Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Réponse du Canada au tremblement de terre en Haïti

Première réponse : du 12 janvier au 31 mars 2010

Page Not Found / Page introuvable

Page Not Found / Page introuvable

Page Not Found

The Web server cannot find the file or script you asked for. Please check the URL to ensure that the path is correct.

Please contact the server's administrator if this problem persists

Page introuvable

Le serveur Web ne parvient pas à trouver le fichier ou le script demandé. Vérifiez l'URL pour vous assurer que le chemin d'accès est correct.

Veuillez contacter l'administrateur du serveur Web si le problème persiste.

Des membres des Forces canadiennes soulèvent le mur d'un abri pour un orphelinat en construction dans les collines non loin de Jacmel, en Haïti.  Photo: caporal-chef David Hardwick


 

Aide humanitaire

Une femme haïtienne distribue la portion quotidienne de riz et de fèves à des Haïtiens de Jacmel qui se sont attroupés dans l’enceinte où l’on distribue les vivres,  à Pinchinat, en Haïti. Photo: Cpl Julie BélisleDu 12 janvier au 31 mars 2010, le gouvernement du Canada a mené des efforts humanitaires rapides et complets, et divers ministères et organismes de l’administration fédérale y ont participé.

Les chiffres 

  • Depuis le séisme du 12 janvier, 4 620 personnes ont été évacués d’Haïti sur 49 vols.
  • L'Opération cigogne a permis à 203 enfants haïtiens ont été réunis avec leur famille au Canada. Le gouvernement du Canada ainsi que les gouvernements provinciaux et territoriaux ont accompli une tâche colossale – en à peine un mois et demi, ils ont traité autant de cas d’Haïti qu’ils en traitent habituellement en environ deux ans.
  • Environ 56 membres du personnel du MAECI, de l’ACDI, de CIC, de l’ASFC, du CCS et de la GRC ont été déployés, dont des techniciens en recherche et en sauvetage, du personnel médical et logistique, des ingénieurs, des travailleurs humanitaires et des experts en identification des victimes de catastrophe.
  • Ont également été déployés 19 techniciens humanitaires canadiens pour appuyer les organismes humanitaires sur le terrain, y compris 10 membres du personnel médical pour soutenir l’hôpital de campagne Canada-Norvège de la Croix-Rouge, financés par l’ACDI.
  • Contributions financièresimportantes pour faciliter l’intervention rapide des organismes humanitaires fiables et expérimentés :
    • 5 millions $ seront consacrés aux besoins humanitaires urgents.
    • 60 millions $ seront versés en réponse à l'appel des Nations Unies pour aider les organismes des Nations Unies à fournir sur le terrain des services de base.
    • 11,5 millions $ serviront à appuyer les efforts de secours urgents déployés par des ONG canadiennes.
    • 8,5 millions $ seront versés à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en réponse à l’appel d’aide humanitaire lancé par la Fédération. Cette dernière pourra ainsi répondre aux besoins urgents de quelque 300 000 personnes.
    • Le Fonds d'aide aux victimes du séisme en Haïti – les Canadiens ont fait don de 220 millions $ à des organisations de bienfaisance canadiennes admissibles pour soutenir Haïti, et que le gouvernement du Canada versera un montant équivalent.
    • Le Canada accordera un montant additionnel de 400 millions $ afin d'appuyer les opérations humanitaires et de reconstruction en Haïti, en coordination avec nos partenaires et le gouvernement haïtien. Le ministre Oda a fait cette annonce à l'occasion de la Conférence internationale des donateurs qui a eu lieu aux Nations Unies à New York, le 31 mars 2010.

Les actions

Des membres du personnel des Forces canadiennes installent le Système de purification d'eau par osmose inverse (SPEOI) dans un dock, à Jacmel, en Haïti, qui produira de l’eau potable pour la population locale et le personnel des Forces canadiennes. Photo: MCpl David Hardwick.

  • Citoyenneté et Immigration Canada s’est engagé à aider à réunir les membres des familles de citoyenneté canadienne et les résidents permanents canadiens qui ont été, et qui sont toujours, touchés sérieusement par le désastre, et a mis en place une série de mesures spéciales en matière d’immigration.
  • Citoyenneté et Immigration Canada s’est engagé à aider à réunir les membres des familles de citoyenneté canadienne et les résidents permanents canadiens qui ont été, et qui sont toujours, touchés sérieusement par le désastre, et a mis en place une série de mesures spéciales en matière d’immigration.
  • Le 4 mars 2010, c'était la fin de l’Opération cigogne qui a permis à 203 enfants haïtiens ont été réunis avec leur famille au Canada depuis le séisme survenu près de Port-au-Prince le 12 janvier.
  • À la demande du ministre des Affaires étrangères, une Équipe de soutien stratégique interministérielle (ESSI) a été envoyée à la région touchée moins de 20 heures après le tremblement de terre. Cette équipe, qui renferme du personnel civil et militaire, et composée d’employés du MAECI, de l’ACDI et du MDN, s’est déployée dans le plus de zones touchées possibles pour évaluer les besoins, discuter avec d’autres donateurs et le gouvernement d’Haïti et déterminer les mesures éventuelles à prendre par le Canada.
  • Selon une recommandation de l’ESSI d’un besoin urgent de concentrer les mesures du Canada vers la purification de l’eau, les soins médicaux principaux, et l’appui de l’ONU dans la logistique et la coordination, le Premier ministre a décidé de déployer l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC) le 18 janvier.
  • L’Opération Hestia est la participation des Forces canadiennes aux opérations humanitaires conduites suite au tremblement de terre en Haïti. Dans le cadre de l'Opération Hestia, la Force opérationnelle interarmées Haïti (FOIH), qui inclut l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC), a pour mandat d’offrir des services en soutien au gouvernement d’Haïti et à l’ambassade du Canada à Port-au-Prince. La FOIH offrira notamment des services médicaux d’urgence et une expertise en matière de génie. Après avoir atteint un effectif de 2000 soldats, marins et aviateurs, la Force opérationnelle interarmées en Haïti a commencé à se départir progressivement de certains éléments.

