6. Commerce des services et investissement

Fondé sur le modèle de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), l'ALECC est un accord de libre-échange moderne englobant le commerce des marchandises et des services ainsi que la relation bilatérale dans le domaine de l'investissement. L'ALECC prévoit des mesures pour libéraliser le commerce des services et des dispositions particulières touchant les télécommunications. Toutefois, l'accord original exclut les services financiers et ne prévoit pas la reconnaissance mutuelle des attestations professionnelles et autres titres de compétences dans le secteur des services.

Les statistiques sur le commerce bilatéral de services sont extrêmement limitées. Il est donc difficile de tirer des conclusions claires au sujet de l'effet de la libéralisation des services dans le contexte de l'ALECC.

L'analyse statistique montre que le commerce bilatéral de services entre le Canada et le Chili depuis l'entrée en vigueur de l'ALECC a connu une modeste tendance à la hausse (voir la figure 12). La valeur du commerce total de services est passée de 171 millions de dollars en 1997 à 225 millions de dollars en 2010. À cet égard, les exportations totales de services du Canada vers le Chili sont passées de 117 millions de dollars en 1997 à 137 millions de dollars en 2010 (progression de 17 %), alors que les importations de services en provenance du Chili sont passées de 54 millions de dollars à 88 millions de dollars au cours de la même période, soit une hausse de 63 %. En 2010, le Canada affichait un excédent commercial de 49 millions de dollars vis-à-vis du Chili dans le secteur des services. Le Chili se classait alors au troisième rang des marchés d'exportation de services du Canada en Amérique du Sud ainsi qu'au troisième rang des sources de services du Canada dans cette région, derrière le Brésil et l'Argentine.

Figure 12 : Exportations de services du Canada et du Chili, 1993-2010, en millions $

See the following figure 12 text alternative for description.

Équivalent textuel pour figure 12
AnnéeExportations du Canada au ChiliExportations du Chili au Canada
19932344
19942448
199556133
19964189
199754117
19982865
19993658
20006468
20015172
200286173
20036683
200472107
200566108
20066783
200762101
200881119
2009178132
201088137

Source : Statistique Canada

Les exportations canadiennes de services vers le Chili ont été continuellement dominées par les services commerciaux, qui comprennent un grand nombre de services fondés sur des compétences spécialisées, comme les services informatiques, les services de génie et les services aux entreprises. Les exportations de services de voyages et de transports à destination du Chili ont augmenté au cours de la période examinée, mais pas suffisamment pour compromettre la position dominante des services commerciaux. Les services de voyages et les services commerciaux ont également représenté les principaux services importés du Chili par le Canada. Certains signes indiquent aussi une hausse des activités d'importation de services de transports à partir du Chili.

Tableau 17 : Commerce bilatéral de services entre le Canada et le Chili, 1995-2010, en millions $

1995199720002001200520062007200820092010
Exportations totales133117687210883101119132137
Voyages14101213202120202226
Services commerciaux106984650674262779289
Transports et services gouvernementaux13999212020221822
Importations totales565464516667628117888
Voyages18353325252525252525
Services commerciaux19418151720112612229
Transports et services gouvernementaux19151311252326313134

Source : Statistique Canada

Le Chili était déjà doté d'un solide régime en matière d'investissement étranger direct avant la mise en oeuvre de l'ALECC. Les dispositions sur l'investissement contenues dans l'ALECC, qui sont conformes aux traités usuels sur l'investissement étranger, viennent consolider encore davantage le régime d'investissement chilien. Par conséquent, l'accord procure plus de certitude et de confiance aux investisseurs canadiens, ce qui a un effet positif sur les flux d'investissements directs canadiens dans l'économie chilienne.

Les statistiques relatives à l'investissement direct canadien au Chili montrent une tendance à la hausse claire et marquée depuis l'entrée en vigueur de l'ALECC en 1997. Le stock d'investissement direct canadien au Chili a quadruplé de 1997 à 2011, passant de 3,3 milliards de dollars avant la mise en oeuvre de l'ALECC à 12 milliards de dollars en 2011, faisant du Chili la première destination de l'investissement canadien en Amérique du Sud et le neuvième marché en importance à cet égard à l'échelle mondiale. De même, selon les statistiques officielles chiliennes, l'investissement direct canadien total effectivement réalisé au Chili s'est élevé à 14,8 milliards de dollars pour la période allant de 1974 à 2011, soit 18,1 % de l'investissement direct étranger total effectué au Chili, ce qui classe le Canada au troisième rang des principaux investisseurs dans ce pays, après les États-Unis et l'Espagne note en bas de page18.

Figure 13 : Investissement direct du Canada au Chili, 1995-2011, en millions $

See the following figure 13 text alternative for description.

Équivalent textuel pour figure 13
AnnéeInvestissement direct du Canada au Chili
19953,281
19963,876
19974,878
19985,049
19995,421
20006,144
20016,639
20026,024
20035,636
20045,330
20054,626
20067,067
200710,856
200813,263
200912,037
201011,361
201113,726

Source : Statistique Canada, tableau 376-0036 de la base de données CANSIM, mars 2012.