Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Affaires étrangères et Commerce international Canada

international.gc.ca

Politique en matière d'apprentissage du MAECI

  1. Autorité compétente

    La présente politique est émise sous l'autorité des sous-ministres du Ministère.
  2. Date d'entrée en vigueur et application

    La présente politique entre en vigueur à compter du 30 juin 2008 et remplace la Politique en matière d'apprentissage du Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI) datant du 21 avril 2005. Elle s'applique à tous les employés du MAECI et est mise en œuvre conjointement avec la Politique en matière d'apprentissage, de formation et de perfectionnement du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT) et la Directive sur l'administration de la formation indispensablede ce dernier, respectivement entrées en vigueur le 1er janvier et le 15 mai 2006.
  3. Contexte

    La politique en matière d'apprentissage appuie les responsabilités des sous-ministres relatives à la formation indispensable, au développement du leadership/gestion et au perfectionnement professionnel des employés, énoncées dans la politique du SCT. Elle est également conforme au souhait des sous-ministres, dans le cadre du plan de transformation continu du Ministère, que ce dernier adopte des pratiques de gestion de fine pointe, pour renforcer le leadership organisationnel et promouvoir l'innovation. L'amélioration du perfectionnement des employés – un domaine prioritaire pour le renouveau de la fonction publique – est inextricablement liée à la haute performance d'une organisation.
  4. Énoncé de politique

    Les compétences (connaissances, habiletés et comportements) du personnel du MAECI à l'Administration centrale, dans les bureaux régionaux et dans les missions, sont des facteurs déterminants en vue d'appuyer les priorités du gouvernement du Canada et de réaliser les objectifs prioritaires clés et continus du MAECI. Le Ministère valorise l'apprentissage et s'engage à être un organisme misant sur un apprentissage progressif et économique qui favorise le perfectionnement professionnel de ses employés, l'innovation, le développement du leadership/gestion et le transfert des connaissances.
  5. Objectifs de la politique

    • 5.1 – Renforcer et favoriser l'instauration d'un environnement d'apprentissage stimulant sur le plan intellectuel, où les employés peuvent atteindre leur plein potentiel et contribuer à la constitution d'un effectif compétent, adéquatement formé et professionnel.
    • 5.2 – Responsabiliser les gestionnaires et les employés à élaborer des plans d'apprentissage individuels et organisationnels qui soient alignés tant sur le cadre de responsabilisation de gestion du SCT que sur les priorités ministérielles, ainsi que sur les objectifs de carrière des employés.
    • 5.3 – Promouvoir l'apprentissage comme soutien essentiel pour créer et maintenir de nouvelles fonctions, de nouvelles responsabilités et de nouvelles technologies dans l'optique d'assurer que le MAECI rencontre les exigences d'un Ministre d'Affaires étrangères et du commerce international au 21ième siècle.
    • 5.4 – Maximiser le rapport coût efficacité au moyen de l'utilisation d'activités de perfectionnement formelles et informelles et de diverses méthodes pédagogiques, dont l'apprentissage en ligne.
    • 5.5 – Promouvoir et soutenir des initiatives conjointes syndicat-employeur en matière d'apprentissage, qui seront définies conjointement par les deux parties afin de répondre aux exigences communes de leurs missions, de leurs priorités et de leurs objectifs en matière d'apprentissage, ainsi que pour faire avancer le mandat et les objectifs du Ministère.
  6. Engagements de principe

    Être reconnu comme un organisme novateur misant sur l'apprentissage et de se conformer à la Politique en matière d'apprentissage, de formation et de perfectionnement du SCT, le MAECI met l'accent sur son engagement visant à :
    • 6.1 – Fournir des services-conseils en matière d'apprentissage.
    • 6.2 – Offrir des programmes et des services qui encouragent la participation active des gestionnaires et des employés à diverses activités d'apprentissage afin de faciliter l'acquisition et l'application des compétences (connaissances, habiletés et comportements) nécessaires dans l'exercice de leurs fonctions et dans la gestion de leur perfectionnement professionnel.
    • 6.3 – Aider les gestionnaires à s'acquitter de leur obligation de favoriser l'instauration d'une culture d'apprentissage, en élaborant des plans d'apprentissage organisationnels, et en soutenant le perfectionnement professionnel de leurs employés au moyen de la pleine exécution d'un plan d'apprentissage individuel intégré au Programme de gestion du rendement.
    • 6.4 – Favoriser l'établissement d'un environnement où l'expérimentation et l'innovation sont considérées comme des éléments importants du processus d'apprentissage.
    • 6.5 – Reconnaître que les gestionnaires et les employés sont conjointement responsables de l'établissement des priorités et des objectifs en matière d'apprentissage, tant à titre individuel qu'organisationnel, de la planification de l'emploi du temps aux fins de participation à des activités d'apprentissage, et de la reddition de compte sur la bonne exécution des activités d'apprentissage conformément aux objectifs individuels et organisationnels en matière d'apprentissage.
  7. Exigences de la politique

