Le Canada et le Commonwealth

Qu’est-ce que le Commonwealth?

Le Commonwealth moderne est un regroupement de 53 pays, dont la plupart entretiennent des liens historiques avec le Royaume-Uni. Ces pays comptent en tout deux milliards d’habitants, soit près de 30 % de la population mondiale. Il s’agit de la plus ancienne association politique d’États souverains du monde. Les pays membres coopèrent à l’intérieur d’un cadre fondé sur des valeurs et des objectifs communs, qui sont définis dans la charte du Commonwealth. Seize des 53 pays membres sont appelés les royaumes du Commonwealth, car leur chef d’État est Sa Majesté la reine Elizabeth II. Les ambassadeurs de pays membres du Commonwealth auprès d’autres pays du Commonwealth ont le titre de haut‑commissaire et travaillent dans un haut‑commissariat.

Le Commonwealth est doté d’un petit secrétariat permanent situé à Londres et dirigé par un secrétaire général. À l’heure actuelle, c’est la très honorable Mme Patricia Scotland, C.R., détentrice de la double citoyenneté du Royaume-Uni et de la Dominique, qui exerce ces fonctions. Le diplomate canadien Arnold Smith a été le premier secrétaire général du Commonwealth de 1965 à 1975.

Le Secrétariat aide à la tenue de rencontres intergouvernementales et gère de petits programmes qui visent à accroître le soutien aux processus démocratiques, à renforcer le respect des droits de la personne ainsi qu’à favoriser la croissance inclusive et le développement durable, comme cela est défini dans le plan stratégique couvrant la période de 2013-2014 à 2017. De plus, le Secrétariat coordonne chaque année plusieurs missions d’observation électorale. Le secrétaire général s’emploie aussi, par ses « bons offices », à soutenir les processus démocratiques et à contribuer au règlement des conflits. Le Commonwealth se considère comme le défenseur des États de petite taille et des États vulnérables, de sorte qu’il les aide à accroître leur résilience et à s’intégrer à l’économie mondiale. Le Commonwealth comprend trois organisations intergouvernementales, à savoir le Secrétariat du Commonwealth, la Fondation du Commonwealth et le Commonwealth of Learning, (situé à Burnaby, en Colombie-Britannique), et plus de 80 organisations agréées de la société civile.

Le Commonwealth a célébré son 65e anniversaire en 2014. Chaque année, le Commonwealth choisit un thème; le thème de 2016 est « Un Commonwealth inclusif ».

Les contributions financières du Canada au Commonwealth

Le Canada apporte son appui financier au Commonwealth et à ses institutions par le versement de quotes‑parts, à titre d’État membre, ainsi que par ses contributions volontaires à des projets et à des programmes précis, les montants étant déterminés à la discrétion du Canada. Par exemple, l’appui du Canada au Commonwealth of Learning permet d’aider les gouvernements des États membres à élargir l’accès à une éducation et à de la formation abordables et de qualité, au bénéfice des personnes qui en ont le plus besoin, en particulier les femmes et les jeunes filles, grâce à des approches axées sur l’ouverture, l’enseignement à distance et l’utilisation de la technologie.

Le Groupe d’action ministériel du Commonwealth

Le Groupe d’action ministériel du Commonwealth (GAMC) est un groupe fondé sur le principe de l’alternance et est formé de neuf ministres des Affaires étrangères. Il se réunit au besoin pour discuter de menaces graves et persistantes qui pèsent sur la démocratie dans des pays du Commonwealth.

Le GAMC a été créé en 1995 lors de la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (RCGC) à Auckland, en Nouvelle-Zélande, en résultat à une initiative canadienne visant à doter le Commonwealth d’un mécanisme intergouvernemental de haut niveau lui permettant d’agir en cas de violation grave de la Déclaration de Harare de 1991. Le GAMC s’est vu confier un mandat élargi lors de la RCGC de 2011, après que les dirigeants ont convenu de renforcer la capacité du Groupe de traiter des violations graves ou persistantes des valeurs politiques du Commonwealth, telles qu’elles sont énoncées dans la charte du Commonwealth.

La composition du GAMC se renouvelle tous les deux ans. Les membres actuels du GAMC sont la Guyane, les Îles Salomon, le Pakistan, Chypre, l'Inde , le Kenya, la Namibie , la Nouvelle-Zélande et Malte.

La réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth

Tous les deux ans, les chefs de gouvernement du Commonwealth se réunissent pour parler de questions d’intérêt commun, examiner le travail de l’organisation et apporter les changements jugés nécessaires. La RCGC de 2015 a eu lieu à Malte pendant la semaine du 21 novembre; le point culminant étant la réunion des dirigeants du 27 au 29 novembre. Malte a choisi comme thème « The Commonwealth – Adding Global Value » (« Le Commonwealth –Valeur ajoutée à l’échelle mondiale ») et a organisé une série d’activités parallèles : un forum des citoyens pour la société civile, un forum de la jeunesse, un forum des femmes (une première lors d’une RCGC) et un forum d’affaires. Les discussions des dirigeants ont porté sur les changements climatiques, le développement durable, les droits de la personne, les migrations et la lutte contre l’extrémisme violent. Ces thèmes ont été repris dans la Déclaration des dirigeants, la Déclaration des dirigeants sur l’action pour le climat et le Communiqué de la RCGC de 2015. Le Canada a été l’hôte de la RCGC pour la dernière fois en 1987 à Vancouver.

D’autres réunions réunissent régulièrement les ministres du Commonwealth dans les portefeuilles suivants : les affaires étrangères, les finances, la justice, l’éducation, la santé, la jeunesse, le tourisme, la condition féminine, l’environnement et les sports. Les ministres canadiens y font connaissance avec leurs homologues des autres pays, approfondissent les dossiers internationaux et font la promotion des priorités multilatérales et bilatérales du Canada. Les ministres des Affaires étrangères du Commonwealth se rencontrent chaque année en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies.

La jeunesse du Commonwealth

Les 53 États membres du Commonwealth ont une population combinée de plus de deux milliards de personnes et plus de 60 % d’entre elles ont moins de 30 ans.

Le Commonwealth soutient les jeunes dans plusieurs domaines par l’intermédiaire du Programme du Commonwealth pour la jeunesse (duquel le Canada est l’un des principaux donateurs). Il offre des prix de reconnaissances tels que les Commonwealth Youth Awards et les Commonwealth Youth Worker Awards. De plus, il soutient le programme de sport pour le développement et la paix, ainsi que diverses mesures pour les jeunes et les entrepreneurs.

MyCommonwealth et la Société royale du Commonwealth du Canada et ses sections locales sont les deux organisations qui relient les jeunes Canadiens au Commonwealth.

Les Jeux du Commonwealth

Les Jeux du Commonwealth ont lieu tous les quatre ans. Les XXe Jeux du Commonwealth se sont déroulés à Glasgow, en Écosse, en 2014. Les Jeux de 2018 auront lieu sur la Gold Coast en Australie. Le Canada a participé à tous les Jeux du Commonwealth depuis la première édition qui a eu lieu en 1930 à Hamilton (Ontario). Le Canada a accueilli les Jeux quatre fois. Les Jeux de la Jeunesse du Commonwealth se sont déroulés pour la première fois en 2000. Samoa a été l’hôte de la cinquième édition en septembre 2015. Les Jeux de la Jeunesse du Commonwealth accueillent jusqu’à 1 000 athlètes âgés de 14 à 18 ans. Nous vous invitons à consulter le site Web des Jeux du Commonwealth Canada pour de plus amples renseignements.

Les bourses du Commonwealth

Il existe plusieurs bourses liées au Commonwealth. Le Programme canadien de bourses du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II a pour ambition d’établir les fondements pour la prochaine génération d’entrepreneurs, de fonctionnaires, de dirigeants locaux et de chercheurs universitaires à l’esprit novateur, ayant un engagement à l’égard du Canada et du Commonwealth. Le programme fournit des bourses aux étudiants des cycles supérieurs en provenance de pays en développement du Commonwealth ainsi que des stages internationaux et des voyages d’études dans les pays du Commonwealth pour les étudiants canadiens des cycles supérieurs. Vous trouverez ici des renseignements sur les autres bourses que les universités des pays du Commonwealth offrent aux étudiants et aux chercheurs canadiens.

La Société royale du Commonwealth du Canada

La Société royale du Commonwealth du Canada est à la fois une société savante et un club. Impartiale et indépendante des gouvernements, elle est soutenue uniquement par la générosité du public. Elle poursuit le dialogue et la coopération avec les jeunes, la société civile, les entreprises et les réseaux gouvernementaux pour s’attaquer à certains enjeux qui sont importants pour les citoyens du Commonwealth. Son objectif principal est la promotion des jeunes dans tout le Commonwealth. La Société royale du Commonwealth du Canada possède 12 bureaux au pays.