Bolivie

La Bolivie est le pays le plus pauvre de l'Amérique du Sud et l’un des plus pauvres dans l’hémisphère occidental. Bien que classé comme pays à revenu intermédiaire, il se trouve au bas de cette échelle, et doit sa position au prix élevé du gaz naturel (principale source de devises du pays) au cours de la dernière décennie. Depuis 2006, le gouvernement de la Bolivie a adopté des réformes économiques et sociales pour répondre aux besoins fondamentaux des plus démunis.  Ceci a permis une réduction de la pauvreté modérée de 59% à 39%, et  de la pauvreté extrême de 39% à 17% (Banque Mondiale). Toutefois, les femmes n’ont pas bénéficié autant que les hommes de la croissance économique : sont encore trop souvent marginalisées, victimes de violence et ont un accès et contrôle limité quant aux ressources productives.

En 2015, la Bolivie occupait le 119e rang sur 188 pays pour ce qui est de l'indice du développement humain établi par le Programme des Nations Unies pour le développement. La croissance et la diversification économique et la création d’emplois, tout en réduisant les inégalités, sont des priorités fondamentales pour le gouvernement de la Bolivie. La réduction de la mortalité maternelle et infantile, dont les taux sont parmi les plus élevés de l’hémisphère, sont aussi des défis prioritaires. Une proportion importante de ces décès est liée aux grossesses chez les adolescentes.  La malnutrition, les inégalités entre les régions rurales et urbaines et entre les populations autochtones et non-autochtones, le manque d’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement y contribuent également. Environ 65% de la population du pays, qui compte 10 millions d’habitants, est d’origine autochtone. Les écosystèmes de la Bolivie sont variés, fragiles, et vulnérables au changement climatique.

La Bolivie a maintenu une démocratie plutôt pacifique depuis 1982. La primauté du droit et le professionnalisme, la responsabilisation et la transparence de ses processus et de ses institutions démocratiques doivent toutefois continuer d’être renforcées.

Le Canada a un programme d’aide publique au développement en Bolivie depuis 1977. En 2013, le Comité d’évaluation externe d’Affaires Mondiales Canada a décerné une évaluation positive au programme quant aux résultats obtenus pour la période 2005-2010.

Priorités

Le programme de développement international  du Canada en Bolivie tient compte des principes du plan national de développement du pays, qui expose les objectifs du gouvernement bolivien : construire une nouvelle société plus équitable avec une économie vigoureuse en prenant en compte les dimensions sociale, démocratique et économique du développement.

L'objectif de ce programme est de favoriser une société plus équitable, où la pauvreté est moindre et où la qualité de vie des personnes vulnérables et marginalisées est améliorée. Plus particulièrement, le Canada s'emploie à améliorer l'avenir des enfants et des jeunes et à créer les conditions favorables à une croissance économique durable. Dans toutes les initiatives qu’il appuie, le Canada  met l’accent sur la promotion de l’égalité entre les sexes.

Enfants et jeunes

Le Canada continue d'améliorer la santé des mères et de réduire la mortalité des enfants en améliorant l'accès aux soins de santé essentiels, en luttant contre la malnutrition et en favorisant l'accès durable à l'eau potable et aux services sanitaires de base.

De 2007 à 2015, le Canada a participé à un fonds commun d’appui multi-donateurs avec la France et la Belgique en appui au Programme malnutrition zéro du Ministère de la Santé de la Bolivie. Par son appui à plus de 155 municipalités à travers le pays, ce programme a contribué à une réduction accélérée du taux de malnutrition chronique chez les jeunes enfants.

Croissance économique

Le Canada encourage la croissance économique durable grâce à des programmes de formation technique et professionnelle axés sur le marché. Le Canada appuie aussi le développement économique local pour le bien-être à long terme des collectivités par la diversification de leurs activités économiques, et en favorisant l’accès aux marchés.   Les femmes en tant qu'acteurs économiques-clés, sont particulièrement visées, pour leur permettre un accès accru aux marchés, à la propriété, au crédit et à la technologie.

De 2002 à 2013, le Canada a fourni une assistance technique afin de renforcer le secteur des hydrocarbures de la Bolivie. Cet appui a permis de jeter des bases institutionnelles qui ont permis à la Bolivie de récolter d’importants revenus étatiques qui ont alimenté le développement du pays au cours de la dernière décennie, depuis la nationalisation du secteur.

Vers une aide plus efficace

La Bolivie adhère à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide (PDF, 1,54 Mo)Notes de bas de page * et aux Objectifs de développement durables adoptés par l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2015. Il existe un groupe de coordination des bailleurs, le GruS, harmonisé avec le plan national de développement du pays. Le Canada a présidé le GruS (2010 et 2015) et continue d’y participer activement. Le GruS compte également des groupes de coordination sectoriels, auxquels le Canada participe dans ses secteurs prioritaires de programmation.

En plus de la programmation bilatérale plus de  20 organisations non-gouvernementales canadiennes aux expertises diverses en matière de développement sont actives en Bolivie.  Elles se sont regroupées au sein de la Coordination des organisations de la société civile canadienne actives en Bolivie (COCAB) (en espagnol seulement) afin de travailler de concert et de favoriser les synergies entre elles.

