Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

international.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Rapports

Impact économique du secteur de l’éducation internationale pour le Canada – Mise à jour

Affaires étrangères et Commerce international Canada - Roslyn Kunin & Associates, Inc., mai 2012

Table des matières |Section : 1 2 3 4 5 6 7 8 9|Références|Annexe : 1 2

Résumé

Nous estimons qu’en 2010 les étudiants internationaux au Canada ont dépensé plus de 7,7 milliards de dollars en frais de scolarité, en services de logement et en dépenses discrétionnaires. Ce secteur d’activité a également créé plus de 81 000 emplois et augmenté les recettes publiques de plus de 445 millions de dollars.

En 2010, le Canada a accueilli plus de 218 200 étudiants internationaux en séjour prolongé (six mois ou plus), qui ont contribué plus de 6,9 milliards de dollars à l’économie canadienne. On estime que près de 37 p. 100 de ces recettes provenaient de deux pays : la Chine et la Corée du Sud. En décembre 2010, 56 900 citoyens chinois et 24 600 citoyens sud-coréens suivaient un programme d’études officiel au Canada. L’Ontario et la Colombie-Britannique ont accueilli près des deux tiers de la population étudiante étrangère au Canada (85 300 et 60 500, respectivement), le Québec figurant derrière, au troisième rang.

On estime que les étudiants à courte durée de séjour qui suivaient une formation linguistique ont aussi contribué à raison de 788 millions de dollars à l’économie canadienne.

En tout, le montant total des dépenses effectuées par les étudiants internationaux au Canada (8,0 milliards de dollars) dépasse celui de nos exportations d’aluminium sous forme brute (6 milliards de dollars), et même celui de nos exportations d’hélicoptères, d’aéronefs et d’astronefs (6,9 milliards de dollars).

Si l’on compare le poids économique des services d’éducation fournis aux étudiants internationaux au Canada avec celui des biens traditionnels exportés par le Canada, l’impact pour certains pays est encore plus frappant. Par exemple, les Saoudiens consacrent l’équivalent de 44 p. 100 de la valeur des biens qu’ils importent du Canada au secteur des services d’éducation. De même, on constate que la Corée du Sud (19,1 %), la Chine (13,9 %), l’Inde (27,9 %) et la France (14,2 %) engagent tous des dépenses importantes dans le secteur des services d’éducation par rapport aux biens qu’ils importent du Canada.

Au total, les dépenses annuelles de 8,0 milliards de dollars effectuées par les étudiants internationaux se sont traduites par des estimations de près de 4,9 milliards de dollars en contribution au PIB, 86 570 emplois et 455 millions de dollars de recettes fiscales perçues par le gouvernement.  

Tableau 1 Impact économique des services d’éducation internationale pour le Canada, 2010
 Dépenses totalesPIBEmploisRecettes publiques
Étudiants en séjour
prolongé
    
Terre-Neuve-et-Labrador40 670 000 $27 614 000 $370$1 480 000 $
Île-du-Prince-Édouard27 760 000 $6 191 000 $60$621 400 $
Nouvelle-Écosse217 167 000 $123 568 000 $1 890$12 000 000 $
Nouveau-Brunswick93 576 000 $66 975 000 $1 030$3 425 300 $
Québec1 014 526 000 $593 069 000 $8 000$81 226 000 $
Ontario2 902 608 000 $1 808 730 000 $29 970$202 975 000 $
Manitoba153 784 000 $87 342 000 $1 640$10 831 000 $
Saskatchewan120 503 000 $69 887 000 $1 050$4 479 000 $
Alberta486 637 000 $300 332 000 $4 770$13 249 000 $
Colombie-Britannique1 864 093 000 $1 151 116 000 $21 460$66 897 000 $
Yukon, Territoires du
Nord-Ouest et Nunavut
623 000 $174 000 $0$8 000 $
Total partiel-Étudiants
en séjour prolongé
6 921 947 000 $4 234 998 000 $70 240$397 191 700 $
Étudiants à courte
durée de séjour
(Langues Canada)
788 162 180 $455 708 000 $10 780$48 108 400 $
Retombées touristiques
supplémentaires
336 389 440 $187 680 000 $5 550$9 739 000 $
Total général8 046 498 620 $4 878 386 000 $86 570$455,039,100 $

Source: RKA

Synthèse des résultats quantitatifs obtenus :

