Critères d'évaluation

Toutes les demandes présentées à Affaires mondiales Canada doivent traiter des neuf critères ci-dessous. Même si le formulaire de demande comporte des questions précises liées à la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle, à la gestion axée sur les résultats, à la gestion des risques, à la viabilité de l’environnement, à l’égalité entre les sexes et à la gouvernance, lors de l’évaluation de votre demande, on cherchera des indications dans l’ensemble de votre demande que ces enjeux sont intégrés à celle-ci.

Affaires mondiales Canada évaluera les demandes en fonction des éléments suivant :

1.0 Bien-fondé de l'initiative

  • Les défis en matière de développement et les besoins qui y sont liés sont décrits clairement et en détail; les effets attendus sur la réduction de la pauvreté sont étayés par des données probantes.
  • Il est démontré que les différents intervenants, intermédiaires et bénéficiaires s'engagent à appuyer la mise en œuvre de l'initiative.
  • Les mesures proposées pour abolir les obstacles à la prise en charge locale et pour saisir les occasions à cette prise en charge (ou appropriation telle qu’elle est définie dans la Déclaration de Paris) sont réalistes.
  • L’approche aux interactions à tenir avec les autres acteurs du développement ou les institutions en vue de mettre en œuvre l’initiative est clairement décrite et est réaliste.
  • Il est démontré que le demandeur a tenu compte des leçons apprises et des pratiques exemplaires lors de l'élaboration de l'initiative.
  • Il est démontré que la conception de l’initiative tient compte de la viabilité de l’environnement, de l’égalité entre les sexes et de la gouvernance.
  • L’initiative s’aligne avec les priorités, les stratégies et les plans du Ministère et des autorités régionales, institutionnelles ou locales.

2.0 Gestion axée sur les résultats

  • La théorie du changement qui guide la conception de l’initiative du résultat ultime à l’extrant (en tenant compte des hypothèses associées) est expliquée de façon exhaustive, claire, réaliste et logique.
  • Le modèle logique présente une illustration graphique des principaux éléments de la théorie du changement. Les énoncés d’extrants et de résultats y sont clairs et mesurables; le rapport de cause à effet entre chaque échelon du modèle logique y est clair et irréfutable.
  • L’initiative décrit clairement la façon dont les thèmes de l’environnement, de l’égalité entre les sexes et de la gouvernance sont intégrés à la théorie du changement et au modèle logique.
  • Les stratégies et les efforts pourraient donner lieu au renforcement des capacités locales et assurer la pérennité de l'initiative.
  • Il est démontré que les intervenants, les intermédiaires et les bénéficiaires ont participé à la conception de l’initiative.
  • La description des stratégies et les efforts proposés pour assurer la viabilité des résultats sont pragmatiques, réalistes et complets.

3.0 Plan des activités et suivi axé sur les résultats

  • La liste des activités mène de façon logique et réaliste à chaque extrant.
  • Le cadre de mesure du rendement préliminaire répond aux exigences énoncées dans le formulaire de demande et indique que le demandeur comprend la gestion et le suivi axés sur les résultats. Cela suppose également, sans s’y limiter, la présence de cibles ventilées selon les sexes et d’indicateurs sexospécifiques.
  • Les systèmes de gestion sont décrits au complet. Il est démontré que l'organisation emploie avec rigueur des méthodes de suivi et de gestion des résultats et qu'elle est en mesure de surmonter les difficultés rencontrées.

4.0 Atténuation des risques

  • Les principaux risques pouvant avoir une incidence majeure sur l’atteinte des résultats de développement sont clairement décrits.
  • Les risques sont liés aux résultats précisés dans le modèle logique et tiennent compte des thèmes de l’environnement, de l’égalité entre les sexes et de la gouvernance et prévoient, le cas échéant, le respect des droits de la personne (c’est-à-dire de ne causer aucun préjudice).
  • Les mesures d’atténuation proposées sont exhaustives, adéquates et pensées de façon à réduire l’incidence ou la probabilité des risques décrits.
  • Les mesures d’atténuation proposées sont réalistes d’un point de vue financier et technique.