    7.1 Responsabilités du gestionnaire:

    1. Fournir de l'appui et de l'assistance pour le développement, la mise en œuvre et la révision annuelle des plans d'apprentissage des employés pour qu'ils soient conformes aux objectifs et aux priorités du Ministère, aux objectifs d'évaluation de rendement des employés et/ou aux aspirations de carrière des employés.
    2. Encourager et soutenir les employés envers l'application de ce qu'ils ont appris pour leur perfectionnement professionnel en leur fournissant suffisamment de temps pour pratiquer et intégrer les connaissances et les habiletés nouvellement acquises.
    3. Servir de modèle en matière d'apprentissage en étant des enseignants, des mentors, des encadreurs ou des diffuseurs de savoir proactifs, ainsi qu'en étant eux-mêmes des apprenants réceptifs aux idées et aux pratiques novatrices.
    4. Fournir aux employés le temps nécessaire pour participer à la formation de collègues et diffuser leur savoir aux membres de leur équipe afin de contribuer au transfert des connaissances.

    7.2 Responsabilités de l'employé:

    1. Élaborer et mettre en œuvre un plan d'apprentissage individuel intégré au Programme de gestion du rendement afin d'aligner ses objectifs en matière d'apprentissage sur les priorités opérationnelles et/ou ses aspirations professionnelles.
    2. Mettre en pratique les connaissances, les habiletés et les compétences acquises, et formuler des commentaires aux gestionnaires et aux formateurs à propos de la qualité des activités d'apprentissage et des incidences sur son rendement.
    3. Être le premier responsable de son perfectionnement professionnel en tirant parti des outils, des ressources et des possibilités d'apprentissage qui conviennent le mieux à son style d'apprentissage, ainsi qu'en cherchant d'autres occasions de perfectionnement professionnel.
    4. Partager leur expertise en participant de façon proactive à diverses activités de transfert des connaissances.

    7.3 Responsabilité de l'Institut canadien du service extérieur (CFSI) pour le compte de tous les prestataires de formation du MAECI ou conjointement avec ceux-ci:

    1. Aligner ses programmes sur les priorités du gouvernement du Canada et du Ministère.
    2. Être le Centre d'expertise du gouvernement du Canada pour l'enseignement des affaires et des langues étrangères, et de l'efficacité interculturelle.
    3. Répondre aux besoins du MAECI en matière d'apprentissage en étant le principal fournisseur d'activités d'apprentissage variées pour tous les employés du Ministère.
    4. Offrir de la formation sur les services corporatifs et sur les systèmes corporatifs essentiels à la gestion des ressources du MAECI.
    5. Maximiser l'utilisation de technologies de fine pointe afin de perfectionner les possibilités d'apprentissage et le transfert des connaissances, ainsi que pour accroître le rayonnement d'accès à l'apprentissage.
    6. Offrir des services-conseils en soutien de la réalisation des objectifs de la présente Politique en matière d'apprentissage du MAECI.
    7. Maximiser la qualité, la pertinence et le transfert de l'apprentissage au moyen d'analyses de besoins, de planifications et d'évaluations rigoureuses.
    8. Publier des rapports annuels détaillés sur chacune des activités de formation au MAECI;
    9. Favoriser l'établissement de partenariats avec les prestataires de formation du MAECI, les Ministères fédéraux et d'autres organisations qui misent sur l'apprentissage.
    10. Améliorer le partenariat avec l'École de la fonction publique du Canada pour augmenter et enrichir les possibilités d'apprentissage pour les employés du MAECI.
  8. Reddition de comptes, contrôle et production de rapports

    Toute activité d'apprentissage devrait être inscrite dan le plan d'apprentissage individuel, lequel doit être intégré au Programme de gestion du rendement, afin d'aider les employés à rendre des comptes sur leur perfectionnement professionnel.

    CFSI répondra, pour le compte de tous les prestataires de formation du MAECI, à toutes les exigences relatives au contrôle et à la production de rapports en se conformant à la Directive sur l'administration de la formation indispensable du SCT.

  9. Définitions

    Toutes les définitions qui figurent à l'Annexe de la Politique révisée en matière d'apprentissage, de formation et de perfectionnement du SCT peuvent servir aux fins d'interprétation de la présente politique.

Pied de page

Date de modification :
2011-11-02