Médias numériques

L’industrie canadienne des médias numériques est en plein essor, et le Canada est reconnu comme un chef de file mondial en matière de mise au point de jeux vidéo, d’animation et d’effets visuels. Au Canada, l’industrie des médias numériques emploie plus de 50 000 personnes et génère des revenus annuels de quelque 7,5 milliards de dollars; aussi le pays est-il l’une des principales destinations d’investissement pour les entreprises mondiales de médias numériques.Note 1

«… Le Canada a montré qu’il comprend très bien les industries des médias numériques et des jeux, […] cela en fait le choix idéal pour notre premier jalon vers l’établissement d’un réseau mondial […] grâce à son exceptionnelle réserve de talents, à ses établissements universitaires et de recherche de pointe et à ses gouvernements fédéral et provinciaux favorables à l’entreprise.»

Hajime Nakatani, président, NAMCO BANDAI Studios Inc.

  • Le Canada offre les coûts d’exploitation les plus bas des pays du G-7 en ce qui concerne le divertissement numérique. Les studios de développement de jeux vidéo installés au Canada, bénéficient généralement d’un avantage de 23,8 p. 100 au chapitre des coûts par rapport à leurs homologues installés aux États-Unis.Note 2 Les entreprises au Canada peuvent bénéficier de crédits d'impôt avantageux pour réduire leurs coûts de main-d'œuvre lors de la production de produits numériques interactifs, d'animation ou d’effets visuels.
  • Les studios canadiens sont responsables de la conception de l’un des jeux pour chaque tranche de six jeux pour console les plus vendus. Parmi les titres canadiens à grand succès, on trouve Assassin’s Creed (Ubisoft), Mass Effect (EA/BioWare), FIFA Soccer (EA Sports).
  • En 2012, les 329 studios de jeux vidéo du Canada ont contribué à hauteur de plus de 2,3 milliards de dollars au produit intérieur brut du pays. L’industrie canadienne des jeux numériques se classe au troisième rang mondial en importance.Note 3

Principaux réseaux, groupes de recherche et programmes de soutien

Footnotes

Note 1

Nordicity, Profi l de l’industrie interactive canadienne 2012; Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario.

Retour à la note 1 referrer

Note 2

KPMG, Choix concurrentiels, 2014.

Retour à la note 2 referrer

Note 3

Association canadienne du logiciel de divertissement, Faits essentiels 2013.

Retour à la note 3 referrer