Haïti

Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques. On y compte 10,4 millions d’habitants. Il occupe le 168e rang sur 187 pays selon l’Indice du développement humain 2014 (en anglais seulement) établi par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), et le taux de chômage y est de 40 p. 100. De tout temps, le pays a été exposé aux catastrophes naturelles, à l’instabilité politique et aux fluctuations économiques.

Les projets et activités de développement en Haïti ont connu un recul en janvier 2010 lorsqu’un puissant séisme a secoué la capitale, Port-au-Prince, et les régions avoisinantes. Le séisme a fait 230 000 victimes et perturbé gravement les services essentiels et l’activité économique. Le gouvernement du Canada a investi plus de 1,6 milliard de dollars depuis 2006, dont plus de 1 milliard depuis le séisme survenu en 2010, afin de répondre aux besoins humanitaires et de soutenir les projets de développement. En fait, Haïti est le plus important bénéficiaire de l’aide du Canada dans les Amériques.

Haïti a amorcé sa sortie de crise et a réorientée ses efforts vers le développement à long terme. En 2012, le gouvernement haïtien s’est doté d’un plan stratégique de développement à long terme (Plan stratégique de développement d’Haïti : Vision 2030) et d’un nouveau cadre de travail afin de coordonner l’aide au développement.

En juin 2015, le Canada a annoncé sa propre stratégie d’engagement en Haïti. Cette stratégie 2015-2020 fait suite à un examen stratégique qui visait à déterminer les progrès réalisés à ce jour ainsi qu’à optimiser les efforts et les ressources déployés à ce titre. La présente annonce se situe dans le prolongement de la décision du Canada en 2014 de confirmer qu’Haïti fait partie des pays ciblés en matière d’aide au développement.

Thèmes prioritaires

Les priorités du Canada pour la période de 2015-2020 sont la croissance économique et la prospérité, un gouvernement démocratique et responsable, la primauté du droit et la sécurité, ainsi que le soutien à la santé et au bien-être des Haïtiennes et des jeunes Haïtiens.

Croissance économique et prospérité

La croissance économique durable sera au cœur des efforts que déploie le Canada pour soutenir l’émergence d’une économie haïtienne plus résiliente. Le Canada aidera à la création d’une économie plus résiliente, caractérisée par une prospérité durable et une croissance soutenue, notamment grâce à la mobilisation du secteur privé et à la promotion de mécanismes de financement novateurs. Les programmes viseront :

  • à améliorer l’accès au crédit et à d’autres services financiers;
  • à appuyer les initiatives visant à améliorer le climat des affaires et la délivrance des titres de propriété;
  • à soutenir le développement de secteurs cruciaux (par exemple l’agriculture, l’exploitation minière, le tourisme et la fabrication);
  • à renforcer les capacités, l’indépendance et la responsabilisation des entités économiques, y compris les municipalités.

Un gouvernement démocratique et responsable

La stratégie renouvelée contribuera au développement démocratique et à la lutte contre la corruption, en plus d’aider à améliorer les capacités de l’État. Les mesures prévues comprennent :

  • soutenir les processus électoraux;
  • accélérer les réformes de la fonction publique pour accroître sa productivité et ses compétences (par exemple en matière de perception des impôts, des taxes et des droits de douane);
  • investir dans la société civile, en mettant l’accent sur la participation politique des femmes, la mobilisation des jeunes et la lutte contre la corruption;
  • améliorer les capacités et la transparence du gouvernement haïtien, pour favoriser la croissance économique et superviser la prestation de services de base, notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Primauté du droit et sécurité 

Le Canada poursuivra ses efforts en vue de :

  • renforcer la Police nationale d’Haïti;
  • renforcer les capacités et l’indépendance des systèmes judiciaire et correctionnel, tout en mettant l’accent sur l’accélération des poursuites;
  • soutenir les programmes de sécurité régionaux;
  • chercher à accroître la stabilité en Haïti.