Réalisations 2011-2012

2011-2012

Réalisations 2011-2012

Enfants et jeunes

  • A augmenté d'environ du tiers le nombre d'enfants recevant des poudres contenant de multiples micronutriments qui renferment des vitamines et des minéraux essentiels à une santé et à un développement optimaux entre 2010 et 2011.
  • A fourni une troisième dose du vaccin Pentavalent à tous les enfants dans trois régions ciblées, afin de les protéger contre des maladies d'enfance constituant un danger de mort, comme la rougeole et la coqueluche.

Croissance économique

  • A offert une formation à 6 527 femmes dans des emplois non traditionnels, comme la maçonnerie, la plomberie et l'installation électrique.
  • A offert une formation sur le leadership et la gestion à 640 femmes élues à l'administration locale et au gouvernement national.
  • A aidé 180 familles de producteurs de café à accéder au marché international, ce qui a permis l'exportation de 16 000 kilogrammes de café au Canada et, par conséquent, l'augmentation de leur revenu brut.
  • A aidé de petits exploitants agricoles, y compris des femmes, à planter plus de 8 millions d'arbres et à construire plus de 800 000 hectares de terrasses afin de réduire l'érosion et la désertification.
2010-2011

Réalisations 2010-2011

Enfants et jeunes

  • A contribué à réduire de 53 % le nombre de décès attribuables à la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans, qui est passée de 749 décès en 2008 à 350 décès en 2010.
  • A aidé à accroître de 33 % le nombre d'enfants qui reçoivent des suppléments de micronutriments. Il était de 145 000 en 2009 et est passé à 192 000 en 2010.
  • A aidé à accroître de 73 % le nombre d'enfants qui reçoivent du zinc pour le traitement de la diarrhée. Il était de 166 739 en 2009 et est passé à 288 455 en 2010.
  • A renforcé la capacité du pays à produire les principaux suppléments de micronutriments (vitamine A, fer et zinc) nécessaires pour garder les enfants en santé et bien nourris, et et a contribué à la réduction des coûts de ces suppléments et à la diversification de l'économie en Bolivie.
  • A participé à la formation de 550 travailleurs en santé communautaire, qui offrent maintenant de meilleurs services de soins de santé dans trois régions visées de la Bolivie, et qui ont permis d'obtenir les résultats suivants en 2010 :
    • augmenter de 33 % le nombre d'enfants qui ont reçu la troisième dose du vaccin pentavalent, qui est passé à 96 % en 2010 comparativement à 72 % en 2005;
    • augmenter le pourcentage d'enfants de six mois à deux ans qui ont reçu des suppléments de fer essentiels pour prévenir les déficiences mentales. Le pourcentage est passé de 52 % en 2009 à 91 % en 2010;
    • améliorer l'accès à un approvisionnement en eau et à des services d'assainissement pour 10 205 filles et garçons d'écoles primaires.

Croissance économique

  • A contribué à la multiplication par quatre des recettes annuelles du gouvernement de 2005 à 2012, lesquelles s'élèvent à 2,2 milliards de dollars grâce au Projet d'aide relatif à la réglementation dans le secteur des hydrocarbures. Ce projet a financé d'importants programmes sociaux, comme la pension de la sécurité de la vieillesse, dont 775 000 personnes sont bénéficiaires, et la prime pour la persévérance scolaire, qui couvre certains des frais de scolarité de 1,8 million d'enfants d'âge scolaire. De plus, 800 000 adultes ont appris à lire grâce au programme national d'alphabétisation. Les services d'électricité ont été améliorés dans les régions rurales; la proportion des zones desservies est passée de 33 % en 2005 à 51 % en 2010, ce qui contribue encore davantage à la croissance économique et à la diversification de l'économie.
  • A permis d'augmenter le nombre d'élèves de sexe féminin au secondaire qui ont poursuivi des études postsecondaires dans le secteur des hydrocarbures, et a aidé 14 stagiaires de sexe féminin afin qu'elles obtiennent un emploi permanent dans ce secteur.
  • A participé à l'amélioration des compétences de 559 femmes dans les stratégies de commercialisation, les métiers techniques et les métiers non traditionnels, tels que la construction.
2009-2010

Réalisations 2009-2010

Enfants et jeunes

  • A permis aux employés des services de santé à Beni, à Pando et à Oruro de mettre en oeuvre les normes nationales pour la planification, la gestion et la prestation des services de santé.
  • A augmenté le nombre de naissances dans les établissements de santé (jusqu'à 74 % à Beni, et 86 % à Pando et à Oruro).
  • A accru les services de brigades de santé mobiles dans les collectivités ciblées; ces services sont passés de 65 % en 2008 à 90 %.
  • A augmenté le nombre d'enfants qui reçoivent une série complète de vaccins (jusqu'à 80 % à Oruro, 87 % à Beni et 77 % à Pando).
  • A permis qu'au total, 24 % des nourrissons reçoivent un supplément nutritif (en hausse par rapport à 18 % en 2008).
  • A permis à 71 % des femmes enceintes d'avoir accès à au moins quatre consultations prénatales (en hausse par rapport à 63 % en 2008).

Croissance économique

  • A soutenu la nouvelle industrie coopérative visant la production, la transformation et la commercialisation de fines herbes et d'épices, notamment de l'origan et des huiles essentielles.
 

Projets de développement international en Bolivie

Carte des projets en Bolivie
Banque de projets de développement international

Déboursés 2014-2015 de l'AMC en Bolivie

Total : 15,73 M$

Notes de bas de page

Notes de bas de page *

Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder à ce fichier, veuillez consulter les formats de rechange de notre page aide.

Retour à la référence de la note de bas de page *