Aide canadienne au développement en Jordanie

En tant que pays à revenu intermédiaire, la Jordanie jouit d’une économie relativement stable et fonctionnelle, et elle affiche des indicateurs de développement social en croissance. En 2015, la Jordanie se classait au 80e rang sur 188 pays à l’Indice de développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Ces 15 dernières années, la Jordanie a réalisé des progrès importants vers l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), notamment dans les domaines de l’éducation, de l’environnement et des soins de santé. Toutefois, il lui reste du chemin à faire pour atteindre les objectifs relatifs à l’égalité, à la réduction de la pauvreté, à l’emploi et à la parité hommes-femmes.

On estime que 14 p. 100 de la population de la Jordanie continue de vivre sous le seuil national de la pauvreté. Certains défis en matière de développement persistent dans le pays, notamment en ce qui concerne les jeunes et les femmes, alors que le taux de chômage chez les jeunes atteint 29 p. 100. De même, la participation des femmes au monde du travail se situe à seulement 22 p. 100, comparativement à 87 p. 100 chez les hommes. La faible participation des femmes à la population active est l’un des éléments qui expliquent le classement relativement bas de la Jordanie, soit 102e pays sur 188, à l’Indice d’inégalités de genre du PNUD.

Dans son plan « Vision 2025 », soit son programme national de développement, la Jordanie a intégré les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD), lesquels constituent le prolongement des OMD. Le pays a souligné la nécessité de s’attaquer aux ODD liés aux mesures climatiques, et dès 2013, il a été un précurseur au Moyen-Orient en élaborant une politique nationale sur les changements climatiques. La Jordanie est l’un des pays du monde les plus touchés par la pénurie d’eau. À cela s’ajoutent une croissance démographique et une urbanisation rapides, qui exercent des pressions supplémentaires sur ses ressources énergétiques limitées.

Depuis 2011, la crise qui sévit chez son voisin, la Syrie, a des répercussions négatives sur l’économie, la situation budgétaire, les infrastructures publiques, les services et la cohésion sociale du pays. Le gouvernement de la Jordanie subit des pressions extrêmes alors qu’il s’efforce de répondre aux besoins de plus de 1 million de réfugiés syriens, selon les estimations. Parmi ceux-ci, quelque 642 000 sont inscrits auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et 85 p. 100 vivent dans des communautés d’accueil. Cette soudaine croissance de la population et la pression qu’elle exerce sur les ressources de la Jordanie ont exacerbé les tensions intercommunautaires. La crise en Syrie a accentué les défis de longue date de la Jordanie en matière de développement social, notamment le taux élevé de chômage, les faibles salaires, l’augmentation de foyers de pauvreté et du nombre de marginalisés, l’absence de protection pour les femmes et les enfants, ainsi que les obstacles systémiques à l’autonomisation des femmes et à leur participation à la vie économique et politique.

La situation relativement stable de la Jordanie en fait le centre névralgique pour la mise en œuvre des programmes du Canada au Moyen-Orient. La Jordanie joue donc un rôle essentiel dans l’appui des interventions du Canada en réponse aux crises dans la région.

Découvrez ce que fait le Canada pour soutenir le développement en Jordanie.

Priorités thématiques

Au début de 2016, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la nouvelle stratégie du Canada pour faire face aux crises en cours en Irak et en Syrie, qui consiste notamment à augmenter la contribution du Canada en matière de sécurité, de stabilisation, d’aide humanitaire et d’aide au développement au cours des trois prochaines années. Comme complément à son assistance humanitaire internationale, l’aide bilatérale au développement du Canada renforcera les objectifs de développement à long terme liés à l’éducation et à la croissance économique durable tout en soutenant la Jordanie dans ses interventions en réponse à la crise des réfugiés. Les programmes de développement du Canada aideront à accroître la résilience des personnes, des communautés et des systèmes pour résister aux crises dans la région et contribueront au développement à long terme de la Jordanie.

Les enfants et les jeunes

Le soutien aux enfants et aux jeunes a toujours été, et continue d’être, une priorité du Canada. Celle-ci se manifeste par des investissements dans le secteur de l’éducation en Jordanie, afin de renforcer la résilience de ce secteur et lui permettre d’offrir une éducation inclusive de qualité à tous les enfants, y compris aux jeunes réfugiés. Le Canada fournit un appui budgétaire direct au ministère de l’Éducation de la Jordanie pour qu’il puisse mettre en œuvre son plan national d’éducation et renforcer sa capacité opérationnelle, tout en favorisant l’amélioration de l’enseignement par un soutien à la formation des enseignants, entre autres.

La croissance économique durable

Pour stimuler une croissance économique durable, le Canada appuie le développement d’une économie améliorée à faibles émissions de carbone ainsi que la création d’emplois et l’entrepreneuriat en Jordanie, axés sur les femmes, les jeunes, les réfugiés et les communautés d’accueil. Les programmes du Canada en Jordanie favorisent, par exemple, les énergies renouvelables locales, la création d’entreprises, l’acquisition de compétences et la production de revenus, ainsi que les initiatives ciblant les femmes et les jeunes.

La promotion de la démocratie

Le Canada soutient le gouvernement de la Jordanie en l’aidant à répondre efficacement aux besoins de ses citoyens et des réfugiés, en particulier dans les communautés d’accueil. En adoptant une approche fondée sur la résilience, le Canada contribue au renforcement des capacités des personnes, des institutions et des systèmes du gouvernement pour qu’ils résistent aux contrecoups des crises dans la région. Par exemple, les programmes du Canada soutiennent les administrations municipales afin qu’elles puissent fournir des services de base de qualité aux populations locales.

Principaux résultats escomptés

  • amélioration des résultats d’apprentissage et accès élargi aux écoles publiques pour les garçons et les filles de la Jordanie et de la Syrie;
  • accroissement de la participation des femmes et des jeunes en âge de travailler sur le marché officiel du travail;
  • mise en place de conditions propices à la croissance économique, notamment pour l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes;
  • augmentation des perspectives d’emploi pour les travailleurs qualifiés dans le secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, en particulier les femmes et les jeunes;
  • amélioration des relations entre Jordaniens et réfugiés syriens et résilience accrue des personnes touchées par le conflit en Syrie.

Réalisations 2015-2016

Les enfants et les jeunes

  • Grâce au projet Accroître la formation professionnelle des enseignants, 5 550 enseignants (68 p. 100 de femmes et 32 p. 100 d’hommes); 233 superviseurs (26 p. 100 de femmes et 74 p. 100 d’hommes), et 275 directeurs (53 p. 100 de femmes et 47 p. 100 d’hommes) ont reçu une formation en méthodes d’enseignement des mathématiques, des sciences, de l’anglais et de l’arabe ainsi qu’en leadership.

La croissance économique durable

  • Grâce au Partenariat Jordanie-Canada pour l’emploi jeunesse, 5 509 jeunes (69 p. 100 de femmes et 31 p. 100 d’hommes) ont terminé une formation à l’emploi axée sur les compétences offerte par le Centre de développement d’entreprises. Parmi ces jeunes, 58 p. 100 furent embauchés dans les 6 mois suivant la fin de leur formation et 90 p. 100 de ceux ayant terminé la formation et le programme de stage ont gardé leur emploi pendant au moins un an.

Résilience et promotion de la démocratie

Carte des projets de développement international au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Carte des projets au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Décaissements d'assistance internationale 2014-2015 en Jordanie (en millions de dollars)

Source
Affaires mondiales Canada83,57
Autres départements et sources0,02
Total83,6