Les programmes contribueront à accélérer la modernisation du droit civil et du droit pénal ainsi que des mesures législatives (par exemple en matière de fiscalité et de règles commerciales) qui peuvent favoriser la croissance économique.

Soutien à la santé et au bien-être des Haïtiennes et des jeunes Haïtiens

Le Canada continuera d’agir comme chef de file afin :

  • d’améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants en Haïti;
  • de soutenir des initiatives de protection de l’enfance qui contribuent directement et immédiatement à contrer le trafic d’enfants;
  • d’accroître l’accès à une éducation de base et de promouvoir l’achèvement des études, en mettant un accent particulier sur les filles.

Vers une aide plus efficace

Le Canada poursuit ses activités, en étroite collaboration avec le gouvernement haïtien et d’autres donateurs, afin de s’assurer que ses programmes correspondent aux priorités d’Haïti et qu’ils sont harmonisés avec les engagements des autres donateurs. Le Canada cherche à élargir son rôle de leadership à l’égard de la coordination de l’aide de manière à soutenir les changements structurels nécessaires en vue d’obtenir des résultats durables.

Le Canada cherche à conclure avec le gouvernement haïtien une entente établissant un cadre de responsabilité mutuelle afin de réitérer la collaboration transparente, efficace et à long terme entre les deux pays. Le cadre définira les attentes communes, soulignera l’importance de respecter les valeurs et les principes canadiens, renforcera la transparence, la prévisibilité et la responsabilisation en ce qui concerne la façon de dépenser les ressources investies et établira des objectifs clairs quant aux résultats que le Canada et Haïti souhaitent obtenir.

Réalisations

Résultats (2010-2015) obtenus après le séisme, y compris des exemples de réussite sur le terrain

Plus de cinq ans après le séisme survenu en Haïti, des progrès ont été réalisés et se poursuivent. Des initiatives canadiennes ont contribué à améliorer les conditions de vie du peuple haïtien :

  • 20 000 familles (plus de 70 000 personnes) déplacées à la suite du séisme de 2010 ont été relocalisées dans de meilleurs logements;
  • 77 futurs commissaires de la Police nationale d’Haïti ont été formés de 2013 à 2014;
  • 212 000 enfants de moins de 5 ans et 72 000 femmes enceintes ont pu accéder à des services de santé gratuits depuis 2012;
  • plus de 975 000 filles et garçons ont pu accéder à une éducation de base depuis 2010;
  • plus de 440 000 Haïtiens reçoivent des services financiers (y compris l’accès au crédit) en tant que membres d’un réseau de 47 coopératives d'épargne et de crédit, stimulant ainsi le secteur des petites et moyennes entreprises;
  • plus de 9 600 entrepreneurs agricoles haïtiens ont bénéficié de 12,3 millions de dollars de crédits agricoles de 2011 à 2014, stimulant ainsi la production agricole en Haïti;
  • 6 commissariats de police ont été reconstruits depuis 2010;
  • 4,3 millions d’Haïtiens ont reçu une aide alimentaire d’urgence;
  • de l’eau potable a été fournie à 1,7 million de personnes;
  • plus de 300 000 familles ont reçu des matériaux pour la construction d’un abri temporaire;
  • plus de 700 000 enfants ont été scolarisés et protégés.
  • des services médicaux ont été offerts à 90 p. 100 des personnes déplacées à Port-au-Prince;
  • 1,9 million d’enfants et de jeunes ont été vaccinés.

Exemples de réussite sur le terrain:

2013–2014

Enfants et jeunes, y compris la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

  • Aider environ 200 000 enfants, dont la moitié sont des filles, à aller à l’école.
  • Fournir un meilleur accès à des soins obstétricaux gratuits offerts par des travailleurs de la santé qualifiés à 46 000 femmes ainsi que des soins de santé gratuits à 152 000 enfants âgés de moins de 5 ans.

