-15). Patrick Borbey est le président des hauts représentants de l’Arctique pour la présidence canadienne. Susan Harper est la Haute représentante du Canada pour l’Arctique.

Le Canada participe activement aux travaux du Conseil de l’Arctique, exécutés par six groupes de travail spécialisés :

Groupe de travail de protection de l’environnement marin arctique (en anglais seulement) : aborde les politiques et les mesures de prévention et de contrôle de la pollution liées à la protection de l’environnement marin arctique.

Groupe de travail du développement durable (en anglais seulement) : aborde les conditions de vie des résidents de l’Arctique.

Les travaux du Conseil de l’Arctique sont aussi complétés au sein de groupes d’étude, y inclus le Groupe d’étude sur la préparation et l’intervention en cas de pollution marine par les hydrocarbures dans l’Arctique, et le groupe d’étude sur la recherche et le sauvetage.

Le travail de ces deux groupes d’étude a abouti à la signature de deux accords sous l’égide du Conseil de l’Arctique, soit