Mali

Le Canada fournit une aide au développement au Mali depuis 1962. Depuis 2009, le Mali est désigné comme l'un des pays ciblés par le Canada en matière d’aide au développement international.

En 2015, le Mali se classait au 179e rang sur 188 pays pour ce qui est de l'indice du développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement. En 2014, 50,6 % des 15,8 millions d'habitants du Mali vivaient avec moins de 1,25 $US par jour et 47,5 % de la population était âgée de moins de 15 ans. Le pays affichait un taux d'analphabétisme d'environ 66 % chez les adultes et des taux de mortalité infantile et maternelle, de morbidité et de malnutrition plus élevés que la plupart des pays d'Afrique subsaharienne. En 2014, l'espérance de vie à la naissance n'était que de 58 ans.

Le Mali a connu une crise politique qui a culminé avec un coup d'État militaire survenu le 22 mars 2012. La crise politique et sécuritaire était aggravée par une crise alimentaire. Le Canada a condamné le coup d'État et a suspendu ses programmes d'aide comportant le versement direct de fonds au gouvernement du Mali. Cette suspension a été levée en février 2014.

Le Canada a offert une assistance humanitaire pour aider les Maliens à composer avec la crise et continue de répondre aux besoins humanitaires au Mali, particulièrement à ceux des habitants du nord du pays, où les effets du conflit et de la crise alimentaire et nutritionnelle de 2012 persistent toujours. Par ailleurs, le Canada poursuit la mise en œuvre de sa programmation afin d’aider le Mali à se remettre sur la voie du développement, de la paix et de la stabilité.

Priorités

En 2014, le Mali été confirmé comme l’un des pays ciblés par le gouvernement du Canada en ce qui concerne les efforts de développement international. L’objectif global du programme de développement international du Canada au Mali est de réduire l’inégalité et la pauvreté au sein des personnes les plus vulnérables, notamment les femmes et les jeunes. Le programme de développement  international est axé sur la prestation de services de base aux Maliens et Maliennes et met l'accent sur la santé, l'éducation, la sécurité alimentaire et la nutrition, tout en appuyant des réformes pour améliorer la gouvernance.

Le programme de développement international du Canada au Mali s'harmonise au Cadre Stratégique pour la relance économique et le développement durable du Mali (CREDD 2016-2018). (PDF, 1Mo, 136 pages). Cette stratégie fixe à titre de priorités pour le Mali la bonne gouvernance, la croissance économique inclusive, la création d'emplois durables, l'accès équitable à des services sociaux de qualité et la paix et la sécurité.

Enfants et jeunes, y compris la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

Le Canada aide le Mali à réduire le taux de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans en améliorant les services de santé offerts aux mères, aux nouveau-nés et aux enfants. Le Canada est le 1er partenaire du Mali dans le domaine de la santé maternelle et infantile, la santé des femmes et des filles et la santé reproductive. Le Canada continue d'améliorer le système de santé du Mali, afin de progresser concrètement vers l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement. Le Canada accorde aussi une place importante à l'éducation de base pour accroître le taux brut de scolarisation primaire et fournir une éducation de qualité.

Principaux résultats escomptés
  • Le taux de mortalité maternelle de 368 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2014 sera réduit.
  • Le taux de mortalité infantile de 56 décès pour 1 000 naissances vivantes en 2014 sera réduit.
  • Les enseignants des écoles publiques et communautaires bénéficieront de formations continues pour l’amélioration de la qualité des apprentissages.
  • Une aide sera apportée afin d'augmenter le taux de scolarisation primaire, qui s'établissait à 58% en 2014.

Sécurité alimentaire

Le Canada appuie des projets d'irrigation et de développement agricole et il favorise la mise en application de méthodes et de techniques novatrices afin d'accroître la sécurité alimentaire et de stimuler la croissance économique dans un contexte de changement climatique. Les agriculteurs pourront ainsi produire davantage, tant pour leur propre consommation que pour la vente sur les marchés locaux et ceux des pays avoisinants. Ces progrès contribueront à renforcer la sécurité alimentaire et à stabiliser les prix dans les centres urbains.

Le Canada appuie le développement de produits financiers adaptés au monde agricole, améliore l'accès des populations rurales à ces produits et soutient l’autonomisation économique des femmes afin de combler les besoins des populations maliennes en matière de développement socioéconomique, tout en contribuant à une plus grande sécurité alimentaire dans la région.

Principaux résultats escomptés
  • Jusqu'à 22 800 hectares de nouvelles terres seront aménagées, favorisant la production sécurisée de plus de 33 000 tonnes de céréales dont 28 000 tonnes de riz et plus de 65 000 tonnes de produits maraîchers.
  • Des organisations de producteurs et productrices ruraux seront formées en vue d’utiliser de nouvelles techniques agricoles et de gestion, augmentant la résilience aux changements climatiques.
  • Les capacités des organisations paysannes seront renforcées pour permettre l'accès au crédit agricole et aux marchés améliorant leur productivité et leurs revenus.

