Bolivie

La Bolivie est le pays le plus pauvre de l'Amérique du Sud. Un Bolivien sur huit vit avec moins de 1,25 $US par jour. Les plus vulnérables sont les femmes et les enfants des régions rurales ainsi que les Autochtones, ces derniers formant 65 % de la population, qui compte 10.1 millions d'habitants. Cependant, la performance de l'économie bolivienne est assez bonne grâce aux prix élevés du pétrole, du gaz naturel et des minéraux, ce qui a contribué à la baisse du taux de pauvreté au cours des dernières années. Même si le ralentissement économique mondial de 2009 a fait diminuer le taux de croissance économique du pays, la Bolivie est en meilleure posture que bien d'autres pays grâce à une gestion financière judicieuse et à la stabilité de son secteur financier. Elle possède la deuxième plus importante réserve de gaz naturel de l'Amérique du Sud, une ressource essentielle aux économies des pays voisins que sont le Brésil, l'Argentine et le Chili.

En 2012, la Bolivie occupait le 108 e rang sur 187 pays pour ce qui est de l'indice du développement humain établi par le Programme des Nations Unies pour le développement. Toutefois, les indicateurs de santé y sont parmi les plus bas de l'Amérique : selon le Programme des Nations Unies pour le développement, 1 enfant sur 16 meurt avant l'âge de cinq ans et 1 femme sur 89 meurt pendant la grossesse ou l'accouchement. La mauvaise santé des Boliviens est étroitement liée aux infrastructures inadéquates ou inexistantes. Plus de 22 % des Boliviens n'ont pas accès à de l'eau potable et 73 % n'ont pas accès à des services sanitaires de base améliorés. Le ministère de la Santé de la Bolivie prend des initiatives pour régler ces problèmes, mais la capacité technique fait toujours défaut.

La Bolivie a maintenu une démocratie plutôt pacifique depuis 1982. Il lui reste toutefois du travail à faire pour renforcer la primauté du droit et améliorer le professionnalisme, la responsabilisation et la transparence de ses processus et de ses institutions démocratiques.

Depuis janvier 2006, le gouvernement de la Bolivie a adopté des réformes économiques et sociales pour répondre aux besoins fondamentaux des plus démunis. Un certain nombre de problèmes demeurent, comme les inégalités et l'exclusion — surtout en ce qui concerne les peuples autochtones —, la relative nouveauté des institutions démocratiques, les tensions politiques internes et la faible diversification de l'économie.

Priorités

Le programme de développement international en Bolivie tient compte des principes du plan national de développement du pays, qui expose les objectifs du gouvernement bolivien : construire une nouvelle société plus équitable avec une économie vigoureuse en prenant en compte les dimensions sociale, démocratique et économique du développement.

L'objectif de ce programme est de favoriser une société plus équitable, où la pauvreté est moindre et où la qualité de vie des personnes vulnérables et marginalisées est améliorée. Plus particulièrement, le Canada s'emploie à améliorer l'avenir des enfants et des jeunes et à créer les conditions favorables à une croissance économique durable. Le Canada continue également d'appuyer les principales institutions démocratiques et de surveillance, telles que la Cour électorale nationale et le Bureau du vérificateur général, pour renforcer les processus démocratiques, la responsabilisation et la transparence. Elle s'attaque aussi aux défis environnementaux en mettant l'accent sur les initiatives visant la responsabilité sociale des entreprises.

Enfants et jeunes

Le Canada continue d'améliorer la santé des mères et de réduire la mortalité des enfants en améliorant l'accès aux soins de santé essentiels, en luttant contre la malnutrition et en favorisant l'accès durable à l'eau potable et aux services sanitaires de base.

Principaux résultats escomptés
  • La malnutrition sera réduite en permettant à un plus grand nombre d'enfants de moins de cinq ans de recevoir un apport en vitamine A.
  • La mortalité néonatale, juvénile et maternelle sera réduite grâce à l'augmentation du nombre d'accouchements dans les centres de soins de santé.

Croissance économique

Le Canada encourage la croissance économique durable grâce à des programmes de formation technique et professionnelle axés sur le marché et grâce à des programmes visant la responsabilité sociale des entreprises et le bien-être à long terme des collectivités. Elle y parviendra notamment en responsabilisant les femmes en tant qu'acteurs économiques (en leur accordant un accès accru aux marchés, à la propriété, au crédit et à la technologie), de même qu'en renforçant le développement du secteur des hydrocarbures de façon durable.

Principaux résultats escomptés
  • L'accès des femmes aux marchés, à la propriété, au crédit et aux technologies sera accru.
  • Les jeunes Boliviens, particulièrement chez les populations autochtones, bénéficieront d'une formation sur les compétences pour l'emploi axée sur le marché local.
  • Des projets de développement durable seront mis en œuvre à l'échelle communautaire en collaboration avec des entreprises de l'industrie extractive, des administrations régionales et locales ainsi que des organisations non gouvernementales.

Vers une aide plus efficace

La Bolivie adhère à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide (PDF, 1,54 Mo, 26 pages).

La Bolivie dirige activement le processus de planification en matière de coopération au développement. Les donateurs ont harmonisé leurs priorités avec le plan national de développement du pays et ont axé leur programme sur certains secteurs particuliers; la coordination entre eux ne cesse de s'améliorer. Le Canada préside le groupe de coordination des donateurs de la Bolivie en 2010. Des ententes sur la stratégie d'aide conjointe ont été conclues entre les donateurs dans les domaines de la santé et de la gouvernance.