5.0 Viabilité de l’environnement

  • Les effets environnementaux clés – positifs et négatifs – sont décrits.
  • Les mesures d’atténuation et d’amélioration correspondantes en matière de viabilité de l’environnement sont exhaustives, adéquates et réalistes d’un point de vue financier et technique.
  • Les considérations relatives à la viabilité de l’environnement ont été intégrées à la conception et à la planification de l'initiative (c.-à-d. théorie du changement, activités, indicateurs, budget).
  • Il est démontré que le demandeur a les capacités nécessaires (procédures, outils, ressources financières et humaines) pour voir à la mise en œuvre des mesures de la viabilité de l’environnement décrites.

6.0 Égalité entre les sexes

  • L’analyse de l’égalité entre les sexes est pertinente à l’initiative et est résumée avec données pertinentes à l’appui.
  • Les résultats du projet, surtout à l’échelon intermédiaire, comportent des résultats en matière d’égalité entre les sexes qui sont tirés de l’analyse à ce sujet.
  • Les mesures d’atténuation et d’amélioration correspondantes en matière d’égalité entre les sexes sont exhaustives, adéquates et réalistes d’un point de vue financier et technique.
  • Les considérations relatives à l’égalité entre les sexes ont été intégrées à la conception et à la planification de l'initiative (c.-à-d. théorie du changement, activités, indicateurs, budget).
  • Il est démontré que le demandeur a les capacités nécessaires (procédures, outils, ressources financières et humaines) pour voir à la mise en œuvre des mesures d’égalité entre les sexes décrites.

7.0 Gouvernance

  • Les enjeux liés à la gouvernance sont décrits.
  • Il est démontré qu’une approche inclusive et participative est adoptée pour tous les aspects de l’initiative (à savoir la conception, la gestion et le suivi).
  • Les mesures d’atténuation et d’amélioration correspondantes en matière de gouvernance sont exhaustives, adéquates et réalistes d’un point de vue financier et technique.
  • Les considérations relatives à la gouvernance ont été intégrées à la conception et à la planification de l'initiative (c.-à-d. théorie du changement, activités, indicateurs, budget).
  • Il est démontré que le demandeur a les capacités nécessaires (procédures, outils, ressources financières et humaines) pour voir à la mise en œuvre des mesures de gouvernance décrites.
  • La description des enjeux clés liés aux droits de la personne est complète et logique et prévoit le principe de ne causer aucun préjudice. Les mesures d’atténuation proposées pour répondre aux préoccupations en matière de droits de la personne sont adéquates et suffisantes.

8.0 Information financière

  • Les tableaux financiers sont détaillés et complets et font la preuve que toutes les activités ou composantes sont incluses dans le budget.
  • Le budget fait état d’une approche de mise en œuvre rentable et des coûts de travaux réalistes.
  • Tous les coûts directs sont inclus, bien décrits et admissibles (se reporter à l'annexe 2 pour savoir ce qui constitue des coûts admissibles et non admissibles).
  • La composition de l'équipe correspond aux besoins de l'initiative.
  • Les ressources (humaines et matérielles) indiquées et leurs coûts correspondent au minimum exigé pour atteindre le résultat escompté (notamment pour les thèmes d’environnement, d’égalité entre les sexes et de la gouvernance).

9.0 Capacité de l'organisation par rapport à l'initiative

  • Il est clairement démontré que l’organisation a les capacités nécessaires (compétences et expérience) pour mener à bien l’initiative.
  • Il est clairement démontré que les autorités locales ont les capacités nécessaires en matière de gestion financière, d’aspects techniques, de gestion et de suivi axés sur les résultats, de passation de marchés, de ressources humaines et d’autres compétences et qu’elles ont les effectifs pour exécuter toutes les activités de l’initiative et obtenir les résultats.
  • Il est clairement démontré que les autorités locales sont en mesure de gérer les thèmes de l'environnement, de l'égalité entre les sexes et de la gouvernance.
  • Il est démontré, exemple à l’appui, qu’il existe une expérience technique importante et pertinente, et que les résultats d'initiatives antérieures ont été atteints.
  • Les évaluations indiquent un rendement acceptable ou excellent.