Déclaration des dirigeants du G8 au sujet de l’économie mondiale  

19 mai 2012

Nous devons favoriser la croissance économique et la création d’emplois.

L’économie mondiale montre des signes de reprise, mais doit encore affronter de puissants vents contraires.

Dans ce contexte, nous sommes résolus à prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer et relancer nos économies et lutter contre les difficultés financières, tout en reconnaissant que les bonnes mesures à adopter ne sont pas les mêmes pour tous.

Nous accueillons favorablement les discussions actuellement en cours en Europe sur la façon de stimuler la croissance économique, tout en respectant le ferme engagement à mettre en oeuvre des mesures d’assainissement des finances publiques sur la base d’une évaluation structurelle. Nous convenons du rôle prépondérant que joue une zone euro forte et unie pour assurer la stabilité et la reprise à l’échelle mondiale, et nous réitérons notre intérêt à ce que la Grèce demeure dans la zone euro tout en respectant les engagements qu’elle a contractés. Nous avons tous un intérêt à ce que les mesures prises pour renforcer la résilience de la zone euro et stimuler la croissance en Europe portent leur fruit. Nous appuyons la détermination des dirigeants de la zone euro de s’attaquer aux difficultés auxquelles la région est confrontée de manière crédible et opportune en vue de rétablir la confiance, la stabilité et la croissance.

Nous reconnaissons que tous nos gouvernements doivent prendre des mesures pour restaurer la confiance et favoriser la reprise économique, notamment des réformes visant à augmenter la productivité, la croissance et la demande à l’intérieur d’un cadre macroéconomique durable, crédible et non inflationniste. Nous adhérons au principe de la responsabilité financière et, dans ce contexte, nous appuyons des politiques saines et durables d’assainissement des finances publiques qui tiennent compte de l’évolution de la situation économique des pays et soutiennent la confiance et la reprise économique.

Dans le but d’augmenter la productivité et le potentiel de croissance de nos économies, nous favorisons les réformes structurelles ainsi que les investissements en faveur de l’éducation et de l'infrastructure moderne, le cas échéant. Les initiatives d’investissement peuvent être financées à l’aide de divers mécanismes, y compris en tirant parti du secteur privé. Des mesures financières saines, que nous tenons à appliquer, devraient permettre de renforcer les systèmes au fil du temps, mais en ne freinant pas la croissance du crédit à court terme. Nous nous engageons à favoriser les investissements afin de soutenir la demande, y compris l’appui aux petites entreprises et aux partenariats public-privé.

De solides relations commerciales à l’échelle internationale, les investissements et l’intégration des marchés sont des éléments essentiels d’une croissance forte, durable et équilibrée. Nous soulignons l’importance des marchés ouverts et d’un système commercial équitable, solide et fondé sur les règles. Nous respecterons notre engagement visant à nous abstenir d’adopter des mesures protectionnistes, à protéger les investissements et à déployer des efforts bilatéraux, plurilatéraux et multilatéraux, conformes et favorables au cadre de l’OMC, à réduire les obstacles au commerce et à l’investissement, et à maintenir l’ouverture des marchés. Nous appelons la communauté internationale à faire de même. Reconnaissant que les disparités inutiles et les normes réglementaires excessivement strictes constituent des obstacles importants au commerce, nous appuyons les efforts déployés en vue d’assurer une cohérence réglementaire et une meilleure concordance entre les normes pour promouvoir davantage le commerce et la croissance économique.

Étant donné l’importance des droits de propriété intellectuelle (DPI) pour stimuler la création d’emplois et la croissance économique, nous soulignons l’importance d’établir des normes élevées en ce qui a trait à la protection et à l’application des DPI, notamment par l’entremise d’instruments juridiques internationaux et d’accords d’assistance mutuelle, ainsi que de processus relatifs aux marchés publics, de codes volontaires de pratiques exemplaires du secteur privé et d’une coopération douanière accrue, tout en favorisant la libre circulation de l’information. Dans le but de protéger la santé publique et d’assurer la sécurité des consommateurs, nous nous engageons également à échanger des renseignements sur les sites Internet de pharmacies peu recommandables conformément aux lois nationales et à partager les pratiques exemplaires sur la lutte contre les produits médicaux contrefaits.