Qui nous sommes

Erica Bach, Conseillère principale

Photo d'Erica BachErica Bach s’est joint au Bureau du conseiller en responsabilité sociale des entreprises de l’industrie extractive du gouvernement du Canada, à titre de conseillère principale, en juillet 2010. Erica apporte à ce rôle une expérience étendue sur la pratique juridique, le développement international et gouvernemental. De plus, elle a de l’expérience juridique considérable sur les droits de la personne.

Lors de ses postes précédentes, Erica a travaillé au sein d’une direction générale des affaires juridiques pour Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD). Dans ce poste, elle a fourni des analyses et des conseils juridiques sur les obligations juridiques internationales du Canada en ce qui a trait aux droits de la personne, et elle a représenté le Canada dans des négociations multilatérales liées aux droits de la personne.

Avant d’entrer à la fonction publique canadienne, Erica a œuvré à l’échelle internationale, en travaillant sur un projet sur les droits des réfugiés en Afrique du Sud, une initiative sur la primauté du droit dans la profession d’avocat au Zimbabwe, ainsi que sur un projet de réforme du secteur de la justice au Mozambique, dans le cadre du Programme des Nations Unies pour le développement.

Erica a commencé sa carrière d’avocate auprès de Macleod Dixon LLP à Calgary après avoir occupé un poste de greffière à la Cour du Banc de la Reine et à la Cour d’appel de l’Alberta, à Edmonton. Elle est titulaire d’une double maîtrise en droit de l’Université de New York et de l’Université nationale de Singapour, d’un baccalauréat en droit de l’Université Dalhousie et d’un baccalauréat en arts de l’Université Concordia.

Erica a suivi la formation sur les fondements de la géologie, de l’exploitation minière et de la métallurgie de l’Université Queen’s. Elle a également suivi des formations dans le cadre du Programme en négociation de l’Université Harvard ainsi que le cours Facilitation et médiation de conflits sociaux et environnementaux donné par CDR Associates. Erica est en voie d’obtenir le certificat Udall en collaboration environnementale offert à l’Institut américain pour la résolution de conflits environnementaux.

Vous pouvez communiquer avec elle à erica.bach@international.gc.ca.

Elizabeth Nadeau, adjointe administrative

Photo d'Elizabeth NadeauElizabeth est entrée au Bureau du conseiller en RSE en mars 2013. À titre d’adjointe administrative, elle est chargée de fournir des services de soutien administratif au Bureau et fait fonction d’agente de liaison principale auprès de nombreux fournisseurs de services externes, fournisseurs de voyages et autres fournisseurs. Avant d’entrer au Bureau du conseiller en RSE, Elizabeth a travaillé à Statistique Canada pendant sept ans. Elizabeth possède une vaste expérience dans les domaines de l’administration et du service à la clientèle et parle couramment le français et l’anglais.

Responsabilités de la conseillère en RSE et le personnel du Bureau

La conseillère en RSE de l’industrie extractive est nommée par un décret du gouvernement du Canada. Elle agit à titre de conseillère spéciale pour le ministre du Commerce international.

Les titulaires nommés par le gouverneur en conseil doivent s’acquitter de leurs fonctions dans l’intérêt public. Leur conduite personnelle et professionnelle doit être irréprochable. Le gouvernement a donc établi, dans la Loi sur les conflits d’intérêts, des règlements clairs sur les conflits d’intérêts et l’après-mandat à l’intention des titulaires de charge publique. Cette loi précise les dispositions à prendre pour éviter tout conflit, réel ou apparent, entre leurs intérêts personnels et leurs responsabilités publiques. 

Le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique est chargé de l’application de cette loi. Les titulaires nommés par le gouverneur en conseil peuvent discuter de leur situation en toute confidentialité avec le personnel du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Les titulaires nommés par le gouverneur en conseil sont aussi assujettis aux Lignes directrices en matière d’éthique à l’intention des titulaires de charge publique ainsi qu’aux Lignes directrices régissant les activités politiques des titulaires de charge publique.

Le conseiller en RSE est également un titulaire d’une charge publique désignée (TCPD). LaLoi sur le lobbying confère certaines responsabilités aux titulaires d’une charge publique désignée. À leur nomination par le gouverneur en conseil, ils doivent faire en sorte de respecter toutes les obligations que leur imposent la Loi sur le lobbying et son règlement. Il incombe au commissaire au lobbying d’assurer la conformité à cette loi. Les titulaires nommés peuvent discuter de leur situation en toute confidentialité avec le personnel du Commissariat au lobbying.

Tous les employés sont des fonctionnaires du gouvernement du Canada et sont assujettis au Code de valeurs et d’éthique de la fonction publique de 2012.