Bourse Cadieux-Léger

2014-2015: Pascale Massot

Aaida Mamuji

Pascale Massot, titulaire de la bourse Cadieux Léger pour l’année 2014-2015, travaillera à la Direction de la recherche sur les politiques jusqu’à la fin août 2015.

Pascale est candidate au doctorat au Département de science politique de l’Université de la Colombie-Britannique. Ses travaux de recherche portent sur la gouvernance des marchés de ressources naturelles internationaux, la relation entre le rééquilibrage mondial et les changements systémiques au niveau de l’économie internationale, l’économie politique de l’Asie-Pacifique – la Chine en particulier – et les relations Canada-Chine. En tant que titulaire de la bourse Cadieux-Léger, Pascale contribuera son expertise de recherche à une variété de projets, incluant la stratégie d’engagement du Canada au Forum Économique Mondial, les partenariats avec le secteur académique, et les projets ayant trait à l’Asie et à la Chine en général.

Avant d’obtenir la bourse Cadieux Léger, Pascale a été chercheure invitée à l’Académie chinoise des sciences sociales, et doctorante en visite au Centre d’étude sur l’économie politique internationale de l’Université de Pékin. Elle est titulaire d’une maîtrise en étude des politiques publiques de l’Asie-Pacifique de l’Université de la Colombie-Britannique, et d’un BAC en études est-asiatiques et en sciences économiques de l’Université de Montréal.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur Pascale, visiter le site Université de la Colombie-Britannique (en anglais seulement).

Anciens récipiendaires de la bourse Cadieux-Léger

2013-2014: Aaida Mamuji

Aaida MamujiAaida Mamuji, titulaire de la bourse d’études Cadieux Léger pour 2013-2014, travaillera à la Direction de la recherche sur les politiques jusqu’à la fin d’août 2014.

Aaida est candidate au doctorat en administration publique à l’École d’études politiques de la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa. Elle s’intéresse aux politiques d’aide étrangère du Canada ainsi qu’à la collaboration interministérielle requise dans le cadre de l’approche pangouvernementale d’intervention du Canada dans les États fragiles et en déroute. Durant son stage, Aaida aura la chance d’approfondir ses connaissances du domaine en explorant des façons de promouvoir la gouvernance démocratique en situation de crise. Elle mènera également des recherches sur les données ouvertes et leurs conséquences sur la politique étrangère et le développement, ainsi que sur l’intersection entre la liberté religieuse et les droits de la personne.

2013-2014 : Michael Urban

Michael UrbanÉtudiant au doctorat en relations internationales au Collège Balliol de l’Université Oxford, sa thèse examine la manière dont le libéralisme et la confiance favorise la paix entre États. Pendant la durée de sa bourse, il a appliqué ses recherches aux travaux en cours sur le rééquilibrage mondial, le partage des responsabilités ainsi que sur les sociétés en réseau.

Originaire de Winnipeg, Michael est titulaire de diplômes en science politique et en histoire de l’Université Queens; d’une maîtrise de la Norman Paterson School of International Affairs de l’Université Carleton; et d’une maîtrise en relations internationales de l’Université Oxford. Ses intérêts de recherche comptent la théorie des relations internationales, la paix et la sécurité internationales, la gouvernance mondiale et la politique étrangère canadienne.

Pour plus d'informations sur la recherche de Michael, veuillez cliquez ici.

2012 : Jonathan Kent

Jonathan Kent Jonathan termine actuellement son doctorat en relations internationales à l’Université de Toronto. Sa thèse porte sur la récente prolifération d’instruments de gouvernance mondiale liée à la migration internationale. Comme récipiendaire de la Bourse Cadieux Léger, Jonathan concentre ses efforts sur les enjeux relatifs au trafic illicite des migrants, aux tendances en matière de migration et à la gouvernance mondiale plus vaste de la migration. Avant d’obtenir la Bourse Cadieux Léger, il a occupé des postes de chercheur subalterne à l’American University et au Woodrow Wilson International Center for Scholars, où il s’est concentré sur les relations Canada États-Unis.

2010-2011 : Matias Margulis

Matias Margulis Matias Margulis a achevé ses études doctorales à l’Université McMaster, et est maintenant professeur adjoint en études internationales à l’Université Northern British Columbia. Son travail de recherche porte sur la réglementation mondiale en matière de commerce agricole et de sécurité alimentaire, en accordant une attention particulière à l’Organisation mondiale du commerce et au système des Nations Unies. En tant que titulaire de la bourse Cadieux-Léger, il a fourni des conseils et de l’expertise de recherche au département sur la gouvernance mondiale de la sécurité alimentaire. Il travaille actuellement sur un nouveau projet de recherche portant sur la gouvernance en matière d’acquisition massive de terres.
Pour obtenir de plus amples renseignements sur Matias, veuillez cliquer ici.