Gouvernance

Le Canada appuie le fonctionnement de la justice malienne et contribue au renforcement de la crédibilité, de l’efficacité et de l’accessibilité de la justice au Mali pour l’ensemble des citoyens, en particulier pour les femmes. Le Canada appuie le Bureau du vérificateur général du Mali et contribue à l’effort de mise à niveau de l’administration publique malienne afin d’améliorer la gestion des finances publiques et de contribuer à l’effort de lutte contre la corruption au Mali.

Le Canada renforcera aussi la capacité des organismes de la société civile en matière d’analyse des politiques de développement, de plaidoyer et de contrôle citoyen afin qu'ils puissent mieux remplir leur rôle d’acteurs de développement et de changement social.

Principaux résultats escomptés
  • Le pourcentage de mise en œuvre des recommandations contenues dans les rapports du Bureau du vérificateur général augmentera.
  • Les contrôles et les inspections judiciaires seront renforcés et l’accès des citoyens, notamment des femmes, à la justice est amélioré.
  • Les capacités des organisations de la société civile seront renforcées en matière de dialogue, d'analyse, de recherche et de mobilisation des citoyens autour des politiques de développement.

Vers une aide plus efficace

Depuis 2008, les donateurs ont démontré leur volonté de collaborer et d'harmoniser les efforts de développement au moyen d'une stratégie d'aide conjointe, qui vise à améliorer l'efficacité de l'aide à l'égard de la deuxième Stratégie de réduction de la pauvreté du gouvernement malien en garantissant une répartition adéquate du travail. Le Canada a contribué à l'élaboration de la stratégie d'aide conjointe, qui assurera l’harmonisation et la répartition efficaces du travail entre le gouvernement du Mali et ses partenaires. De plus, le Canada préside depuis janvier 2016 la « Troïka » qui coordonne le groupe des partenaires de développement au Mali et se sert de cette plate-forme pour promouvoir des valeurs canadiennes telles que la bonne gouvernance, l’égalité entre les sexes et la gestion axée sur les résultats.

Réalisations cumulatives

Au fil des années, les initiatives visant à réduire la pauvreté, à améliorer la santé des femmes et des enfants, à améliorer le système d'éducation malien, à renforcer les capacités des producteurs et des productrices agricoles et à améliorer la bonne gouvernance au Mali ont connu des succès considérables.

  • L’appui du Canada a contribué à une augmentation nationale des taux d’accouchements assistés par du personnel qualifié (médecin, sage-femme ou infirmière) et ont montré une amélioration sensible par rapport à 2013. Ces taux sont passés de 26,5% en 2013 à 30,2% en 2014.
  • Par l’entremise des appuis budgétaire en santé, le Canada a contribué à une augmentation nationale de l’utilisation des services de planification familiale, (le nombre annuel de couple-année protection de 90 542 couples en 2006 à 494 724 couples en 2014).  
  • Dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti, entre 2014 et 2015, les écoles ciblées par le Canada ont connu une progression  de 13.5% de leur taux brut d’admission au primaire (69,6% en 2014 à 83,1% en 2015)  et de 23.7%, pour la scolarisation au 1er cycle du fondamental (57,6% en 2014 à 81,3% en 2015).  Aussi, 90% des centres de la petite enfance (CDPE) appuyés par le Canada sont fonctionnels comparativement à 47% en 2014.
  • En 2015-2016, les efforts du Canada ont contribué à augmenter la productivité agricole au Mali par son appui à la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles. Ce soutien financier a contribué à la production de 13 000 tonnes  de culture maraichère et 2000 tonnes d’amandes sèches  pendant que 8 744 tonnes de céréales ont été commercialisées.
  • Au total, l’aide du Canada en sécurité alimentaire en 2015-2016 au Mali concourt à diversifier la production agricole (culture maraichères, céréales) et à renforcer les capacités de 132 regroupements d’agriculteurs et de 16 organisations coopératives (dont la majorité des 46 000 membres sont des femmes) et à améliorer les conditions de vie. 
  • Le Canada a soutenu la création d’une unité de vérification et le renforcement des capacités internes en gestion financière et de comptabilité du BVG Mali. En octobre 2015, le Vérificateur Général du Mali a présenté ses rapports annuels de 2013 et de 2014 au Président de la République. Pour le rapport 2014, sur les 16 vérifications effectuées, le montant total des irrégularités financières s’élève à 72,88 milliards de FCFA (160M$ CAD) dont 33,86 milliards de FCFA (75 M$ CAD) au titre de la fraude (soit 46,46% du montant total) et 39,02 milliards de FCFA (86 M$ CAD)  au titre de la mauvaise gestion. Le dépôt du rapport 2015 du vérificateur est prévu pour juillet 2016.

Carte des projets de développement international en Afrique subsaharienne

Carte des projets en Afrique subsaharienne

Décaissements d'assistance internationale 2014-2015 au Mali (en millions de dollars)

Source
Affaires mondiales Canada141,30
Autres départements et sources11,51
Total152,81