Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

international.gc.ca

L’éducation internationale : un moteur-clé de la prospérité future du Canada

Message du comité consultatif


Notre vision pour le Canada s’exprime ainsi : devenir le chef de file du XXIe siècle en éducation internationale afin d’attirer les meilleurs talents et de préparer nos citoyens au marché mondial, de façon à établir des bases solides pour assurer notre prospérité future.

Nous avons été honorés d’accepter l’invitation à faire partie du Comité consultatif sur la Stratégie du Canada en matière d’éducation internationale. Dès le début, nous avons été conscients de la complexité du domaine de l’éducation internationale et de la multitude de partenaires et d’intervenants qui prennent déjà part à diverses initiatives internationales s’y rapportant.

Notre mandat nous a donné l’occasion d’engager un dialogue avec les partenaires provinciaux et territoriaux et d’autres intervenants afin que nous puissions nous faire une bonne idée de la situation actuelle avant de tracer la voie à suivre pour l’avenir. Notre processus d’engagement nous a permis de prendre véritablement conscience de la haute qualité de l’offre dans l’ensemble du secteur de l’éducation, de la maternelle à la fin du secondaire et jusqu’au doctorat. Pendant trop longtemps, les établissements d’enseignement canadiens sont demeurés un secret bien gardé, peut-être par excès de modestie. Le moment est venu de coordonner nos efforts pour mettre en valeur nos plus grands atouts : la qualité et la diversité de notre offre dans le secteur de l’éducation. Il nous faut agir maintenant, car nous faisons face à une vive concurrence à l’échelle internationale pour attirer les meilleurs talents. Nos plus importants concurrents améliorent leurs techniques de marketing et accroissent leurs efforts pour attirer les étudiants. La grande emphase qu’ils mettent sur leur marque de commerce et leurs investissements financiers auront de profondes répercussions sur notre potentiel d’attraction des meilleurs talents si nous ne déployons pas au plus vite des efforts concertés pour mettre en valeur le Canada.

Nous nous sommes posé les questions suivantes : La qualité des établissements d’enseignement de calibre mondial du Canada est-elle connue à l’étranger? Les étudiants les plus brillants pensent-ils au Canada lorsqu’ils planifient leur avenir? Nos recommandations concernant la stratégie en matière d’éducation internationale témoignent de notre souci de répondre à ces questions et d’accroître la notoriété du Canada à l’échelle internationale, un facteur essentiel pour faire augmenter notre part de marché en éducation.

Pourquoi une telle stratégie est-elle aussi importante en ce moment? Le Canada a besoin des gens les plus talentueux. Le talent alimente l’innovation, et l’innovation stimule la prospérité économique. Les gens de talent ont la capacité de faire avancer la société. Le talent est le moteur d’un cercle vertueux qui peut aider à résoudre nos déséquilibres démographiques actuels et futurs. Pour conserver sa position actuelle, le Canada doit se présenter de façon à attirer les meilleurs talents.

Le présent rapport met en lumière la voie que nous devons suivre pour réaliser le plein potentiel de notre pays, pour les Canadiens et pour le monde. Nous nous trouvons devant la possibilité de faire rayonner nos valeurs reposant sur la démocratie, la diversité, le bilinguisme et l’égalité dans le monde entier. Nous avons l’occasion d’apporter une contribution positive dans le monde. Toutefois, il y a peu de chances qu’un moment aussi propice se présente à nouveau, de sorte que nous devons tous conjuguer nos efforts pour en profiter pleinement.

Le processus ayant mené à nos recommandations

Dans son processus d’engagement, le comité consultatif, appuyé par Affaires étrangères et Commerce international Canada, a tenu des consultations en ligne (143 communications reçues) et sept tables rondes régionales dans tout le Canada (138 participants) en  novembre et en décembre 2011. Le processus d’engagement s’est conclu par la tenue d’un collaboratoire en janvier 2012, où un consensus a été établi avec les partenaires des provinces et les autres intervenants au sujet des priorités à inclure dans nos recommandations.

Puisque nous reconnaissons que l’éducation fait partie de la sphère de compétence des provinces et des territoires, nous nous sommes entretenus avec des hauts responsables de tous les ministères provinciaux de l’Éducation actifs dans le domaine de l’éducation internationale afin d’assurer la cohérence de nos efforts et d’éviter les chevauchements. Nous avons aussi consulté les associations sectorielles et les établissements d’enseignement, de la maternelle à la fin du secondaire et jusqu’aux études postdoctorales, qui ont donné activement une rétroaction tout le long du processus.

Notre processus d’engagement a confirmé que le Canada avait la possibilité et la capacité d’accroître fortement son recrutement d’étudiants internationaux. Il est envisageable de faire doubler le nombre d’étudiants internationaux au Canada d’ici 2022 , tout en maintenant de hautes normes de qualité. Du surcroît, il est impératif de chercher activement à conclure des accords de coopération afin d’encourager les étudiants canadiens à aller à l’étranger, que ce soit pour étudier, faire un stage ou réaliser un projet d’apprentissage par le service.

Nous tenons à remercier chaque participant à notre processus d’engagement. Nous croyons que la réussite viendra de l’union de nos forces et d’une collaboration cohérente et cohésive. Ainsi, nous pourrons tirer pleinement parti des occasions qui se présentent dans le domaine de l’éducation internationale, non seulement pour en faire profiter le Canada, mais aussi pour faire rayonner les valeurs canadiennes dans le monde.

Nous avons bénéficié, au cours de nos travaux, de l’appui remarquable de certains des meilleurs éléments de la fonction publique du Canada, représentant Affaires étrangères et Commerce international Canada ainsi que Citoyenneté et Immigration Canada. Sans leurs efforts, nous n’aurions pu accomplir notre tâche dans le délai limité qui nous avait été imparti. Nous ne les remercierons jamais assez de leur dévouement.

L’éducation de qualité offerte au Canada ne doit plus demeurer un secret bien gardé. Le Canada est le lieu par excellence pour les gens de talent.

Signature de M. Amit Chakma

M. Amit Chakma
(président du comité)

Recteur et vice-chancelier
Western University

Signature de André Bisson

André Bisson Président du conseil du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations, directeur principal de Transat A.T. et chancelier émérite de l’Université de Montréal

Signature de Mme Jacynthe Côté

Mme Jacynthe Côté
Présidente-directrice générale
Rio Tinto Alcan

Signature de M. Colin Dodds

M. Colin Dodds
Recteur et vice-chancelier
Saint Mary’s University

Signature de Mme Lorna Smith

Mme Lorna Smith
Directrice de l’Éducation internationale
Mount Royal University

Signature de M. Don Wright

M. Don Wright
Président
British Columbia Institute of Technology

 

Table des matières - Page suivante

Pied de page

Date de modification :
2012-08-16