Réponse du Canada à la suite des tremblements de terre au Népal

Le 25 avril 2015, un tremblement de terre de magnitude 7,8 est survenu près de Katmandou, au Népal, et il a été suivi d’une série de répliques sismiques d’envergure, notamment un autre tremblement de terre de magnitude 7,3 le 12 mai. La catastrophe, qui a touché plus de 8 millions de personnes, causé près de 9 000 décès et entraîné le déplacement temporaire de 2,8 millions de personnes, a résulté en  une intervention importante de la communauté internationale.

Le gouvernement du Canada a pris des mesures rapides et diversifiées qui se sont soldées par une aide humanitaire essentielle offerte rapidement à la population touchée.

Aide humanitaire 

Le gouvernement du Canada a réagi rapidement à la crise au Népal. Dans les cinq jours qui ont suivi le tremblement de terre du 25 avril, le gouvernement du Canada a approuvé un financement de 10 millions de dollars en aide humanitaire pour répondre aux besoins les plus urgents des personnes touchées, notamment en déployant l’unité de soins de santé d’urgence de la Croix-Rouge canadienne. En outre, le 26 avril 2015, le gouvernement a approuvé le déploiement  de fournitures de secours de la réserve  d’urgence d’Affaires mondiales Canada dans les régions les plus durement touchées du Népal.

Par ailleurs, le 27 avril 2015, le gouvernement du Canada a lancé le Fonds de secours aux victimes du séisme au Népal pour solliciter l’aide de la population canadienne et soutenir les efforts humanitaires, de rétablissement et de reconstruction. Le gouvernement du Canada s’est engagé à verser un montant équivalent à celui versé par les Canadiens en réponse à la crise.

Le 25 avril 2016, la ministre Bibeau annonce le montant total de l'appui du Canada en réponse à la crise causée par les séismes au Népal.

Le gouvernement du Canada a versé un total de 27 millions de dollars pour financer l’aide humanitaire pour faire face à la crise, fonds qui ont été versés à des partenaires humanitaires de confiance et d’expérience, notamment des organismes humanitaires des Nations Unies comme le Programme alimentaire mondial, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, des organisations non-gouvernementales canadiennes et internationales et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Le financement du Canada en aide humanitaire a permis d’obtenir des résultats importants dans 14 districts les plus durement touchés, entre autres :

  • Plus de 700 000 familles ont bénéficié d’abrisd’urgence et de matériel de secours, y compris des bâches, des tentes, des matelas, des couvertures, des vêtements chauds, des lanternes à manivelle et des articles de cuisine;
  • 1,4 million de personnes ont reçu une aide alimentaire d’urgence, y compris une aide nutritionnelle ciblée pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes et allaitant;
  • Plus de 850 000 personnes ont eu accès à des installations et à des services convenables d’assainissement et d’hygiène, y compris l’accès  à de l’eau potable et des formations sur les bonnes pratiques d’hygiène;
  • Plus de 50 000 personnes ont reçu une aide médicale essentielle dans des hôpitaux de campagne et des cliniques mobiles;
  • Près de 170 000 enfants ont fréquenté des centres d’apprentissage temporaires et ont reçu un soutien psychologique communautaire, tandis que 379 enfants identifiés comme séparés de leur famille ou non accompagnés à la suite du séisme ont été réunis avec leur famille ou placés au sein d’une structure de protection adéquate;
  • 165 240 enfants ont reçu des trousses scolaires d’urgence;
  • Plus d’un million de personnes qui dépendent de l’agriculture ont reçu un appui, notamment de la formation sur la gestion du bétail et de l’agriculture;
  • Des services de logistique, de coordination et d’entreposage ont été fournis pour appuyer la réponse  humanitaire, plus particulièrement dans les régions les plus éloignées.

L’aide apportée par le Canada en déployant l’unité de soins de santé d’urgence de la Croix-Rouge canadienne à Dhunche (district de Rasuwa) a permis de fournir des soins de santé essentiels à 4 517 patients dans les trois mois qui ont suivi le tremblement de terre du 25 avril 2015.

De plus, entre le 5 et le 13 mai, un total de quatre avions remplis de fournitures de secours ont été déployés au Népal pour soutenir les efforts de partenaires humanitaires chevronnés afin de répondre aux besoins de quelque 4 000 familles touchées par le tremblement de terre.

Équipe d’intervention en cas de catastrophe

Le 2 mai, le Canada a déployé des membres de l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC) des Forces armées canadiennes dans le district de Sindhupalchok, l’une des régions les plus gravement touchées par le tremblement de terre. L’EICC du Canada a fourni un soutien important aux efforts de secours dirigés par le gouvernement népalais. Le personnel de l’EICC, accompagné de conseillers civils, politiques et humanitaires d’Affaires mondiales Canada, a fourni une aide médicale et un soutien en matière de coordination et de liaison aux partenaires humanitaires locaux et internationaux.

L’EICC a cessé ses activités le 29 mai et est revenue au. Pendant sa mission, l’EICC a :

  • traité plus de 700 patients népalais;
  • distribué 75 unités de filtration d’eau et a permis à environ 3 400 personnes d’avoir accès à une eau potable et salubre;
  • fourni 750 cartes et éléments visuels aux militaires népalais et étrangers, ainsi qu’aux organisations non-gouvernementales et aux organismes  des Nations Unies;
  • retiré plus de 3 000 mètres cubes de débris (soit le contenu d’environ 720 camions à benne) et dégagé des routes, ce qui a permis d’avoir accès à environ 204 000 Népalais isolés par la catastrophe;
  • distribué plus de 355 radios à manivelle, ce qui a permis aux collectivités éloignées de demeurer informées des opérations de secours.