Elissa Golberg

Mme Elissa Golberg a été nommée ambassadeure et représentante permanente du Canada auprès des Nations Unies à Genève et de la Conférence du désarmement en août 201.

Ambassadeure Elissa GolbergMembre du corps diplomatique canadien depuis 1996, Mme Golberg y a travaillé à divers dossiers relatifs à la paix et à la sécurité.

D’avril 2009 à août 2011, elle occupait le poste de directrice générale du Groupe de travail pour la stabilisation et la reconstruction (GTSR) au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada (MAECI). Le GTSR est l’instrument pangouvernemental chargé d’assurer une orientation stratégique en matière de prévention des conflits, d’affaires humanitaires, de maintien de la paix et de consolidation de la paix, de fournir des ressources en personnel et en programmes pour permettre des interventions canadiennes rapides et efficaces pour la stabilisation et la reconstruction dans des contextes déterminés, de coordonner les interventions du Canada en cas de catastrophe naturelle à l’étranger et de gérer le Fonds pour la paix et la sécurité mondiales provisionné à hauteur de 146 millions de dollars.

De février 2008 à janvier 2009, Mme Golberg a été représentante du Canada à Kandahar, c’est-à-dire le plus haut fonctionnaire civil du Canada dans le Sud de l’Afghanistan, dirigeant une équipe multi-services chargée de réaliser les objectifs du Canada en matière de gouvernance et de développement. Avant cette affectation, d’octobre 2008 à janvier 2009, elle a été directrice exécutive du Groupe de travail indépendant sur le rôle futur du Canada en Afghanistan (groupe de travail Manley) au Bureau du Conseil privé. Mme Golberg a en outre assumé diverses autres responsabilités au ministère des Affaires étrangères, notamment celles de directrice principale du Groupe de travail pour la stabilisation et la reconstruction, puis de directrice des Affaires humanitaires et des Interventions d’urgence. Elle a participé à la gestion des interventions du gouvernement canadien à la suite de plusieurs conflits, notamment en Libye, en Afghanistan, au Soudan et au Liban, et a joué un rôle de premier plan dans les interventions du Canada à la suite de grandes catastrophes naturelles, y compris, comme coordonnatrice du Groupe de travail du gouvernement canadien sur le séisme du Japon en 2011 et sur celui d’Haïti en 2010.

Mme Golberg est titulaire d’une maîtrise en relations internationales (1997) et d’un baccalauréat ès arts en science politique et histoire (1995). Elle s’est vu décerner la médaille du service général de la FIAS de l’OTAN, la médaille du jubilé de la Reine, le Prix d’excellence de la fonction publique et trois Prix du Ministre pour l’excellence en matière de politique étrangère, en plus d’être désignée Jeune Leader mondial par le Forum économique mondial en 2010. Elle a publié plusieurs articles sur les affaires humanitaires et les questions liées aux États fragiles.