Burkina Faso

Le Burkina Faso demeure l’un des pays les plus pauvres de la planète avec une population principalement rurale, et il se classe au 181e rang sur 187 selon l’indice de développement humain 2014 établi par le Programme des Nations Unies pour le développement. En 2012, près de 45 % de la population vivait avec moins de 1,25 $ US par jour.

Le taux moyen de croissance réelle du produit intérieur brut (PIB) du Burkina Faso est d’environ 5 % par an depuis une décennie. Le secteur primaire, surtout agricole, qui emploie plus de 80 % de la population active, ne contribue qu’à environ 34 % du PIB et demeure vulnérable aux conditions climatiques, à l’approvisionnement limité en ressources hydriques dans la région sahélienne du pays et aux variations des cours mondiaux des denrées alimentaires et des produits pétroliers. Le secteur des services ne permet pas de stimuler une économie inclusive et le secteur de la transformation, potentiellement générateur de valeur ajoutée, ne représente que 25 % du PIB. Depuis 2009, les revenus d’exportation de l’or ont surpassé ceux générés par le coton. En 2013, l’or représentait environ 80 % des exportations tandis que le coton en représentait 18 %. Selon l’indice Doing Business 2014 de la Banque mondiale, qui mesure la réglementation des affaires et son application effective dans 189 pays, le Burkina Faso occupe le 154e rang en ce qui a trait à la facilité de faire des affaires.

Bien que le pays enregistre de faibles résultats à l’égard des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), des progrès ont été réalisés en ce qui a trait à l’éducation de base, l’accès à l’eau potable et la lutte contre le VIH/sida. Le taux brut de scolarisation au primaire est passé de 44,4 % en 2000 à 84 % en 2014. En 2013, le taux de prévalence du VIH/sida chez les adultes de 15 à 49 ans était de 0,9 %.

Depuis l’adoption du multipartisme en 1991, la situation politique a été relativement stable. Mais, en octobre 2014, un soulèvement populaire a eu raison de l’ex-président Compaoré, qui était au pouvoir depuis 27 ans sans interruption. Un gouvernement de transition a été nommé avec comme premier ministre le lieutenant-colonel Issac Zida. Des élections sont prévues en novembre 2015.

Des efforts ont été déployés sur le plan de la bonne gouvernance, notamment avec l'adoption progressive de cadres législatifs et la ratification de la Convention des Nations Unies contre la corruption, en 2006. En 2003, le Burkina Faso a adhéré au Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP). Le MAEP est un programme accepté d’un commun accord et adopté par les États membres de l’Union africaine en vue de promouvoir et de renforcer des normes élevées de gouvernance. Malgré cela, le Burkina Faso occupe le 85e rang sur 175 pays selon l’indice de perception de la corruption 2014 établi par Transparency International.

Priorités

En 2014, le Burkina Faso a été confirmé comme l’un des pays ciblés par le gouvernement du Canada en ce qui concerne les efforts de développement international.

La programmation de développement international du Canada au Burkina Faso soutient la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (2011-2015) du gouvernement burkinabé, qui se déploie autour de quatre axes principaux :

  • • Développer des priorités pour une croissance accélérée
  • • Consolider le capital humain et promouvoir la protection sociale
  • • Renforcer la bonne gouvernance
  • • Prendre en compte les priorités transversales dans les politiques et les programmes de développement

L’orientation stratégique de la programmation du Canada au Burkina Faso est d’aider le pays à assurer l’avenir des enfants et des jeunes et à stimuler la croissance économique durable.

Enfants et jeunes

Les enfants et les jeunes sont très nombreux : environ 7 millions de Burkinabés ont moins de 14 ans. Ils forment un segment de la population particulièrement vulnérable à la violence et à l’exploitation économique et sexuelle. Le Burkina Faso a ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant (1990) et la Charte Africaine des droits et du bien-être de l’enfant (1992). Toutefois, la pauvreté croissante de la majorité de la population, les connaissances limitées des différents textes juridiques et l’inadéquation de l’offre éducative contribuent à entraver la mise en application de ces traités.