Efforts diplomatiques

Le Premier ministre Stephen Harper s'est rendu en HaïtiLe gouvernement du Canada travaille en étroite collaboration avec le gouvernement d’Haïti, les Nations Unies (ONU) et la communauté internationale afin de soutenir une réponse coordonnée et efficace face à ce sinistre.

Le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, continue à collaborer avec les ministres de la Coopération internationale, de la Défense nationale, de Citoyenneté et Immigration, et d’autres collègues du cabinet afin d’assurer une approche qui soit empreinte de cohésion.

  • Du 15 au 17 mars 2010, une délégation canadienne composée de hauts fonctionnaires du MAECI et de l'ACDI a participé à la rencontre technique sur la reconstruction d'Haïti organisée par la République dominicaine. La rencontre visait à assister le Gouvernement haïtien dans le développement du Plan national de Reconstruction ainsi que de coordonner le support des bailleurs de fonds en préparation de la Conférence de New York du 31 mars prochain.

Le ministre Cannon (centre) et le ministre d'État Kent (à droite) accueillent le premier ministre d'Haïti, M. Jean-Max Bellerive, à l'ouverture de la conférence ministérielle préparatoire sur Haïti, à Montréal, le 25 janvier 2010.

  • Le 25 janvier, le gouvernement du Canada a accueilli la Conférence ministérielle préparatoire sur Haïti qui a réuni les ministres des Affaires étrangères des pays du Groupe des amis d’Haïti, les principaux donateurs et les partenaires régionaux et multilatéraux actifs en Haïti. Sous la présidence du ministre des Affaires étrangères du Canada, M. Lawrence Cannon, la conférence a aidé la communauté internationale à fixer une orientation claire et commune pour le relèvement rapide d'Haïti et sa reconstruction durable.
  • Le 18 janvier, le ministre d’État Kent a participé à une réunion organisée par la République dominicaine en vue de discuter de l’élaboration de plans de reconstruction à long terme en Haïti. Le président d’Haïti, René Préval, des dirigeants régionaux et des représentants d’organisations internationales, dont les Nations Unies, y participaient également.
  • La gouverneure générale du Canada se rend en République d’Haïti et en République dominicaine, du 8 au 10 mars 2010. L’objectif de la visite en République d’Haïti consiste à renforcer le partenariat entre le Canada et Haïti en vue du redressement et de la reconstruction du pays à la suite du tremblement de terre du 12 janvier dernier.
  • Le 17 janvier, le ministre Cannon, agissant à la demande du premier ministre Stephen Harper, a tenu une conférence téléphonique avec le premier ministre d’Haïti, M. Jean-Max Bellerive, le secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, M. Alain Le Roy, neuf ministres des Affaires étrangères membres du Groupe des amis d’Haïti et le secrétaire général de l’Organisation des États américains, M. José Miguel Insulza, pour renforcer l’engagement pris par la collectivité internationale de coordonner les secours et les efforts de redressement en Haïti dans la foulée du récent séisme.
  • Le ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques), Peter Kent, a discuté avec les ministres des Affaires étrangères de l’Argentine, du Chili, de la République dominicaine, de la Jamaïque et de l’Uruguay afin que les uns et les autres soient au courant de ce qui a été fait par chacun jusqu’à présent. Le Canada collaborera avec la Jamaïque et fournira du transport aérien afin de faciliter l’acheminement de matériel de communications.
  • Le 14 janvier, le ministre Cannon a parlé au secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, M. Alain Le Roy. Le ministre a également parlé à son homologue brésilien, le ministre Celso Amorim, de même qu’à la secrétaire d’État américaine, Mme Hillary Clinton, et à l’ambassadeur des États-Unis au Canada, M. David Jacobson.
  • Le 13 janvier, le premier ministre Stephen Harper a parlé au secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, au sujet de la situation d’urgence en Haïti. Le Premier Ministre a également discuté avec le président Obama au sujet d’une de la coordination du déploiement de l’aide.

Contexte

Haïti est le premier bénéficiaire en importance de l’aide canadienne au développement dans les Amériques. Le Canada travaille à plusieurs niveaux afin d’aider à réduire la pauvreté en Haïti. En cinq ans (2006-2011), il aura consacré une somme de 555 millions de dollars aux efforts de reconstruction et de développement en Haïti. Pour en savoir plus, consultez : Nos priorités : sécurité, gouvernance démocratique, prospérité.

Liens connexes

Page Not Found / Page introuvable

Page Not Found / Page introuvable

Page Not Found

The Web server cannot find the file or script you asked for. Please check the URL to ensure that the path is correct.

Please contact the server's administrator if this problem persists

Page introuvable

Le serveur Web ne parvient pas à trouver le fichier ou le script demandé. Vérifiez l'URL pour vous assurer que le chemin d'accès est correct.

Veuillez contacter l'administrateur du serveur Web si le problème persiste.