Bioproduits

Le Canada est à l’avant-garde du développement des biomatériaux, de la bioénergie et des produits biochimiques.

« Nous trouvons encourageant l’importance qu’accorde le gouvernement du Canada à la commercialisation des projets d’énergie renouvelable. »

Hunt Ramsbottom, président et chef de la direction de Rentech

Les vastes réserves de ressources issues de la biomasse agricole et forestière, conjuguées aux nouvelles technologies de conversion mises au point au Canada, constituent une base solide pour la bioéconomie émergente du pays. La récente ouverture, au pays, des premières usines de cellulose nanocristalline et d’acide succinique d’origine biologique montre bien que les biomatériaux sont appelés à jouer un rôle important dans l’industrie canadienne des bioproduits.

  • Le Canada a investi 2,2 milliards de dollars sur une période de neuf ans pour soutenir le développement de l’industrie nationale des biocarburants.
  • De 2003 à 2011, on estime que le Canada a déposé 5 043 brevets liés aux bioproduits auprès du Bureau américain des brevets et des marques de commerce.
  • En 2011, les dépenses nationales brutes préliminaires en recherche et développement (R D) ont atteint 30 milliards de dollars au Canada et figurent parmi les plus importantes du monde dans ce domaine.
  • Conformément aux règlements fédéraux, les essences au Canada doivent désormais contenir en moyenne 5 p. 100 d’éthanol. Plus de 30 usines d’éthanol et de biodiesel exercent déjà des activités au Canada, tandis que huit autres se trouvent à l’étape de projet.
  • Le Canada appuie la commercialisation industrielle des technologies mises au point par ses organisations universitaires et de recherche grâce à plusieurs programmes de partenariat.
  • En janvier 2012, CelluForce a ouvert une usine de 36 millions de dollars à Windsor, au Québec, pour extraire les nanomatériaux des fibres de bois séché. Ce nouveau matériau pourrait notamment être utilisé dans les produits cosmétiques, les textiles, les composants aérospatiaux et les matériaux de construction.
  • La société américaine Rentech construira une usine à la fine pointe de la technologie afin de produire le seul type de carburéacteur de remplacement certifié pour usage dans le secteur de l’aviation commerciale à l’heure actuelle.