Aliments fonctionnels et produits de santé naturels

Le secteur canadien des aliments fonctionnels et des produits de santé naturels comptait plus de 750 entreprises, dont les recettes totales s’élevaient à 16,4 milliards de dollars.Note 1 Les investisseurs étrangers sont attirés par la base de la production agricole canadienne et d’exportation agroalimentaire de calibre mondial; qui a produit environ 84 millions de tonnes de céréales, d’oléagineux et de cultures spécialesNote 2 faisant du Canada le huitième plus grand exportateur de produits agricoles.Note 3

«... nous avons décidé de nous installer en Ontario pour de nombreuses raisons, notamment la proximité des moyens et des facilités de transport, le coût total de la fabrication ainsi que l’accueil chaleureux et le soutien utile que nous avons reçus du gouvernement. En tant qu’entreprise familiale de quatrième génération, nous planifions en termes de générations — et non d’années. Nous voulons nous sentir chez nous et nous sommes résolus à établir une présence durable dans les collectivités où nous faisons des affaires...»

Martin Reintjes, premier vice-président, Dr. Oetker

  • Selon l’étude Choix concurrentiels de 2014 de KPMG, les usines de transformation des aliments établies au Canada bénéficient d’une économie de 12,8 p. 100 sur les coûts totaux de la main-d’oeuvre comparativement à celles établies aux États-Unis; le taux d’imposition effectif est de 22,2 p. 100 ce qui classe le Canada au deuxième rang des taux les plus bas parmi les pays du G-7.Note 4
  • Les abondantes ressources naturelles dont dispose le Canada, facilitent l’accès des entreprises aux matières premières essentielles à la production d’aliments fonctionnels et de produits de santé naturels.
  • Les investisseurs étrangers ont accès aux services d’un système de réglementation et d’inspection des aliments reconnu dans le monde entier garantissant des produits sûrs et de qualité supérieure. Dans bien des cas, l’approbation d’un produit au Canada favorise une approbation plus rapide sur les autres marchés.
  • Les dépenses gouvernementales en R et D dans le secteur agricole et agroalimentaire ont augmenté au cours des dernières années, et sont estimées à environ $ 561 millions pour l'exercice 2011-2012.Note 5

Les principaux réseaux, groups et organismes de recherche

Notes

Note 1

Statistique Canada, Résultats de l’enquête sur les aliments fonctionnels et les produits de santé naturels, 2011.

Retour á la note 1 referrer

Note 2

Statistique Canada, Le Quotidien, « Production des principales grandes cultures », novembre 2013.

Retour á la note 2 referrer

Note 3

Organisation mondiale du commerce, données sur le commerce international et l’accès aux marchés (application en ligne).

Retour á la note 3 referrer

Note 4

KPMG, Choix concurrentiels, 2014.

Retour á la note 4 referrer

Note 5

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Une vue d’ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien, 2013.

Retour á la note 5 referrer