Antiterrorisme et transports

L'infrastructure canadienne de transports couvre plus de 9 millions de kilomètres carrés et comprend plus d'un million de kilomètres de routes, 50 000 kilomètres de voies ferrées, 646 aéroports agréés et plus de 300 ports commerciaux.

Le gouvernement canadien est déterminé à protéger la sécurité des Canadiens et des Canadiennes et a investir considérablement dans la sûreté de tous les modes de transports. Il a consacré plus de 9 milliards de dollars au renforcement de la sécurité nationale du Canada depuis les événements du 11 septembre.

Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI) coopère étroitement avec ses partenaires canadiens et internationaux pour renforcer la sécurité des transports. Le Canada fait partie du Sous-groupe de la sécurité des transports du G8, qui s'applique avec rigueur à définir des pratiques exemplaires et à relever les lacunes dans le secteur de l'aviation. En outre, le Canada est très actif dans la région de l'APEC, où il élabore, en coopération avec le Groupe de travail antiterroriste, des lignes directrices communes auxquelles les économies membres pourront adhérer en ce qui concerne l'antiterrorisme, ainsi que des pratiques de sécurité à suivre dans les transports maritimes, aériens et ferroviaires. Le Canada collabore étroitement par ailleurs avec l'Organisation maritime internationale (OMI) (en anglais seulement) à la promotion de la sécurité en mer. Par exemple, le Canada a accordé à l'OMI une subvention de 500 000 $CAN pour l'application du Programme mondial de coopération pour la sécurité maritime. Cette subvention sera étalée sur une période de deux ans, soit au court des années 2006 et 2007.