De 2001 à 2011, le Canada a appuyé le Plan décennal de développement de l’éducation de base du gouvernement burkinabé. Depuis 2012, le Canada appuie le nouveau plan du gouvernement, appelé le Plan décennal pour le développement du secteur éducatif de base 2011-2020 . Ce plan vise à améliorer les services éducatifs et à les rendre plus accessibles, ainsi qu’à élaborer un programme de formation axé sur les compétences en emploi à l’intention des jeunes.

Le Canada soutient aussi la mise en œuvre de la Politique nationale genre du Burkina Faso (PDF, 1 Mo, 56 pages) afin d’augmenter l’accès aux services d’éducation pour les filles.

Principaux résultats escomptés

  • La proportion de filles et de garçons qui auront achevé leur éducation primaire passera de 40 % à 75 % d’ici 2016.
  • La proportion de jeunes ayant achevé une éducation postprimaire (y compris une formation professionnelle) passera de 16 % à 34 % d’ici 2016.

Croissance économique

Le gouvernement du Canada maintient son appui au renforcement du secteur de la microfinance et au développement du secteur agroalimentaire en mettant l’accent sur l’autonomisation économique des femmes et des jeunes et leur insertion sur le marché de l’emploi.

Principaux résultats escomptés

  • Les entrepreneurs et les agriculteurs utilisent les services et produits financiers taillés sur mesure plus souvent et de façon plus équitable.
  • Les travailleurs du secteur de l’agroalimentaire augmenteront leur productivité de façon durable.

Vers une aide plus efficace

Le Burkina Faso a adhéré à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide en 2005 (PDF, 1,55 Mo, 26 pages) et à l’Accord de partenariat de Busan pour une coopération efficace au service du développement en 2011.

Sur la base de l’accord de Busan, le Burkina Faso a adopté un Plan d’action national pour l’efficacité de la coopération au développement (PANED, en 2014). Ce plan vise entre autres à renforcer le rôle du secteur privé et de la société civile dans le développement du pays et à consolider la bonne gouvernance, notamment en mettant en œuvre les mesures de lutte contre la corruption et en renforçant le processus de décentralisation.

Le Burkina Faso fait figure d’exemple en matière de meilleures pratiques de gestion des finances publiques en Afrique, c’est pourquoi neuf des dix principaux donateurs lui accordent des appuis budgétaires généraux. Le Canada est membre du groupe de coordination des donateurs et joue le rôle de chef de file des donateurs en matière d’éducation et de microfinance.

Réalisations

2013-2014

Réalisations 2013-2014

Enfants et jeunes

  • Contribuer à l’augmentation du taux brut de scolarisation au primaire de 81 % en 2012 à environ 84 % en 2014.
  • Accroître le nombre de salles de classe dédiées à l’enseignement primaire de 34 900 en 2009 à plus de 52 000 en 2013 soit une augmentation de 49 %.
  • Faire augmenter le taux de réussite au primaire de 45,9 % (42,5 % pour les filles) en 2009 à 59,5 % (59,7 % pour les filles) en juin 2013.

Croissance économique durable

  • Faire augmenter le nombre de membres et d’actifs du Réseau des caisses populaires du Burkina Faso respectivement de 673 100 à 923 100 (soit de 37 %) et de 180 à 356 millions de dollars (soit de 100 %) de 2009 à la fin de 2013. Contribuer à l’élargissement de la portée géographique du Réseau des caisses populaires du Burkina Faso par la mise en place de Centres financiers aux entreprises et de Centres financiers agricoles dans trois zones supplémentaires : Bobo-Dioulasso, Koupéla et Ouhigouya.

Bien que le Canada n’a pas de programmation direct au SMNE au Burkina Faso, le Canada a amélioré la santé des femmes et des enfants en travaillant avec des partenaires canadiens et mondiaux Voyez tous les projets de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants en Burkina Faso.

Visitez la page Le Canada obtient des résultats pour les femmes et les enfants du monde pour plus d’information.

Projets de développement international au Burkina Faso

Carte des projets au Burkina Faso
Banque de projets - Burkina Faso

Décaissements de l'ACDI au Burkina Faso : 2012-2013

Décaissements de l'ACDI au Burkina Faso
Décaissements de l'ACDI$M
Sources
Décaissements de l'ACDI37,67
Assistance humanitaire3,09
Total40,76