Évaluation de la formation sur la compétence interculturelle

Photo de collègues de travail

Depuis six ans, le Centre mène une évaluation systématique continue de ses programmes de formation pré-départ. Les stratégies d'évaluation s'appuient sur les quatre niveaux d'évaluation de l'apprentissage de Donald Kirkpatrick. La première phase de l'étude visait à évaluer l'apprentissage découlant de la participation à la formation pré-départ. Ce travail a été achevé en 2005, et l'on a constaté des progrès mesurables dans les connaissances interculturelles des participants après leur formation.

La deuxième phase de la stratégie d'évaluation portait sur l'assimilation et le transfert en situation de travail à l'étranger des compétences acquises pendant la formation pré-départ. Elle a également permis d'étudier le lien entre l'apprentissage relatif à l'efficacité interculturelle (EI) et le rendement sur le terrain, c'est-à-dire, comment les connaissances et les compétences interculturelles acquises pendant la formation pré-départ sont appliquées en milieu de travail à l'étranger. Le modèle de compétence axée sur le comportement de la personne efficace sur le plan interculturel (PEI) a jeté les bases théoriques de la conception de l'évaluation, du cadre d'évaluation, des méthodes de collecte de données et des instruments utilisés. Ce modèle présente les compétences interculturelles considérées comme essentielles à un rendement interculturel élevé sur le terrain.

À quoi sert l'évaluation de l'assimilation et du transfert des compétences?
Les résultats de l'évaluation du niveau d'application sont utilisés pour orienter la conception et le développement continus des programmes de formation pré-départ du Centre et l'amélioration du modèle PEI. Ces résultats contribueront également au développement du savoir et de la théorie dans le domaine de l'efficacité interculturelle, où de telles évaluations du transfert des compétences sont rares. Ce travail aide à mieux connaître les facteurs particuliers qui pourraient accroître ou miner l'efficacité interculturelle et le rendement des personnes affectées à l'étranger.

Méthodes de recherche et objectifs

Les objectifs de cette évaluation étaient, d'une part, d'évaluer l'assimilation et le transfert des connaissances acquises pendant la formation pré-départ au contexte international et, d'autre part, d'examiner le lien entre l'acquisition de connaissances relatives à l'efficacité interculturelle au cours de la formation pré-départ du CAI et le rendement sur le terrain. Au total, 55 personnes en affectation ayant suivi le cours pré-départ du CAI ont participé à l'évaluation du transfert des compétences. Les participants étaient âgés de 22 à 56 ans, et leurs antécédents professionnels variaient considérablement. La durée des affectations allait de six mois à deux ans. Le transfert des compétences acquises a été évalué au moyen de données qualitatives et quantitatives recueillies avant la formation, après la formation et quelques mois plus tard, sur le terrain. Les participants ont été évalués pendant cette période au moyen de trois versions parallèles d'un questionnaire autoadministré, conçu pour mesurer le niveau d'efficacité interculturelle du participant en fonction de cinq compétences interculturelles.

Pour veiller à la fiabilité des mesures de l'efficacité interculturelle, quatre types de mesures de données ont été utilisées :

  1. Données qualitatives d'entrevue codées indiquant si chaque expérience interculturelle ou comportement signalé était positif ou négatif.
  2. Cotes de l'évaluateur, fondées sur une liste de 12 aspects, selon les observations du comportement du participant pendant le long processus d'entrevue.
  3. Codage indépendant de données en fonction de l'analyse de la transcription des réponses aux entrevues pour chaque participant au moyen d'un instrument de mesure en six points du rendement interculturel sur le terrain.
  4. Cote de rendement globale de chaque participant attribuée par un chercheur principal en fonction de l'analyse et de l'examen indépendants des réponses du participant à l'entrevue.

Conclusions

L'évaluation du niveau de transfert des compétences a montré que les connaissances en matière d'efficacité interculturelle acquises pendant la formation pré-départ du Centre ont été assimilées puis appliquées sur le terrain par ce groupe de personnes en affectation à l'étranger. En outre, il y avait, entre l'apprentissage de l'EI et une mesure indépendante du rendement interculturel sur le terrain, une corrélation positive qui témoigne de la validité tant du modèle PEI que de l'ensemble de compétences qu'il comprend. À ce titre, l'évaluation a démontré la valeur de la formation pré-départ offerte par le Centre d'apprentissage interculturel et du cadre conceptuel pour ce qui est d'approfondir les connaissances et les compétences en EI des personnes en affectation et d'accroître leur rendement sur le terrain.

Les connaissances et les observations tirées de l'analyse des entrevues approfondies avec les participants sur le terrain sont également utiles pour orienter le perfectionnement continu des programmes de formation interculturelle du CAI, des outils, des ressources en ligne et des outils d'évaluation pouvant servir à la sélection des candidats pour une affectation à l'étranger. Parmi les aspects dont il faudra tenir compte dans la mise au point future de la formation pré-départ, mentionnons l'analyse plus poussée des questions liées au sexe et aux relations interculturelles entre les sexes ainsi que l'ajout d'une formation favorisant l'acquisition de compétences comme la résolution créative de problèmes et la résilience.

Pour obtenir une copie du rapport complet, intitulé Évaluation du transfert sur le terrain des connaissances acquises pendant la formation pré-départ du Centre d'apprentissage interculturel, veuillez communiquer avec le Centre à l'adresse suivante : cultures@international.gc.ca.