Engagement diplomatique

Les diplomates canadiens s’emploient à trouver des solutions politiques durables aux crises en Irak et en Syrie. Ils plaident pour le respect des droits de la personne et en faveur de réformes économiques, sociales et politiques. Ils font aussi la promotion des valeurs canadiennes telles que le pluralisme, l’égalité des genres et la primauté du droit.

Les diplomates suivent l’évolution de la situation dans la région afin d’assurer une intervention appropriée du Canada et la coordination de nos mesures avec un large éventail de partenaires.

Les missions multilatérales du Canada poursuivent les objectifs du Canada et s’efforcent de trouver des solutions aux crises en Syrie, en Irak et dans la région. Elles déploient ces efforts :

Le Canada est fier d’être l’un des rares membres de la Coalition mondiale contre Daech dirigée par les États-Unis qui contribuent à tous les volets des efforts, tant militaires que civils. Outre le rôle militaire de la Coalition, des représentants canadiens participent activement aux quatre volets civils qui visent à :

Engagement diplomatique du Canada en Irak, en Syrie, en Jordanie et au Liban

Irak

Le Canada appuie un Irak uni, stable et diversifié. Nous soutenons également les efforts que déploie le gouvernement irakien afin de lutter contre Daech, d’aplanir les divergences ethniques et confessionnelles et d’améliorer la gouvernance. Les solutions aux problèmes irakiens doivent être dirigées et mises en œuvre par des Irakiens. Ainsi, la stratégie de trois ans du Canada pour l’Irak vise à renforcer les capacités locales à tous les niveaux du gouvernement, notamment celles des forces de sécurité et des structures de gouvernance irakiennes.  

L’ambassade du Canada à Bagdad et son bureau à Erbil renforcent la présence du Canada en Irak. Les diplomates canadiens présents dans ces missions défendent les questions qui sont importantes pour le Canada, notamment :

Les diplomates canadiens soutiennent également les processus de réconciliation nationaux et communautaires et les efforts du gouvernement irakien visant à traduire les membres de Daech en justice pour les atrocités qu’ils ont commises. 

Le Canada collabore avec de nombreux partenaires, notamment le gouvernement de l’Irak, les pays partageant des vues similaires, les organisations de la société civile et les organismes internationaux comme les Nations Unies. Cette approche multilatérale garantit que les efforts visant à stabiliser l’Irak sont efficients et efficaces et que la contribution du Canada ajoute une valeur à l’effort global. 

Par exemple, le Canada est responsable de la coordination pour l’égalité des genres pour le groupe de travail sur la stabilisation de la Coalition mondiale. À ce titre, le Canada fournit des renseignements et de nouveaux outils visant à encourager d’autres pays et d’autres organisations à en faire plus pour intégrer les questions liées au genre dans l’aide qu’ils apportent aux régions d’Irak qui ont été récemment libérées de l’emprise de Daech.

En juin 2016, le Canada a officiellement reconnu que Daech commettait un génocide contre la minorité yézidie à Sinjar et a demandé au Conseil de sécurité des Nations Unies d’établir un mécanisme pour enquêter sur les crimes commis par Daech. Le Canada collabore avec les gouvernements de l’Irak et d’autres pays partenaires afin de traduire Daech en justice pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité que ses membres ont commis dans le monde entier.

En février 2017, le Canada a annoncé des plans visant à réinstaller jusqu’à 1 200 femmes et filles yézidies vulnérables et d’autres survivants de Daech d’ici la fin 2017.  

Syrie

Les diplomates canadiens défendent la responsabilisation, un cessez-le-feu durable, l’accès pour l’aide humanitaire et le respect des droits de la personne en Syrie.

La réponse diplomatique du Canada au conflit en Syrie s’est concentrée sur le soutien au processus afin de trouver une solution politique durable à la crise. Les représentants canadiens travaillent directement avec les parties au conflit, tant de manière bilatérale qu’au sein de forums multilatéraux, comme le Groupe international de soutien à la Syrie. Le Canada participe à des processus de médiation formelle et informelle, et appuie le renforcement du pouvoir des femmes et leur participation au processus de paix.

Le Canada collabore avec des alliés, des pays partageant des vues similaires et les Nations Unies, notamment son envoyé spécial en Syrie, et appuie les efforts visant à mettre un terme à la guerre en Syrie. En décembre 2016, le Canada a dirigé une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui a été adoptée avec le soutien de 122 pays, appelant à une cessation des hostilités en Syrie et à un accès immédiat à l’aide humanitaire pour tous les Syriens.

Le Canada est un chef de file pour la responsabilisation en Syrie. Le Canada milite pour la mise en œuvre d’enquêtes sur l’usage d’armes chimiques et pour des poursuites concernant les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité perpétrés par les parties au conflit.

Par exemple, le Canada contribue activement aux efforts de responsabilisation dirigés par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques – Mécanisme d’enquête conjoint des Nations Unies et finance la collecte d’éléments de preuve sur les crimes de guerre en Syrie par l’intermédiaire de la Commission internationale pour la justice et la responsabilité et du Mécanisme international, impartial et indépendant.

Liban

Le Liban accueille le plus grand nombre de réfugiés par habitant au monde, notamment plus d’un million de réfugiés syriens enregistrés. La représentation diplomatique accrue du Canada et l’augmentation du nombre de programmes au Liban permettent au pays de gérer l’afflux massif de réfugiés et d’éviter que le conflit ne déborde sur son territoire.

L’aide du Canada vise à accroître la résilience, à réduire les tensions entre les collectivités hôtes et les réfugiés, et à maintenir la stabilité et la sécurité du Liban et de sa frontière avec la Syrie. En novembre 2015, le Canada a étroitement collaboré avec le gouvernement du Liban pour réinstaller des dizaines de milliers de réfugiés syriens. En outre, le Canada participe au maintien et à l’élargissement de l’espace protégé destiné aux réfugiés au Liban en se portant à la défense de cet enjeu auprès des ministères clés.

Jordanie

Le Canada et la Jordanie coopèrent étroitement dans le cadre d’enjeux liés à la sécurité, à la défense, au développement et à l’aide humanitaire. Le Canada collabore avec la Jordanie pour promouvoir des solutions politiques aux conflits en Syrie et en Irak. Les deux pays sont membres de la Coalition mondiale contre Daech.

L’engagement diplomatique accru du Canada en Jordanie aide le pays à faire face à la crise des réfugiés syriens. L’aide du Canada permet aux collectivités de fournir les services essentiels et de réduire les tensions entre les réfugiés et les collectivités hôtes. Depuis 2015, le Canada a étroitement collaboré avec le gouvernement jordanien afin de réinstaller des milliers de réfugiés syriens. 

En mai 2016, le Canada et la Jordanie ont signé un protocole d’entente visant à renforcer la coopération entre les deux pays en matière de sécurité et de stabilisation dans la région. Cette entente sur la coopération en matière de sécurité permet de former un partenariat stratégique solide dans la lutte contre Daech et appuie l’intervention de la Jordanie pour répondre aux défis en matière de stabilisation et de sécurité auxquels le pays est confronté. Le Canada contribue ainsi de manière ciblée à la Force de surveillance frontalière de Jordanie et à la Force de gendarmerie jordanienne.

Liens connexes

Date de modification: