Aérospatiale

Le secteur canadien de l’aérospatiale compte quelque 700 entreprises, générant des revenus annuels directs de plus de 25 milliards de dollars en 2013. L'industrie est fortement intégrée aux chaînes de valeurs mondiales, elle exporte 80 p. 100 de sa production. Note 1

«Au moyen de cet investissement de plusieurs millions de dollars, Airbus Helicopter témoigne de sa confiance et de son engagement à l'égard de l'Ontario et du Canada, […] Par cette annonce, on reconnaît l'Ontario comme une destination de choix pour faire des affaires, en particulier dans le domaine de la fabrication de pointe. »

Haruhiko Machiyama, président, MHI Aerospace

  • Selon KPMG, au Canada, les coûts totaux de la main d'oeuvre liés aux pièces d’aéronefs (avantages sociaux compris) sont inférieurs de 12,7 p. 100 à ceux des États Unis. Lorsque tous les facteurs de coûts sont pris en considération, le Canada a la structure de coûts la plus abordable de tous les pays du G-7. Note 2
  • L’industrie aérospatiale au Canada est une R–D intensive grâce à des investissements annuels en capital de plus de 1,7 milliard de dollars, classant le Canada en tête de l'industrie à l'échelle mondiale sur le plan du développement de technologies aéronautiques et des applications connexes. Note 1
  • L'industrie canadienne de l'aérospatiale emploie quelque 73 000 travailleurs. Les investisseurs ont également accès à un grand bassin de travailleurs de calibre mondial formés dans les universités canadiennes dont 22 de ses universités figurent parmi les 500 meilleures au monde. Note 3

Les principaux réseaux, groups et organismes de recherche

Notes

Note 1

Industrie Canada, modélisations économiques fondées sur les données de Statistique Canada (registre des entreprises, recensement et CANSIM), de l’OCDE et des observations à l’échelle des entreprises, 2012-2014.

Retour á la note 1 referrer

Note 2

KPMG, Choix concurrentiels, fabrication de pièces d’avions, 2014.

Retour á la note 2 referrer

Note 3

Shanghai Jiao Tong University, Academic Ranking of World Universities (2012)

Retour á la note 3 referrer