Diversification des exportations du Canada – Composition et destination

Version PDF (112 ko)Note de bas de page *

Florence Jean-Jacobs
Bureau de l’économiste en chef
Le 5 novembre 2009

Résumé

Au cours des dix dernières années, les exportations canadiennes se sont nettement diversifiées, la destination des États-Unis perdant du terrain au profit des pays émergents et des pays en développement. Les régions qui ont favorisé cette évolution sont l’Asie‑Pacifique et, dans une moindre mesure, l’Amérique latine et les Caraïbes qui, ensemble, représentent plus de 70 % des exportations canadiennes vers les marchés émergents et en développement. En règle générale, les secteurs de l’exploitation des ressources naturelles ont stimulé la diversification (agroalimentaire, métaux et minéraux, produits chimiques) – en particulier à destination de l’Asie. Cela dit, les produits à plus forte valeur ajoutée, tels que les machines et le matériel électrique, les produits de l’aérospatiale et de l’automobile, suivent la même tendance. La croissance de ces exportations dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes a été la plus marquée. Cette tendance devrait se poursuivre, alors que la croissance de la consommation privée et de la demande d’importations des pays émergents continue de dépasser celle des pays traditionnellement plus avancés, ce qui offre d’immenses débouchés aux exportateurs canadiens.

Tendances à la diversification

Depuis 1999, la part des exportations de produits canadiens destinées aux États-Unis a fortement diminué, passant de 86,7 % à 77, 6 % en 2008, et a atteint un creux de 74,9 % entre janvier et août 2009 (la part des biens et services est encore plus faible, soit 70 % pour le premier semestre de l’année). La part des exportations canadiennes à destination des pays émergents et en développement est passée de 4,1 % en 1999 à 9,4 % en 2008, pour atteindre un sommet de 11,3 % depuis le début de l’année (janvier-août). Entre 1999 et 2008, la part des exportations dans la plupart des régions a au moins doublé (Asie : 2,6; Amérique latine et Caraïbes : 1,9); ce sont les pays européens émergents qui ont affiché la plus forte hausse, puisque la part des exportations dans ces pays a plus que quadruplé. Cette tendance à la diversification a été amplifiée par la crise, les exportations destinées aux États-Unis chutant plus brusquement que celles destinées aux marchés émergents et en développement. De ce fait, dans les pays émergents d’Asie, la part des exportations canadiennes s’établit désormais à 5,2 % depuis le début de l’année 2009, contre 3,8 % en 2008, et dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, elle se chiffre à 1,8 %, contre 1,3 % l’année dernière. Même si la part des États-Unis peut récupérer quelque peu après la crise, nous pouvons nous attendre à ce que la tendance à la diversification se poursuive à long terme.

Tendances régionales

Part, en pourcentage, des exportations canadiennes destinée aux pays émergents et en développement, pour la période allant de janvier 1999 à août 2009

En 1999, 0,2 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne; 0,6 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,2 % aux pays européens émergents; 1,6 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 1,4 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. En 2000, 0,1 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 0,6 % au Moyen-Orient et à l’Afrique du Nord, 0,2 % aux pays européens émergents, 1,5 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 1,6 % aux pays émergents de l’Asie Pacifique. En 2001, 0,2 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 0,5 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,2 % aux pays européens émergents, 1,8 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 1,7 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. En 2002, 0,2 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 0,5 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,2 % aux pays européens émergents, 1,5 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 1,7 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. En 2003, 0,2 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 0,6 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,3 % aux pays européens émergents, 1,5 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 2,1 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. En 2004, 0,2 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 0,6 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,4 % aux pays européens émergents, 1,8 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 2,5 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. En 2005, 0,2 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 0,7 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,5 % aux pays européens émergents, 1,9 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 2,6 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. En 2006, 0,3 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 0,8 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,6 % aux pays européens émergents, 2,3 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 2,9 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. En 2007, 0,4 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 1,0 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,7 % aux pays européens émergents, 2,6 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 3,4 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. En 2008, 0,4 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 1,3 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,9 % aux pays européens émergents, 3,0 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 3,8 % aux pays émergents d’Asie Pacifique. Pour la période allant de janvier à août 2009, 0,4 % des exportations ont été destinées à l’Afrique subsaharienne, 1,8 % au Moyen Orient et à l’Afrique du Nord, 0,9 % aux pays européens émergents, 3,1 % à l’Amérique latine et aux Caraïbes et 5,2 % aux pays émergents d’Asie Pacifique.

Source : Bureau de l’économiste en chef du MAECI et les données viennent de Statistique Canada

Au cours des dix dernières années, les exportations canadiennes se sont fortement diversifiées, délaissant les États-Unis dans tous les secteurs, sauf dans ceux de l’énergie et de l’automobile.

Part de l’augmentation des exportations vers les marchés non américains en 1999-2008

La proportion de l’augmentation des exportations du Canada vers les marchés autres que les États-Unis dans divers secteurs de 1999 à 2008 :

  • métaux et minéraux : 37,1 %
  • agroalimentaire : 17,1
  • machines et de l’équipement électrique : 14,2 %
  • dans le cas des produits chimiques : 12,8 %
  • énergie : 12,4 %
  • aérospatiale : 4,0 %
  • produits manufacturiers divers : 2,0 %
  • automobile : 1,6 %
  • bois et le papier : 1,1 %

Source : Statistique Canada.

La part des exportations canadiennes de produits à base de matières premières destinées aux marchés asiatiques émergents augmente. Par exemple, leur part des exportations de métaux et minéraux a plus que quadruplé pour atteindre 5,3 % en 2008, et pour les produits chimiques elle s’établit désormais à 8,5 %. L’Amérique latine, quant à elle, reçoit une part croissante des produits à plus forte valeur ajoutée : la machinerie et le matériel électrique (5,2 % des exportations de ce secteur sont destinées à cette région, soit une progression de 3,1 points de pourcentage), les produits de l’aérospatiale (4,1 %, une croissance de 3,5 points de pourcentage) et les produits de l’automobile (2,3 %, une hausse de 1,6 point de pourcentage). Dans le secteur de l’aérospatiale, les parts des exportations à destination du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et à destination des pays européens émergents ont également augmenté considérablement, atteignant 3,4 % et 2,6 %, respectivement.

Secteurs stimulant la diversification

Sur le plan de la valeur, les secteurs qui ont stimulé la croissance des exportations à destination des marchés non américains sont les métaux et les minéraux (qui représentent 37,1 % des gains), suivis de l’agroalimentaire (17,1 %) puis des machines et de l’équipement électrique (14,2 %) – dominés par les turbines à gaz et l’équipement de construction. Le secteur de l’aérospatiale, bien que moins important en termes de valeur, a enregistré une forte augmentation de ses exportations à destination des marchés non américains.

Part des exportations à destination des marchés non américains, par secteur
Secteur199920082009 ACJ
Agroalimentaire37,7 %47,0 %46,8 %
Métaux et minéraux18,8 %41,1 %41,9 %
Énergie6,5 %7,1 %8,7 %
Produits chimiques15,3 %24,3 %22,1 %
Bois et papier21,0 %28,6 %27,5 %
Machines et équipement électrique13,5 %28,5 %31,5 %
Automobile2,2 %5,2 %5,8 %
Aérospatiale22,2 %42,0 %49,0 %
Produits manufacturiers divers10,4 %15,9 %17,9 %

Depuis le début de l’exercice 2009 (janvier-août), l’aérospatiale a été le seul secteur à connaître une croissance de ses exportations mondiales (hausse de 46,1 % des exportations à destination des marchés non américains). L’année 2009 a enregistré une augmentation des exportations de produits manufacturiers vers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, des exportations d’énergie vers l’Asie, et des exportations de machines et d’équipement électrique vers l’Amérique latine et les Caraïbes. Depuis le début de l’année, cette diversification s’est intensifiée dans tous les secteurs à l’exception de ceux du bois et du papier, de l’agroalimentaire et des produits chimiques.

Évolution des exportations, par secteur (1999-2008)

L’évolution des exportations du Canada (en milliards de dollars canadiens) dans divers secteurs, à destination des pays émergents d’Asie Pacifique et d’autres pays émergents et en développement, respectivement, en comparant l’année 2008 à 1999 :

Les exportations ont enregistré les progressions suivantes :

  • agroalimentaire : 2,875 et 4,5
  • métaux et minéraux : 3,5 et 3,25
  • énergie : 0,25 et 1,1
  • produits chimiques : 3,4 et 1,75
  • bois et le papier : 1,5 et 0,8
  • équipement électrique : 1,5 et 4
  • automobile : 0,0 et 1,2
  • aérospatiale : 0,2 et 0,88
  • dans le cas des produits manufacturiers divers : 0,275 et 0,75

Source : Bureau de l’économiste en chef et Statistique Canada

Remarque : Il se peut que les valeurs ne soient pas exactes à 100 % en raison du manque de données.

Diversification en Asie

Parmi les marchés émergents, la part des exportations canadiennes destinées à l’Asie a progressé, en raison des solides résultats que les secteurs de l’exploitation des ressources naturelles canadiennes ont affichés dans cette région. Cette augmentation des exportations est en grande partie attribuable aux métaux et minéraux et aux produits chimiques, qui, ensemble, expliquent plus de la moitié de ces progrès. L’agroalimentaire ainsi que les machines et l’équipement électrique y contribuent également. Au cours des dix dernières années, l’augmentation des exportations destinées aux pays asiatiques émergents a stimulé l’accroissement de la diversification vers les marchés émergents dans plusieurs secteurs et explique ainsi plus des deux tiers de la croissance des exportations de produits chimiques, et plus de la moitié de celle des métaux et des minéraux.

Notes de bas de page

Note de bas de page *

Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pour accéder à un fichier sur cette page, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Retour à la référence de la note de bas de page *