Programme alimentaire mondial

© WFP/Deepesh Shrestha

Le Programme alimentaire mondial (PAM) est l'organisme de première ligne des Nations Unies dans la lutte contre la faim. Il répond aux urgences en acheminant rapidement des vivres aux personnes affamées, et œuvre à prévenir la faim.

Le Canada occupe un siège clé au conseil d'administration du PAM et a joué un rôle déterminant dans le rehaussement de l'engagement du PAM envers l'égalité entre les femmes et les hommes (et les filles et les garçons), la gestion axée sur les résultats, la nutrition et les évaluations des situations d'urgence. Pendant sa période de présidence au conseil d'administration du PAM, de février 2007 à février 2008, le Canada a présenté un programme de réformes qui proposait des initiatives pour renforcer les mécanismes de vérification et de surveillance du PAM.

En avril 2008, dans un effort d'accroître l'efficacité de son aide, le Canada a délié la totalité du budget de l'assistance alimentaire à l'approvisionnement international dans le but de favoriser l'approvisionnement auprès des pays en développement. Non seulement le déliement de l'assistance alimentaire donne au PAM la latitude de s'approvisionner localement, afin qu'il puisse acheminer plus rapidement les vivres aux personnes qui en ont le plus besoin, mais il permet également de fournir des vivres culturellement appropriés et de favoriser le développement des marchés locaux et régionaux.

Priorités

Le mandat du PAM correspond étroitement aux priorités thématiques de développement international du Canada qui consistent à accroître la sécurité alimentaire et à assurer l'avenir des enfants et des jeunes . En 2013, le PAM s’attend à répondre aux besoins de 90 millions de personnes dans 75 pays.

Sécurité alimentaire

Le PAM est la seule organisation au sein des Nations Unies et la seule organisation multilatérale à fournir de l'assistance alimentaire à l'échelle mondiale. Le PAM est le principal partenaire du Canada pour prévenir la faim aiguë et réduire la faim chronique mondialement. Le traitement prioritaire accordé par le Canada au renforcement de la sécurité alimentaire témoigne de l'importance de l'assistance alimentaire et de la nutrition.

Enfant et jeunes

La priorité thématique du Canada visant à assurer l'avenir des enfants et des jeunes est axé sur la réduction de la mortalité infantile et l'augmentation de l'accès à l'éducation primaire, des objectifs qui peuvent être atteints grâce aux programmes de cantines scolaires. Le PAM est le plus important fournisseur de repas scolaires. Ces repas favorisent l'apprentissage des enfants affamés, motivent les élèves à rester à l'école et incitent les filles à s'inscrire à l'école, ce qui permet parfois de diminuer les disparités entre le taux d'inscription des filles et celui des garçons.

Stratégie de collaboration avec le PAM

Le travail du Canada avec le PAM est axé sur les six objectifs stratégiques suivants :

  1. Renforcer l'efficacité de la programmation actuelle du PAM en matière d'assistance alimentaire. Ceci comprend, notamment :
    • Aider à améliorer les opérations du PAM dans les situations humanitaires complexes et dans les catastrophes naturelles;
    • Encourager le PAM à coordonner leurs efforts avec d'autres organisations appropriées et de fournir du leadership par la communication de ses lignes directrices, des résultats obtenus et des leçons apprises.
  2. Soutenir les nouveaux programmes novateurs du PAM, qui visent à pallier les disparités dans l'aide aux bénéficiaires et qui aident à faire en sorte que l'assistance alimentaire réponde aux besoins des populations vulnérables. Ceci comprend, notamment :
    • Mener des programmes pilotes au Ghana et en Afghanistan pour créer des marchés pour les denrées alimentaires qui sont produites localement par les petits exploitants agricoles ou à faible revenu, dont la majorité est composée de femmes, et pour accroître la sécurité alimentaire à long terme.
  3. Appuyer les efforts du PAM pour intégrer une meilleure nutrition dans sa programmation afin de maximiser les bénéfices de l'assistance alimentaire et d'améliorer la situation générale en matière de santé en cas d'urgence, ce qui cadre aussi avec l'objectif du Canada d'améliorer la santé des mères et des enfants en fournissant des compléments de micronutriments essentiels, qui permettent de sauver des vies et qui font en sorte que les enfants ont la chance de réaliser leur plein potentiel.
  4. Accroître l'efficacité du programme de cantines scolaires du PAM. Ce dernier a pour but de veiller à ce qu'aucun enfant n'aille à l'école le ventre vide d'ici 2015. Ceci comprend, notamment :
    • Contribuer à la mise au point et à la mise en œuvre d'une nouvelle politique du PAM pour les cantines scolaires;
    • Insister sur la réalisation dans moins de deux ans d'une évaluation indépendante de cette politique, y compris de ses résultats, pour en assurer l'efficacité.
  5. Soutenir du financement flexible et prévisible pour le PAM afin qu'il puisse répondre aux besoins des personnes qui ont faim. Ceci comprend :
    • Aider à la réforme de la structure financière du PAM pour accroître sa transparence et sa responsabilisation à l'égard des donateurs.
  6. Soutenir l'amélioration continue des fonctions de gestion, de responsabilisation et de surveillance du PAM ainsi que sa capacité de rendre compte des résultats et de la mise en œuvre de son plan d'action en matière d'égalité entre les femmes et les hommes.

Réalisations

En 2012, grâce au soutien du Canada et d'autres donateurs, le PAM a permis de :

  • atteindre 97,2 millions de personnes dans 80 pays avec 3,5 millions de tonnes métriques de nourriture;
  • fournir des repas à l'école à 24,7 millions d'enfants dans 60 pays, dont 1,3 million de filles et 500 000 garçons qui ont reçu des rations à emporter à la maison;
  • atteindre 9,8 millions d'enfants vulnérables avec des aliments enrichis et des micronutriments en poudre.