Groupe d'action contre le terrorisme (GACT)

Le Groupe d'action contre le terrorisme (GACT) a été créé en juillet 2003, au titre du plan d'action pour établir une volonté et une capacité politiques en vue de lutter contre le terrorisme adopté au Sommet d'Évian par les dirigeants du G8, alors présidé par la France.

Fonction du GACT

La fonction principale du GACT est d'appuyer le Comité contre le terrorisme (CCT) du Conseil de sécurité de l'ONU, en coordonnant l'aide et les efforts de sensibilisation déployés par les pays donateurs pour renforcer la capacité antiterroriste des autres États, tout en les encourageant à adopter la résolution 1373 du Conseil de sécurité ainsi que les 13 instruments internationaux de l'ONU relatifs au terrorisme.

L'aide fournie pour renforcer la capacité de lutte contre le terrorisme consiste à offrir de la formation, du financement, de l'expertise, de l'équipement et de l'assistance technique et juridique à d'autres pays, afin de leur permettre de prévenir la menace terroriste et d'y faire face conformément aux normes et aux exigences internationales.

Cette aide peut prendre plusieurs formes : détection des documents frauduleux; lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme; formation sur le maintien de l'ordre; formation à l'intention des agents des transports, de douane, de l'immigration et de la sécurité des frontières; vérification des bagages aux aéroports; prévention et lutte contre la prolifération des armes chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires; inspection des bateaux et conteneurs; aide à l'élaboration des politiques et des lois antiterroristes. Pour tout complément d'information sur l'aide fournie par le GACT, veuillez consulter le site Web du CCT.

Composition du GACT

Les membres permanents du GACT comptent actuellement le G8, la Commission européenne et un délégué du Comité contre le terrorisme (CCT) du Conseil de sécurité de l'ONU. Des représentants de l'Australie, de la Suisse et de l'Espagne ont été invités à certaines séances, tout comme les agents de certaines organisations internationales, régionales et fonctionnelles, comme l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (en anglais seulement), la Banque asiatique de développement (en anglais seulement), l'Organisation de la sécurité et de la coopération en Europe (OSCE), l'Organisation de l'aviation civile internationale, l'Organisation maritime internationale (en anglais seulement) et le Groupe de la Banque mondiale.

Les membres du GACT aident les autres pays à renforcer leur capacité de lutter contre le terrorisme en respectant les normes et exigences internationales, y compris les droits de la personne. Les activités des pays membres visent principalement les régions qu'ils estiment prioritaires et les domaines où ils se spécialisent.

Réunions du GACT

Le GACT se réunit trois fois par année pour échanger sur les besoins des pays qui n'en sont pas membres, sur les priorités en matière d'aide et les projets et programmes entrepris. C'est également une occasion d'en savoir plus sur les activités des centres régionaux de formation antiterroriste et de se renseigner sur les programmes d'aide technique offerts par les organisations internationales, régionales et fonctionnelles. Les pays membres peuvent ainsi mieux conjuguer leurs efforts avec ceux des parties externes. Les membres du GACT essaient d'éviter le chevauchement des programmes et échangent les pratiques exemplaires et les leçons qu'ils ont tirées de leur expérience dans le but de rendre leur stratégie de renforcement de la capacité antiterroriste plus cohérente. Ils décident où engager les ressources et exercent leur influence auprès des pays afin qu'ils adoptent les 12 instruments internationaux de l'ONU relatifs au terrorisme.

À ce jour, le GACT a eu dix réunions : le 2 juillet 2003 (Paris), le 17 novembre 2003 (Paris); le 20 février 2004 (Washington, D.C.) ; le 16 avril 2004 (Washington, D.C.); le 15 novembre 2004 (Washington, D.C.); le 28 janvier 2005 (Londres); le 29 avril (Londres); le 17 février 2006 (Moscou); le 28 avril 2006 (Moscou); et le 10 novembre 2006 (Moscou). La dernière séance a eu lieu en avril 2007, à Berlin. Le pays à la présidence du G8 à pour responsabilité d'organiser les rencontres et d'inviter les participants. Les États parties au GACT sont généralement représentés par des agents de leur ministère des Affaires étrangères. Ces derniers ont une vue d'ensemble des activités antiterroristes de leur gouvernement. Les ambassades jouent un rôle déterminant pour les pays membres du GACT, car leur expérience directe des besoins et des activités des autres pays facilite l'établissement des priorités.