Birmanie (Myanmar)

Le Myanmar, anciennement appelé Birmanie, émerge actuellement de décennies d’isolement à l’égard de l’Occident. Il est maintenant engagé sur ce qui promet d’être une longue et difficile voie caractérisée par des réformes démocratiques et économiques. En effet, depuis 2010, le gouvernement du Myanmar a adopté un certain nombre de réformes qui ont entraîné des changements déterminants :

  • une démocratie parlementaire inclusive;
  • des négociations de cessez-le-feu après des décennies de guerres civiles;
  • une transition vers une économie de marché.

La communauté internationale a levé la plupart des sanctions économiques qu’elle avait imposées au Myanmar, qui a élu son premier gouvernement démocratique en plus de 50 ans. Le Canada est déterminé à améliorer le bien-être de la population du Myanmar. En 2014, ce dernier a été désigné comme l’un des pays ciblés dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement du Canada en matière de développement international.

Le Myanmar est l’un des pays les plus pauvres et les moins développés du monde. Il compte une population d’environ 53,6 millions d’habitants, dont 25,6 p. cent vivent sous le seuil national de la pauvreté. En 2015, il se classait 148e sur 187 pays selon l’indice du développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement.

Les besoins humanitaires persistent dans le pays, principalement en raison des conflits locaux, des déplacements prolongés de populations et de la vulnérabilité permanente aux catastrophes naturelles, dont les inondations et les glissements de terrain. Le Myanmar se situe au deuxième rang mondial en ce qui concerne la menace de pertes de productivité agricole attribuables aux changements climatiques.

Découvrez ce que fait le Canada pour soutenir le développement en Birmanie.

Rôle du Canada

Depuis 2000, le Canada a accordé plus de 150 millions de dollars en aide publique au développement au Myanmar, principalement sous forme d’aide humanitaire internationale et de soutien à des institutions multilatérales. Depuis 2013, année où il a levé la plupart de ses sanctions, il lui a versé plus de 60 millions de dollars en utilisant tous les mécanismes de prestation de l’aide.

Le Canada concentrera ses activités sur la mise en œuvre de programmes qui stimulent la croissance économique durable et font progresser la démocratie, ce qui cadre avec les priorités et les besoins du gouvernement du Myanmar en matière de développement international. Il continuera d’offrir de l’aide humanitaire au besoin, en collaborant avec des partenaires canadiens et internationaux et les acteurs de la société civile pour réduire la pauvreté au Myanmar, particulièrement dans les régions où les besoins sont les plus importants.

Donateur modeste, mais dynamique, le Canada réalise actuellement quatre projets de développement bilatéraux au Myanmar. Ces projets portent sur un éventail d’activités, dont l’autonomisation économique des femmes, la gestion de l’information, la compréhension du fédéralisme et la promotion de la gouvernance inclusive.

Le Canada n’a pas de programmes qui portent directement sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants au Myanmar, mais il a amélioré la santé des femmes et des enfants dans ce pays en travaillant avec des partenaires canadiens et mondiaux. Pour de plus amples informations, veuillez consulter les pages Myanmar : Projets pour la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants et Le Canada obtient des résultats pour les femmes et les enfants du monde.

Carte des projets de développement international en Asie Pacifique

Carte des projets en Asie Pacifique

Décaissements d'assistance internationale 2014-2015 à la Birmanie (en millions de dollars)

Source
Affaires mondiales Canada8,95
Autres départements et sources0,78
Total9,73