Bourses de recherche au niveau des études supérieures

pour le désarmement, le contrôle des armements et la non-prolifération 2013-2014

Détails du concours

Les bourses de recherche au niveau des études supérieures (BRES) de 2013-2014 pour le désarmement, le contrôle des armements et la non-prolifération sont offertes par la Simons Foundation et le Programme de recherche et d’information dans le domaine de la sécurité internationale (PRISI) du ministère des Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD).

L’objectif principal du programme de BRES est de promouvoir, au sein de la communauté étudiante de cycle supérieur du Canada, les connaissances sur les enjeux entourant le désarmement, le contrôle des armements et la non-prolifération.

Huit bourses d’une valeur de 3 000 $CAN sont offertes aux étudiants canadiens à la maîtrise ou au doctorat afin d’appuyer la rédaction de courts exposés de position et les recherches afférentes. Ces exposés seront présentés sous forme de débat lors d'un  événement spécial aux BRES organisées parMAECD . Les bourses couvrent les frais de voyage à Ottawa (transport intérieur, hébergement et repas), où les candidats sélectionnés seront invités à présenter  leur exposé de position dans le cadre d’un débat de type face-à-face à l’occasion d’un évènement spéciale qui se tiendra au MAECD au début de 2014. Pour les étudiants canadiens à l'étranger, un nombre limité de frais de voyage peuvent être remboursés.

  • Date limite de présentation des candidatures : 15 octobre 2013
  • Présélection des candidats :                            12 novembre 2013
  • Date limite de remise des exposés de position : 12 décembre 2013
  • Sélection des huit récipiendaires de la bourse :  17 janvier 2014

Les dossiers de candidature doivent comprendre :

  • Une lettre d’intérêt appuyant votre candidature au programme de bourses de recherche;
  • Un texte écrit de 1 500 mots maximum traitant des enjeux liés à la non-prolifération, au contrôle des armements et au désarmement;
  • Un curriculum vitae comportant votre statut de citoyen (les Canadiens et les résidents permanents au Canada sont admissibles);
  • Un relevé de notes officiel et complet;
  • Une lettre de recommandation de votre superviseur;
  • Une deuxième lettre de référence.

Les dossiers de candidature doivent être soumis dans leur intégralité avant la fermeture des bureaux le 15 octobre 2013. Ils peuvent être acheminés à Mme Elaine Hynes, de la Simons Foundation : elaine_hynes@sfu.ca

 Critères d'admissibilité

Les citoyens canadiens,  résidents permanents/immigrants reçus du Canada sont admissibles au programme, y compris les étudiants diplômés  canadiens à l'étranger. Les lauréats précédents du Prix de recherche  des  diplômés sont admissibles, mais la priorité sera donnée aux étudiants qui n'ont pas déjà participé au programme en vue d'élargir la communauté des chercheurs canadiens travaillant sur les questions de NCAD.

Processus de sélection

Une fois les candidatures passées en revue, jusqu’à 16 candidats seront présélectionnés. Nous communiquerons avec ceux-ci d’ici le 12 novembre 2013.

 Chacun de ces candidats se verra assigner l’un des quatre sujets de débat (voir plus bas). Il devra se documenter et rédiger, personnellement et de façon indépendante, un exposé de position de 1 000 à 1 500 mots faisant valoir des arguments pour ou contre, selon les directives reçues. Il disposera d’une liste de lectures suggérées de même que d’un modèle d’exposé de position. L’exposé de position doit être remis avant le 12 décembre 2013. Il est possible que les candidats présélectionnés se voient attribuer un nouveau sujet de débat à présenter à l’occasion des Débats des lauréats des Bourses de recherche au niveau des études supérieures, afin de garantir un appariement approprié des débats.

 Les huit étudiants dont les exposés de position auront mis de l’avant les arguments les plus solides à l’égard de la position qui leur a été assignée seront avisés d’ici le 17 janvier 2014.

Débat

Les lauréats seront invités à  se défendre leur position à l’occasion d’un évènement qui sera organisée par le MAECD à Ottawa en Février 2014. À l’issue de ces débats, les quatre étudiants qui auront avancé les arguments les plus convaincants en faveur de leur position recevront des bourses supplémentaires de 1 000 $. La règle de Chatham House s’appliquera au débat, dont la Simons Foundation publiera en ligne un compte rendu, qui comprendra les exposés de position présentés.

Veuillez prendre note que l’obtention de la bourse est conditionnelle à la participation aux consultations relatives aux BRES. Les frais de transport intérieur, d’hébergement et de repas seront pris en charge par le PRISI conformément aux lignes directrices du Conseil du Trésor du gouvernement du Canada, avec d’un éventuel soutien supplémentaire de la Simons Foundation.

Les récipiendaires des bourses seront avisés de leur sélection d’ici le 17 janvier 2014.

Sujets du débat BRES 2013-2014 1

Débat no 1 (Dimensions humanitaires des armes nucléaires)

Il est résolu que la participation d’États dotés d’armes nucléaires aux négociations en vue de la création d'un instrument juridiquement contraignant interdisant la possession et/ou l'utilisation d’armes nucléaires est une condition préalable à l'établissement d'une norme internationale « délégitimant » et reconnaissant les graves conséquences humanitaires des armes nucléaires.

Débat no 2 (zone exempte d’ADM au Moyen-Orient et TNP)

Il est résolu que la décision de 2010 de convoquer une conférence visant à établir une zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient devrait être mise en œuvre avant la Conférence d’examen du TNP de 2015, peu importe si les conditions préalables, à savoir la paix et la sécurité dans la région, peuvent être atteintes et si tous les partenaires peuvent y participer.

Débat no 3 (Composition du Groupe de l’Australie)

Il est résolu que la prévention de la fabrication d’armes chimiques ou biologiques et/ou de leur détournement vers des réseaux illicites et des acteurs non étatiques serait grandement améliorée si l’on permettait à un plus grand nombre de participants d’adhérer au régime de contrôle des exportations du Groupe de l’Australie.

Débat no 4 (Contre Prolifération et Iran)

Il est résolu que la communauté internationale peut empêcher l’Iran, et ce, de façon efficace, d’acquérir la capacité de fabriquer des armes nucléaires sans devoir renforcer les outils juridiques et les mesures de vérification déjà en place par l’intermédiaire du Conseil de sécurité des Nations Unies et de l’AIEA ainsi que d’initiatives multilatérales contre la prolifération, comme le Groupe des fournisseurs nucléaires et l’Initiative de sécurité contre la prolifération.

Pour postuler et pour de plus amples informations, visitez: The Simons Foundation


1 les positions seront assignées aux candidats présélectionnés; Chaque sujet exigera des arguments en faveur de la position et contre celle-ci.