Croissance économique

  • Procurer un meilleur accès à du financement agricole à plus de 5 700 entrepreneurs agricoles haïtiens provenant de 19 localités qui ont bénéficié de 8,9 millions de crédits agricoles.
  • Aider 993 Haïtiens à acquérir les capacités nécessaires pour trouver un emploi, ceux-ci ayant reçu une formation technique et professionnelle dans des domaines en demande sur le marché du travail.

Gouvernance

  • Renforcer la Police nationale d’Haïti en formant 41 futurs commissaires qui ont reçu leur diplôme en 2013-2014. En juin 2014, 36 nouveaux commissaires ont également obtenu leur diplôme. La GRC a également dépêché 85 policiers en Haïti en soutien à la Police nationale haïtienne.
  • Renforcer le système de justice à Kenscoff grâce à la construction d’un palais de justice d’une mairie.
  • Contribuer à l’amélioration de la gestion de la fonction publique haïtienne grâce à des appuis techniques et matériels et à des accompagnements de carrière effectués dans plus de 10 ministères, 5 organismes gouvernementaux et 5 municipalités.
  • Contribuer au renforcement des capacités de l’Administration des impôts et des douanes en Haïti de percevoir des impôts, faisant passer les recettes fiscales de 10 p. 100 du produit intérieur brut (PIB) en 2010 à 12,3 p. 100 en 2013.
2012–2013

Enfants et jeunes, y compris la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

  • Aider plus de 275 000 enfants, dont la moitié sont des filles, à aller à l’école.
  • Fournir un meilleur accès à des soins obstétricaux gratuits offerts par des travailleurs de la santé qualifiés à 26 000 femmes enceintes ainsi que des soins de santé gratuits à 60 000 enfants âgés de moins de cinq ans.

Croissance économique

  • Améliorer les services financiers pour plus de 440 000 membres d’un réseau de coopératives d’épargne et de crédit, ce qui a permis aux membres de mieux gérer leurs finances et de tirer parti de débouchés, et au réseau d’attirer 27 000 nouveaux membres au cours de l’exercice 2012-2013.
  • Aider plus de 500 jeunes Haïtiens à accéder à une formation professionnelle dans des domaines en demande sur le marché.

Gouvernance

  • Renforcer l’administration de cinq municipalités (Port-au-Prince, Léogâne, Gressier, Petit-Goâve et Grand-Goâve) grâce à 140 missions d’assistance technique en gouvernance locale (gestion financière, administration, aménagement du territoire) effectuées par des experts municipaux provenant de plusieurs municipalités au Canada.
  • Contribuer à une meilleure gestion publique au sein du gouvernement d’Haïti en aidant plus de 40 fonctionnaires à s’inscrire à un programme de maîtrise en administration publique.

Assistance humanitaire

  • Améliorer l’accès aux services de santé, à l’eau potable et à des installations sanitaires pour plus de 67 000 personnes sinistrées de Cité Soleil et de Léogâne qui ont également bénéficié de campagnes de sensibilisation sur la santé et l’hygiène.
  • Distribuer plus de 3 500 filtres à eau et trousses d’hygiène, et procéder à la construction ou à la remise en état de 60 installations sanitaires, de 12 postes de réhydratation orale et d’un centre de traitement du choléra.
2011–2012

Enfants et jeunes, y compris la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

  • Aider 35 000 enfants, dont la moitié sont des filles, à aller à l’école.
  • Fournir un meilleur accès à des soins obstétricaux gratuits, offerts par des travailleurs de la santé qualifiés, à 330 000 femmes.
  • Aider à guérir 60 p. 100 des 33 000 patients atteints de tuberculose et à détecter 5 200 nouveaux cas, grâce au soutien d’organismes des Nations Unies.

Sécurité alimentaire

  • Aider les fermiers de trois régions à augmenter leur production agricole d’environ 25 p. 100, afin qu’ils disposent de plus de nourriture pour leurs familles.
  • Fournir de la formation, des outils, des semences et du bétail à 13 800 familles (environ 69 000 personnes) pour les aider à produire leur propre nourriture et à améliorer leur alimentation.

