Message de l’ambassadrice du Canada auprès de l'ANASE

Bienvenue à la mission du Canada auprès de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE). Je suis profondément honorée de servir le Canada en tant que première ambassadrice affectée à l’ANASE. Comme j’ai commencé ma carrière en Asie du Sud-Est, je suis fière de représenter une fois de plus le Canada dans cette région importante et dynamique.

Depuis 1977, le Canada et l’ANASE ont tissé des liens solides et profonds qui ne cessent de s’étoffer de jour en jour grâce à leur collaboration sur les plans politique, économique et socioculturel, ainsi qu’en matière de sécurité et d’éducation, mais aussi grâce aux liens interpersonnels entre leurs populations. En 2017, nous célébrons un jalon important de 40 années de partenariat empreint de dialogue.

Ces dernières années, le Canada a renforcé son engagement dans la région. Le Canada met en œuvre une série de programmes de développement et de sécurité d’une valeur totale de plus de 235 millions de dollars par année destinés à l’ANASE et à ses États membres. Le commerce entre le Canada et la région est en plein essor, et notre objectif commun est de doubler les échanges commerciaux et les investissements entre le Canada et l’ANASE d’ici 2020. La réalisation de cet objectif ambitieux permettra à nos relations d’atteindre de nouveaux sommets.

Le Canada a désormais une présence diplomatique permanente en résidence dans les 10 États membres de l’ANASE. Notre mission auprès de l’ANASE a été établie en 2016 et nous avons ouvert des bureaux au Cambodge et au Laos en août 2015. Cela complétait notre présence diplomatique dans la région, après l’ouverture de notre toute première mission diplomatique permanente en Birmanie (Myanmar) en 2013.

Le Canada tire parti de ses ressources diplomatiques dans la région pour aider les Philippines — qui assument la présidence de l’ANASE en 2017 —, ainsi que les autres États membres et le Secrétariat de l’ANASE, à exploiter pleinement le potentiel de la communauté. Nous sommes ravis de travailler avec les Philippines, pays coordonnateur pour le Canada jusqu’en 2018. Le Canada est déterminé à renforcer ses liens avec l’ANASE et ses États membres, grâce à une collaboration constante, et nous nous réjouissons de l’approbation, au cours de l’été 2015, du nouveau Plan d’action ANASE-Canada 2016-2020. Ce document définit clairement la forme que prendra notre collaboration au cours des cinq prochaines années, et le Canada compte collaborer avec l’ANASE à la mise en œuvre réussie de ce plan d’action. En août 2016, nous avons entamé un dialogue annuel sur les échanges commerciaux entre le Canada et l’ANASE, et avons confié à de hauts responsables la tâche de préparer le mandat d’une étude de faisabilité sur un accord de libre-échange (ALE) entre le Canada et l’ANASE.  L’étude de faisabilité fournira au Canada et aux pays de l’ANASE une évaluation des retombées économiques potentielles d’un ALE et contribuera à orienter les prochaines étapes.

À titre d’ambassadrice du Canada pour l’ANASE, je tiens à améliorer nos relations avec l’ANASE et à explorer de nouvelles sphères de collaboration. Pour ce faire, il faut s’assurer que le Canada participe au Sommet de l’Asie de l’Est dès que possible.

Je vous invite à consulter notre site Web pour obtenir des renseignements à jour sur nos programmes, et je vous encourage à nous suivre sur Twitter et Facebook pour recevoir des mises à jour fréquentes sur les activités de la mission auprès de l’ANASE.

Marie-Louise Hannan
Ambassadrice