Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Affaires mondiales Canada

international.gc.ca

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. >
  3. Publications

Impact économique de l’éducation internationale au Canada – Mise à jour 2016

Affaires mondiales Canada - Roslyn Kunin & Associates, Inc. - Juillet 2016

Table des matières

Sommaire

La littérature actuelle indique clairement qu’une valeur positive est rattachée aux étudiants internationaux qui viennent étudier au Canada. Le Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (actuellement Affaires mondiales Canada) a demandé à Roslyn Kunin and Associates (RKA) de mener cette étude dans le but d’évaluer l’impact économique des étudiants internationaux qui ont étudié au Canada en 2014, sur l’économie canadienne. Cette étude vient mettre à jour l’étude de 2012 qui portait sur le même sujet, mais utilise des données plus récentes et une méthode d’estimation améliorée.

Les retombées économiques générées par les étudiants internationaux qui étudient au Canada sont considérables. Nous avons estimé que les étudiants internationaux ont engagé environ 11,4 milliards $ en droits de scolarité, en frais de logement et en dépenses discrétionnaires au Canada en 2014.

Les résultats de l’étude sont résumés ci-dessous.

  • Après avoir tenu compte des bourses d’études et d’entretien canadiennes, les dépenses annuelles totales des étudiants internationaux, y compris celles générées par les amis et les membres de la famille en visite, ont injecté près de 11,4 milliards $ dans l’économie canadienne en 2014. Elles représentent une contribution de 9,3 milliards $ au PIB de l’économie canadienne.
    Ce chiffre comprend une contribution directe de 6,7 milliards $ au PIB (droits de scolarité, dépenses en alimentation et en logement) et une contribution indirecte de 2,6 milliards $ si l’on inclut les entreprises qui ont fourni des biens et services au secteur de l’éducation et à d’autres secteurs.
  • Les dépenses annuelles globales engagées par les étudiants internationaux ont soutenu 122 700 emplois (équivalant à 104 100 ETP) dans l’économie canadienne.
  • Étant donné que les dépenses des étudiants internationaux constituent des revenus pour des biens et services de l’étranger, cette représentation des services d’éducation internationale constitue une exportation du Canada. Les services d’éducation internationale du Canada  (11,4 milliards $) représentent 11 % des exportations totales de services canadiens dans le monde ou l’équivalent de 2,2 % des exportations totales de marchandises du Canada. Les 10 principaux pays d’origine d’étudiants internationaux représentaient 8,4 milliards $ en dépenses, ce qui représente 13 % de l’exportation totale des services, ou 1,9 % des exportations totales de marchandises du Canada vers ces pays. [1
  • La plus importante contribution au PIB vient de l’Ontario, où l’on trouve le plus grand nombre d’étudiants; elle s’établit à 4,4 milliards $ (47,3 % de 9,3 milliards $), suivi de la C.-B. à 23,4 %, et du Québec à 14,1 %.
  • S’agissant des dépenses annuelles totales engagées par les étudiants internationaux, 92 % ont été générées par des étudiants internationaux en séjour d’études de longue durée. Les services d’éducation internationale de ces étudiants en séjours d’études prolongés ont contribué à 8,6 milliards $ du PIB canadien et soutenu 113 100 emplois (équivalant à 95 900 ETP) dans le marché du travail.
  • Les étudiants internationaux qui suivent des programmes de formation linguistique de courte durée au Canada ont apporté une contribution supplémentaire de 919,4 millions $ par année dans l’économie canadienne. Il s’agit d’une contribution d’environ 697,8 millions $ au PIB qui a permis de soutenir 8 100 emplois (ou l’équivalent de 5 900 ETP).
  • En utilisant une approche axée sur l’impact total (y compris les impacts directs, indirects et induits) pour analyser les dépenses des étudiants internationaux  (11,4 milliards $), nous estimons que la contribution au PIB canadien a été beaucoup plus élevée (12 milliards $ environ) et qu’elle a permis de soutenir environ 152 700 emplois.
  • Une analyse de sensibilité présente les fourchettes inférieures et supérieures des impacts économiques attribuables à différents niveaux de dépenses des étudiants.
  • Analyse de sensibilité portant sur la tranche supérieure des 10 % des dépenses d’étudiants : en 2014, une augmentation de 10 % des dépenses engagées par les étudiants internationaux représentait des dépenses de 12,5 milliards $, soit une contribution de 10,2 milliards $ au PIB qui a permis de soutenir 134 950 emplois.
  • Une analyse de sensibilité relative à la tranche inférieure des 14 % des dépenses d’étudiants : Ce scénario s’intéresse à une diminution des dépenses engagées par les étudiants internationaux au Canada de 14 % attribuable à la valeur beaucoup plus élevée des bourses d’études et d’entretien offertes  par le gouvernement et les établissements canadiens, ainsi qu’une valeur considérablement inférieure des dépenses engagées par les amis et membres de la famille en visite.
    Une diminution des dépenses totales des étudiants à 9,8 milliards $ réduit la contribution au PIB à 8,1 milliards $ et le nombre d’emplois soutenus environ à 106 000.