  • Le marché des étudiants internationaux qui effectuent un séjour d’études au Canada génère des retombées économiques importantes. En 2010, on estime que les dépenses totales effectuées par les étudiants internationaux en séjour prolongé au Canada se sont chiffrées à environ 6,9 milliards de dollars. Celles-ci se traduisent par un apport de près de 4,2 milliards de dollars au PIB du Canada et représentent environ 7 p. 100 de la contribution globale du secteur des services d’éducation au PIB du Canada.
  • Les services d’éducation internationale s’adressant aux étudiants internationaux en séjour prolongé représentent 70 240 emplois, soit environ 5,7 p. 100 du nombre total des emplois dans le secteur des services d’éducation au Canada.
  • On estimait que les étudiants internationaux inscrits à des programmes de formation linguistique de courte durée au Canada ont engagé des dépenses annuelles supplémentaires de 788 millions de dollars dans l’économie canadienne, ce qui représente une contribution d’environ 455 millions de dollars au PIB, 10 780 emplois et 48 millions de dollars en recettes publiques.
  • Outre les impacts économiques résultant des dépenses effectuées par les étudiants pour les droits de scolarité, les frais connexes et les dépenses minimales de la vie quotidienne, on estime que 336 millions de dollars par année peuvent être attribués aux activités supplémentaires liées au tourisme, dont profitent les étudiants internationaux et leurs proches.
  • Les gouvernements tirent également profit des services d’éducation internationale étant donné que le montant total des impôts indirects nets perçus en 2010 était estimé à 455 millions de dollars (y compris les recettes fiscales générées par les étudiants internationaux en séjour prolongé et à courte durée de séjour ainsi que par les activités touristiques). De ce montant, on estime que 180,6 millions de dollars représentaient une contribution fiscale au gouvernement fédéral, et que 273,9 millions de dollars ont contribué aux recettes fiscales des gouvernements provinciaux et territoriaux.
  • Les étudiants internationaux accueillis par le Canada viennent de partout dans le monde. Les tableaux ci-dessous montrent les principaux pays d’origine des étudiants en visite au Canada et la valeur d’exportation de leur éducation. Il est important de noter que plus de 50 p. 100 des étudiants viennent des pays d’Asie (principalement la Chine, l’Inde, la Corée du Sud et le Japon). 

Tableau II Poids économique des services d’éducation internationale pour les dix principaux pays d’origine et par niveau d’études, 2010

Cliquez pour voir la version complète du Tableau IICliquez pour voir la version complète du Tableau II

Nous avons aussi examiné le poids économique que représentent les services d’éducation par rapport au total des exportations vers chacun de ces pays. Les services d’éducation internationale offerts par le Canada aux étudiants en séjour prolongé représentent à eux seuls l’équivalent de 1,7 p. 100 du total des exportations canadiennes de biens dans le monde. Toutefois, pour les principaux pays d’origine des étudiants internationaux comme la Chine, la Corée du Sud et l’Arabie saoudite, les services d’éducation internationale du Canada vers ces pays représentent plus de 10 p. 100 des exportations canadiennes de biens vers ces pays.

Tableau III Comparaison entre les services d’éducation internationale et les exportations totales de biens vers les dix principaux pays d’origine des étudiants internationaux (et tous les pays), 2010
Région/PaysEnsemble des étudiants en séjour prolongéEnsemble des exportations de biensServices d’éducation comme % de l’ensemble des exportations de biens
Chine1 836 427 000 $13 232 891 000 $13.9%
Corée707 402 000 $3 709 307 000 $19.1%
Inde583 588 000 $2 088 683 000 $27.9%
Arabie saoudite427 662 000 $977 758 000 $43.7%
États-Unis369 131 000 $299 068 000 000 $0.1%
France333 539 000 $2 349 565 000 $14.2%
Japon180 728 000 $9 194 118 000 $2.0%
Mexique125 380 000 $5 009 864 000 $2.5%
Hong Kong121 451 000 $1 897 603 000 $6.4%
Taïwan101 466 000 $1 289 112 000 $7.9%
10 régions
principales
4 786 774 000 $338 816 901 000 $1.4%
Ensemble des
régions/pays
6 921 769 000 $399 434 000 000 $1.7%

Source : Estimations de RKA en fonction des données du MAECI

Recommandations

Le présent rapport fournit des preuves démontrant la très grande importance que représente le marché des étudiants internationaux pour l’économie canadienne, le secteur de l’emploi et les recettes publiques. En outre, il met en lumière la nécessité d’obtenir des données plus cohérentes, complètes et précises sur ces étudiants et leurs dépenses au Canada. Or, comme ce type d’information n’est pas disponible pour le moment, nous recommandons ce qui suit :

  • S’assurer que les étudiants internationaux sont reconnus et appuyés proportionnellement à leur importance au Canada en regard d’exportations de biens et services de taille semblable.
  • Envisager la possibilité d’établir une méthode d’enquête semblable à celle utilisée en Australie, qui consiste à interroger un échantillon de visiteurs quittant le pays sur leurs activités au Canada. Cette enquête serait effectuée dans tous les grands aéroports internationaux et serait menée dans plusieurs langues.
  • Collaborer avec les intervenants (notamment CIC, Statistique Canada, et les universités, collèges et autres établissements de formation) pour établir un système cohérent de consignation des données afin d’assurer le suivi des dépenses effectuées par les étudiants internationaux lors de leur séjour au Canada.
  • Élaborer, de concert avec Statistique Canada, une enquête nationale auprès des établissements d’enseignement publics et privés pour connaître le nombre d’étudiants internationaux inscrits à leurs programmes d’enseignement, le tarif des frais de scolarité pratiqué et les autres dépenses associées aux programmes menant à l’obtention d’un grade/d’un diplôme, ainsi que les autres cours offerts aux adultes et de formation continue d’une durée de moins de six mois.
  • Assurer une coordination avec les gouvernements provinciaux et les organismes nationaux concernés afin de garantir la cohérence des questions de l’enquête menée auprès des étudiants internationaux.

Visualisez/téléchargez la version complète d'Impact économique du secteur de l’éducation internationale pour le Canada – Mise à jour :


* Si vous avez besoin d'un plugiciel ou d'un logiciel tiers pur accéder a ce ficher, veuillez consultez la section formats de rechange de notre page aide.

Pied de page

Date de modification :
2013-12-31