Marchés en plein essor et émergents

L'Inde dans la ligne de mire du Canada

Après s'être réinventée en 1990 grâce à la mise en oeuvre de réformes économiques de grande envergure, l'Inde est aujourd'hui en plein essor. Un esprit d'entrepreneuriat s'est développé et l'économie indienne croît à une vitesse foudroyante.

Le gouvernement du Canada considère l'Inde comme un marché prioritaire pour le pays et il tient son engagement quant au renforcement de leur relation. Les entreprises canadiennes ont beaucoup à offrir à l'Inde, plus particulièrement dans les secteurs de la construction, de l'architecture, du design, de l'ingénierie et des télécommunications. Il ne s'agit plus simplement d'un cas où l'Inde tente de rattraper le reste de la planète, mais plutôt d'un cas où le reste de la planète tente de rattraper l'Inde.

En mars 2007, le Canada a conduit une mission commerciale en Inde en vue d'accroître l'investissement bilatéral, stimuler les exportations et mettre l'accent sur la promotion des capacités d'infrastructure incomparables du Canada dans un marché qui, selon plusieurs, est incapable de satisfaire ses ambitions économiques. En juin, les deux pays ont procédé à des négociations en vue de conclure un Accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) qui renforcera la sécurité et la prévisibilité du cadre juridique pour l'investissement bilatéral. L'APIE fait suite à la signature d'un Accord de coopération scientifique et technologique en 2005 visant à ce que les secteurs privés de l'Inde et du Canada tirent profit mutuellement d'une meilleure coopération en ce qui concerne le rendement commercial de la recherche stratégique.

Par contre, tout n'est pas parfait au pays du Taj Mahal. Les lacunes sur le plan des infrastructures prélèvent un lourd tribut au pays, ralentissant la croissance d'un ou deux pour cent. Par conséquent, l'Inde investira environ 200 milliards de dollars dans ses infrastructures au cours des dix prochaines années, ce qui constitue de bonnes nouvelles pour le Canada. Les besoins de l'Inde en matière de transport efficace, de production d'énergie, de protection de l'environnement et d'urbanisme prendront de plus en plus d'importance. C'est ici que le Canada entre en jeu.

L'an dernier, les exportations canadiennes en Inde se sont situées à 1,7 milliard de dollars, soit une hausse de 55 pour cent par rapport à 2005. Les importations canadiennes en provenance de l'Inde se sont chiffrées à 1,9 milliard de dollars, soit une hausse de 7,4 pour cent par rapport à 2005. L'investissement étranger direct bilatéral a progressé de 17 pour cent pour s'établir à 528 millions de dollars. Une forte croissance est aussi prévue au cours des prochaines années compte tenu de la relation dynamique entretenue entre les milieux des affaires des deux pays.

Ces augmentations sont de bon augure et constituent la preuve que les entreprises canadiennes ont réussi à prendre pied sur le marché indien.