Nos priorités

Priorités pour 2015-2016

1. Contribuer à la prospérité économique en mettant l’accent sur l’expansion et la diversification des relations commerciales avec les marchés émergents et à forte croissance.

  • Dans le cadre du Plan d’action sur les marchés mondiaux, accroître le nombre d’entreprises canadiennes, notamment les petites et moyennes entreprises, qui réussissent sur les marchés prioritaires, et ce, en négociant et en mettant en œuvre des accords commerciaux tels que des accords de promotion et de protection des investissements étrangers.
  • Aider l’industrie canadienne en mettant en œuvre les stratégies relatives à l’éducation internationale, à l’approvisionnement en matière de défense et au secteur extractif, en élargissant les partenariats internationaux en science, en technologie et en innovation, et en faisant la promotion du Canada en tant que partenaire commercial d’intérêt.
  • Faire progresser la ratification et la promotion des accords commerciaux récemment conclus, tels que l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne et l’Accord de libre-échange entre le Canada et la Corée.
  • Intensifier les liens commerciaux avec l’Amérique latine, l’Asie et l’Afrique, en mettant l’accent sur le soutien des investissements canadiens à l’étranger, et aider à améliorer le climat d’investissement dans les pays en développement en renforçant les capacités nécessaires à la gestion durable des ressources naturelles.

2. Accroître l’engagement du Canada dans l’hémisphère et renforcer les relations entre le Canada et les États-Unis.

  • Faire progresser les intérêts du Canada afin qu’il y ait plus de prospérité, d’équité, de sécurité et de démocratie dans l’hémisphère, conformément à la Stratégie d’engagement du Canada dans les Amériques, en rehaussant les relations canadiennes avec les groupes émergents et avec les principaux partenaires comme l’Alliance du Pacifique et le Brésil.
  • Promouvoir le développement et la sécurité régionale, notamment par des réformes des systèmes de sécurité, en mettant l’accent sur les Caraïbes, Haïti, l’Amérique centrale et le Mexique.
  • Soutenir l’innovation, les investissements étrangers et la présence dans les chaînes de valeur mondiales aux États-Unis et au Mexique, promouvoir les intérêts du Canada dans le secteur de l’énergie et des technologies énergétiques, gérer avec les États-Unis les ressources environnementales que l’on a en commun et renforcer les intérêts économiques du Canada en gérant efficacement les questions commerciales, notamment en faisant la promotion de Keystone XL et en intervenant  contre les barrières protectionnistes comme Buy America.
  • Accroître la coopération avec les États-Unis et le Mexique afin que la région de l’Amérique du Nord soit concurrentielle et sûre, notamment en appuyant la vision commune du Canada et des États-Unis concernant la sécurité du périmètre et la compétitivité économique, ainsi que le développement du passage international de la rivière Détroit.

3. Accroître la présence économique et politique du Canada en Asie.

  • Élargir les partenariats ciblés sur le plan économique, de la sécurité et de la gouvernance en Asie, mettre à profit les résultats du développement international et concrétiser les plans d’accès aux marchés clés en Asie, y compris la Chine et l’Inde.
  • Favoriser le dialogue économique dans la région de l’Asie-Pacifique en faisant la promotion d’accords commerciaux préférentiels auprès de nouveaux partenaires, comme les membres du Partenariat transpacifique, y compris le Japon.
  • Aiguiller davantage les programmes de développement international du Canada en Asie sur la croissance économique durable dirigée par le secteur privé, dont le renforcement des capacités en matière de commerce et d’investissement, ainsi que promouvoir les droits de la personne et la primauté du droit.
  • Consolider le partenariat entre le Canada et l’Inde, l’Asie du Sud-Est, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) et la Coopération économique Asie-Pacifique et soumettre une demande d’adhésion au Sommet de l’Asie de l’Est et à la réunion élargie des ministres de la Défense de l’ANASE et promouvoir le Canada à titre de fournisseur fiable d’énergie et d’autres produits d’exportation de l’industrie primaire.

4. Promouvoir la démocratie et le respect des droits de la personne et contribuer à une gouvernance mondiale efficace.

  • Exercer un rôle prépondérant en matière de droits de la personne, y compris la liberté de religion, protéger les droits des minorités sexuelles et mettre au point un solide plan d’action canadien pour la promotion de la démocratie et de la primauté du droit.
  • Protéger et favoriser l’autonomie des femmes, des enfants et des jeunes dans les pays en développement en examinant la question des cadres de protection nationaux, en appuyant l’accès à l’éducation pour tous, y compris les enfants vivant dans les régions touchées par un conflit, en œuvrant pour faire cesser les mariages précoces et forcés de même que la violence sexuelle dans les conflits.
  • Continuer de faire avancer la politique étrangère du Canada pour l’Arctique, notamment durant la présidence canadienne du Conseil de l’Arctique jusqu’en avril 2015, et par la suite.
  • Promouvoir une plus grande efficacité des institutions internationales.

5. Mettre en œuvre le programme de développement du Canada pour réduire la pauvreté dans le monde et apporter une aide humanitaire.

  • Négocier un programme de développement pour l’après-2015 pour le Canada qui contient des objectifs mesurables qui tiennent compte de l’évolution du contexte du développement.
  • Diriger les efforts internationaux afin d’améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants et d’assurer un avenir meilleur pour les enfants et les jeunes.
  • Favoriser une croissance économique durable, notamment grâce au renforcement de la primauté du droit et de la gouvernance démocratique.
  • Collaborer avec une société civile dotée des moyens d’agir et des partenaires non traditionnels, comme le secteur privé, y compris par l’entremise de mécanismes de financement novateurs afin de trouver des solutions durables pour réduire la pauvreté.
  • Mettre à profit les compétences et les ressources du Canada dans les secteurs agricole et de la nutrition, de même que dans les chaînes d’approvisionnement afin d’accroître la sécurité alimentaire et la nutrition dans les pays en développement.
  • Renforcer l’action en faveur de la responsabilisation et de la transparence en matière de développement à l’échelle nationale et internationale.
  • Fournir en temps opportun une aide efficace, coordonnée et axée sur les besoins lorsque surviennent des crises humanitaires à la suite de catastrophes naturelles, de conflits ou d’insécurité alimentaire aiguë.

6. Contribuer à la sécurité internationale et à celle des Canadiens à l’étranger.

  • Aborder les problèmes liés à la sécurité internationale, notamment le terrorisme, le crime organisé transnational, le passage de clandestins, la sécurité spatiale et les menaces posées par les combattants étrangers.
  • Réduire les risques liés à la prolifération des armes classiques, chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires, du matériel qui s’y rapporte et des moyens de les livrer.
  • Former un partenariat avec Israël afin de favoriser la liberté et la sécurité au Moyen-Orient et soutenir les efforts déployés pour faire progresser la sécurité et la stabilité dans les régions touchées par des conflits et dans les pays comme l’Ukraine, l’Afghanistan, la Syrie et l’Iraq.
  • Moderniser la prestation des services consulaires aux Canadiens à l’étranger, de façon à concentrer l’aide sur les Canadiens qui en ont le plus besoin, à offrir une assistance plus efficiente et à mieux informer les Canadiens de la façon de prendre des décisions éclairées en matière de voyages dans le but de réduire les problèmes consulaires avant qu’ils ne se surviennent.