Croissance économique

  • Améliorer les services financiers pour plus de 417 000 membres d’un réseau de coopératives d’épargne et de crédit, ce qui a permis aux membres de mieux gérer leurs finances et de tirer parti de débouchés.

Gouvernance

  • Aider à inscrire 200 000 autres citoyens au registre civil, ce qui leur a fourni un statut juridique leur permettant d’accéder aux services de base, de présenter une demande de crédit, d’obtenir des titres de propriété et de voter (ce projet a permis d’atteindre plus de cinq millions de personnes jusqu’à maintenant depuis 2008, soit 90 p. 100 de la population adulte).

Aide humanitaire

  • Offrir des soins de santé primaires essentiels à 80 000 femmes, hommes et enfants vivant dans le bas quartier de Delmas de Port-au-Prince.
  • Aider à réinstaller 3 174 familles dans des camps offrant de meilleures conditions de vie, 4 884 familles dans de meilleurs logements et empêcher 8 820 personnes d’être expulsées des camps, grâce à l’appui de l’Organisation internationale pour les migrations (pour voir les photos « avant » et « après », consultez le site Web du Programme des Nations Unies pour le développement ou un recueil de l’Organisation internationale pour les migrations).
  • Aider à rendre 40 camps de survivants du séisme plus sécuritaires pour les femmes en installant un éclairage à énergie solaire près des douches, des latrines et des centres de distribution d’eau, grâce à l’appui du Fonds des Nations Unies pour la population.

En mars 2012, le Canada avait rempli son engagement de verser 400 millions de dollars pour la reconstruction et le redressement d’Haïti, mais il continue de soutenir le pays dans ses travaux de développement à long terme.

2010–2011

Enfants et jeunes, y compris la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

  • Faciliter l’accès à un enseignement de qualité aux filles et aux garçons.
  • Inscrire au registre civil 24 000 enfants qui résident dans des camps de personnes déplacées, et leur fournir des pièces d’identité et un accès aux services de base.
  • Augmenter la couverture vaccinale contre la rougeole et la rubéole (de 44 p. 100 en 2006 à 66 p. 100 en 2011) et contre la poliomyélite (de 61 p. 100 en 2008 à 78 p. 100 en 2011).

Sécurité alimentaire

  • Servir un repas chaud à 400 000 filles et garçons tous les jours pendant l’année scolaire, ce qui leur a permis d’améliorer leurs résultats.

Croissance économique

  • Contribuer à l’augmentation de 20,6 p. 100 du nombre de membres (369 000 au total) du réseau de coopératives d’épargne et de crédit, lequel compte maintenant 47 coopératives et 24 points de services, et contribuer à l’offre d’emplois stables et permanents dans les régions rurales grâce au réseau.
  • Contribuer à la revitalisation du secteur agricole national, permettant ainsi à 400 000 personnes d’augmenter leurs revenus et d’accroître leur sécurité alimentaire.
  • Contribuer aux priorités de la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti, y compris le logement et l’enlèvement des décombres.

Gouvernance

  • Aider à inscrire 4,8 millions de personnes au registre civil depuis 2008, soit environ 85 p. 100 de la population adulte, ce qui leur a permis d’avoir accès aux services de base, de présenter une demande de crédit, d’obtenir des titres de propriété et de voter.
  • Participer à la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti et au Fonds de reconstruction d’Haïti pour veiller à ce que le processus de reconstruction soit géré de manière efficace, transparente et responsable.

Aide humanitaire

  • Poursuivre l’intervention humanitaire en Haïti en continuant de répondre aux besoins urgents et continuels des personnes qui souffrent encore des effets du séisme dévastateur et de l’épidémie généralisée de choléra en 2010.
  • Construire 3 200 abris de transition à Port-au-Prince, à Léogâne et à Jacmel.
  • Fournir de l’eau potable, des latrines et des installations pour se laver à 75 000 personnes.
  • Vacciner 60 000 enfants contre des maladies courantes.
  • Offrir des traitements contre le choléra à 85 p. 100 de la population touchée.

Liens connexes