Les principaux résultats de l’étude sont résumés dans les tableaux suivants :

Sommaire - Tableau I - Nombre d’étudiants internationaux et dépenses annuelles totales au Canada, par province et territoire
Tous les étudiantsDépenses annuelles totales (en millions $)
Terre-Neuve-et-Labrador2 26148,2 $
Île-du-Prince-Édouard1 35637,5 $
Nouvelle-Écosse11 892324,5 $
Nouveau-Brunswick4 154115,7 $
Québec55 3691 516,6 $
Ontario187 5895 408,1 $
Manitoba8 385220,8 $
Saskatchewan6 408151,0 $
Alberta23 227567,7 $
Colombie-Britannique137 4462 980,6 $
Yukon290,5 $
Territoires du Nord-Ouest350,6 $
Nunavut40,0 $
Canada [2]438 15711 371,9 $
Sommaire - Tableau II - Impacts économiques directs et indirects de tous les étudiants internationaux au Canada, par province et territoire (en millions $)
ExtrantPIB au prix de baseRevenu du travailEmplois
Terre-Neuve-et-Labrador71,1 $43,5 $22,3 $511
Île-du-Prince-Édouard44,4 $26,4 $15,8 $389
Nouvelle-Écosse396,8 $241,8 $142,0 $3 328
Nouveau-Brunswick180,1 $97,9 $55,5 $1 130
Québec2 301,3 $1 312,0 $797,9 $19 704
Ontario7 075,2 $4 410,8 $2 625,8 $54 286
Manitoba324,9 $190,9 $110,6 $2 575
Saskatchewan250,3 $136,5 $71,3 $1 624
Alberta1 192,0 $670,5 $386,4 $7 173
Colombie-Britannique3 362,3 $2 180,5 $1 353,4 $31 718
Yukon2,3 $1,3 $0,8 $18
Territoires du Nord-Ouest6,1 $3,2 $1,1 $17
Nunavut1,4 $0,9 $0,4 $6
Canada15 208,3 $9 315,6 $5 583,4 $122 680
Résumé - Tableau III - Impacts économiques des dépenses annuelles totales de tous les étudiants internationaux au Canada
DirectsDirects et indirectsDirects, indirects et induits
Extrant10,283 G$15,208 G$19,773 G$
PIB6,742 G$9,316 G$11,998 G$
Revenu du travail4,011 G$5,583 G$6,848 G$
Emplois - ETP74 500104 100129 400
Emplois (y compris t. p., t. part., temporaire)89 900122 700152 700
Recettes fiscaless./o.2,1 G$2,9 G$
Analyse de sensibilité Impacts directs et indirects
Tranche inférieure des 14%Scénario de référenceTranche supérieure des 10%
Dépenses des étudiants9,8 G$11,4 G$12,5 G$
Contribution au PIB8,1 G$9,3 G$10,2 G$
Emplois (y compris t. p., t. part., temporaire)106 000122 700134 950
Recettes fiscales1,8 G$2,1 G$2,3 G$
Résumé - Tableau IV - Comparaison des dépenses annuelles totales des étudiants internationaux avec les exportations de services et de marchandises du Canada
Dépenses annuelles totales – tous les étudiants internationaux11,372 G$Étudiants des dix principaux pays d’origine$8,429 G$
Exportations canadiennes de services95,744 G$Dix principaux pays d’origine62,652 G$
Dépenses des étudiants internationaux en % des exportations de services11 %Étudiants des dix principaux pays d’origine13 %
Exportations canadiennes de marchandises525,0 G$Dix principaux pays d’origine453,424 G$
Dépenses des étudiants internationaux en % des exportations de marchandises2,2 %Étudiants des dix principaux pays d’origine1,9 %

Consultez/téléchargez la version complète du rapport « Impact économique du secteur de l’éducation internationale au Canada – Mise à jour 2016 »


[1] Statistique Canada signale que la valeur des exportations des services de voyage liées à l’éducation s’est élevée à 4,971 milliards $ en 2014. L’analyse figurant dans le présent rapport est établie en fonction de ce chiffre et ajoute d’autres domaines de revenu d’exportation, comme l’inclusion des élèves de la maternelle à la douzième année et les étudiants qui suivent un programme linguistique de courte durée au Canada.

[2] Le nombre total d’étudiants comprend 330 706 étudiants en séjour d’études « de longue durée » et 107 451 étudiants en séjour d’études « de courte durée ». Il convient de mentionner que le nombre total d’étudiants  en séjour d’études de longue durée mentionné ici ne correspond pas à celui qui figure sur le site Web d’IRCC en ce qui concerne les étudiants internationaux titulaires d’un permis d’études valide au 31 décembre 2014 (336 000). Cet écart est attribuable à un certain nombre de changements nécessaires pour obtenir ces valeurs.

Pied de page

Date de modification :
2016-10-12