Réalisations 2011-2012

2011-2012

Réalisations 2011-2012

Enfants et jeunes

  • A augmenté d'environ du tiers le nombre d'enfants recevant des poudres contenant de multiples micronutriments qui renferment des vitamines et des minéraux essentiels à une santé et à un développement optimaux entre 2010 et 2011.
  • A fourni une troisième dose du vaccin Pentavalent à tous les enfants dans trois régions ciblées, afin de les protéger contre des maladies d'enfance constituant un danger de mort, comme la rougeole et la coqueluche.

Croissance économique

  • A offert une formation à 6 527 femmes dans des emplois non traditionnels, comme la maçonnerie, la plomberie et l'installation électrique.
  • A offert une formation sur le leadership et la gestion à 640 femmes élues à l'administration locale et au gouvernement national.
  • A aidé 180 familles de producteurs de café à accéder au marché international, ce qui a permis l'exportation de 16 000 kilogrammes de café au Canada et, par conséquent, l'augmentation de leur revenu brut.
  • A aidé de petits exploitants agricoles, y compris des femmes, à planter plus de 8 millions d'arbres et à construire plus de 800 000 hectares de terrasses afin de réduire l'érosion et la désertification.
2010-2011

Réalisations 2010-2011

Enfants et jeunes

  • A contribué à réduire de 53 % le nombre de décès attribuables à la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans, qui est passée de 749 décès en 2008 à 350 décès en 2010.
  • A aidé à accroître de 33 % le nombre d'enfants qui reçoivent des suppléments de micronutriments. Il était de 145 000 en 2009 et est passé à 192 000 en 2010.
  • A aidé à accroître de 73 % le nombre d'enfants qui reçoivent du zinc pour le traitement de la diarrhée. Il était de 166 739 en 2009 et est passé à 288 455 en 2010.
  • A renforcé la capacité du pays à produire les principaux suppléments de micronutriments (vitamine A, fer et zinc) nécessaires pour garder les enfants en santé et bien nourris, et et a contribué à la réduction des coûts de ces suppléments et à la diversification de l'économie en Bolivie.
  • A participé à la formation de 550 travailleurs en santé communautaire, qui offrent maintenant de meilleurs services de soins de santé dans trois régions visées de la Bolivie, et qui ont permis d'obtenir les résultats suivants en 2010 :
    • augmenter de 33 % le nombre d'enfants qui ont reçu la troisième dose du vaccin pentavalent, qui est passé à 96 % en 2010 comparativement à 72 % en 2005;
    • augmenter le pourcentage d'enfants de six mois à deux ans qui ont reçu des suppléments de fer essentiels pour prévenir les déficiences mentales. Le pourcentage est passé de 52 % en 2009 à 91 % en 2010;
    • améliorer l'accès à un approvisionnement en eau et à des services d'assainissement pour 10 205 filles et garçons d'écoles primaires.

Croissance économique

  • A contribué à la multiplication par quatre des recettes annuelles du gouvernement de 2005 à 2012, lesquelles s'élèvent à 2,2 milliards de dollars grâce au Projet d'aide relatif à la réglementation dans le secteur des hydrocarbures. Ce projet a financé d'importants programmes sociaux, comme la pension de la sécurité de la vieillesse, dont 775 000 personnes sont bénéficiaires, et la prime pour la persévérance scolaire, qui couvre certains des frais de scolarité de 1,8 million d'enfants d'âge scolaire. De plus, 800 000 adultes ont appris à lire grâce au programme national d'alphabétisation. Les services d'électricité ont été améliorés dans les régions rurales; la proportion des zones desservies est passée de 33 % en 2005 à 51 % en 2010, ce qui contribue encore davantage à la croissance économique et à la diversification de l'économie.
  • A permis d'augmenter le nombre d'élèves de sexe féminin au secondaire qui ont poursuivi des études postsecondaires dans le secteur des hydrocarbures, et a aidé 14 stagiaires de sexe féminin afin qu'elles obtiennent un emploi permanent dans ce secteur.
  • A participé à l'amélioration des compétences de 559 femmes dans les stratégies de commercialisation, les métiers techniques et les métiers non traditionnels, tels que la construction.
2009-2010

Réalisations 2009-2010

Enfants et jeunes

  • A permis aux employés des services de santé à Beni, à Pando et à Oruro de mettre en oeuvre les normes nationales pour la planification, la gestion et la prestation des services de santé.
  • A augmenté le nombre de naissances dans les établissements de santé (jusqu'à 74 % à Beni, et 86 % à Pando et à Oruro).
  • A accru les services de brigades de santé mobiles dans les collectivités ciblées; ces services sont passés de 65 % en 2008 à 90 %.
  • A augmenté le nombre d'enfants qui reçoivent une série complète de vaccins (jusqu'à 80 % à Oruro, 87 % à Beni et 77 % à Pando).
  • A permis qu'au total, 24 % des nourrissons reçoivent un supplément nutritif (en hausse par rapport à 18 % en 2008).
  • A permis à 71 % des femmes enceintes d'avoir accès à au moins quatre consultations prénatales (en hausse par rapport à 63 % en 2008).

Croissance économique

  • A soutenu la nouvelle industrie coopérative visant la production, la transformation et la commercialisation de fines herbes et d'épices, notamment de l'origan et des huiles essentielles.
 

Projets de développement international en Bolivie

Carte des projets en Bolivie
Banque de projets - Bolivie

Déboursés 2012-2013 de l'ACDI en Bolivie

Total : 26,97 M$