L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI)

Déclaration officielle d’Équipe Montréal : le siège de l’OACI reste dans la métropole

Le ministre des Affaires étrangères John Baird le ministre québécois des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur (et ministre responsable de la région de Montréal), M. Jean-François Lisée, le maire de Montréal, M. Michael Applebaum, et le secrétaire général de l’OACI, M. Raymond Benjamin, ont célébré aujourd’hui la signature d’un nouvel accord visant à maintenir le siège de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) à Montréal.

L’accord énonce les termes convenus par l’OACI et le Canada selon lesquels le siège de l’OACI restera à Montréal pour encore 20 ans, après 2016, année de l’échéance de l’accord actuel. L’OACI a son siège à Montréal depuis la création de l’organisme en 1947.

« Aujourd’hui est un grand jour pour Montréal, le Québec et le Canada. Les efforts que nous avons déployés ensemble ont porté fruit, a déclaré M. Baird. Tous les ordres de gouvernement, ainsi que de nombreux autres intervenants, ont reconnu l’importance de garder le siège de l’OACI là où il se doit, et nous avons uni nos forces en vue de travailler étroitement en équipe pour atteindre notre objectif. » 

« Ce résultat, dont nous sommes particulièrement fiers, est le fruit d’efforts concertés, rapides et efficaces pour garder ce joyau qu'est l'OACI. Mais là ne s'arrêtera pas notre action. Nous allons en effet continuer à œuvrer conjointement, en vue de consolider l'écosystème aéronautique de la métropole au cœur duquel loge l'OACI », a souligné le ministre Lisée. 

« Voilà la preuve de ce que peuvent accomplir les différents ordres de gouvernement lorsqu’ils unissent leurs efforts. C’est une excellente nouvelle pour Montréal. Nous sommes très fiers d’accueillir une organisation de calibre international comme l’OACI, essentielle à l’avenir de notre métropole », a déclaré le maire de Montréal, M. Michael Applebaum.

« Depuis maintenant plus de soixante ans, le Canada a accueilli chaleureusement l’OACI. L’environnement multiculturel et fortement axé sur l’industrie aérospatiale qu’offre la ville de Montréal est idéal pour le personnel, les délégués et les représentants des États membres de notre organisation, a indiqué le secrétaire général de l’OACI, M. Raymond Benjamin. Nous tenons à exprimer notre gratitude au Canada qui a récemment simplifié les protocoles diplomatiques et ainsi amélioré l’environnement de travail de l’OACI. Cet appui nous permettra de continuer à exercer notre rôle de chef de file au sein de la communauté de l’aviation internationale. »

Le Canada, Québec et Montréal prennent très au sérieux la responsabilité qui leur a été confiée d’accueillir le siège de l’OACI. Au cours des dernières semaines, les trois ordres de gouvernement ont écouté attentivement les membres de l’OACI et des mesures ont été prises en vue d’améliorer les services offerts à l’organisme. Ces mesures seront proposées en plus de l’avenant négocié de bonne foi par le Canada au cours des deux dernières années et signé par le Conseil de l’OACI le 11 mars 2013.

Lien connexe