Questions et réponses

1. Q. Qui peut postuler?

R : Les citoyens canadiens qui détiennent un diplôme universitaire ou un diplôme d'études appliquées d'un collège reconnu ou qui l’auront obtenu d’ici le 30 juin 2016. Les personnes qui posent leur candidature pour le groupe professionnel EC doivent obligatoirement avoir un grade universitaire ou en obtenir un d’ici le 30 juin 2016. Le ministère recherche des personnes ayant différents antécédents et dotées d’un excellent jugement et d’excellentes aptitudes en matière de résolution de problèmes, de relations interpersonnelles et de compétences en communication.

2. Q. Dois-je être bilingue pour postuler?

R : Les agents du service extérieur, comprenant les agents de la gestion et des affaires consulaires, requièrent un CCC/CCC dans leur niveau de langue seconde. Les postes d’agents des politiques, d’agents de commerce et d’agents mobiles PM ont des profils linguistiques de BBB/BBB.

Voir le site emplois.gc.ca pour un aperçu/une définition des exigences linguistiques.

3. Q. Je désire postuler à Affaires mondiales Canada. Que dois-je faire?

R : Vous devez remplir votre demande d’emploi au cours de la campagne de Recrutement postsecondaire de la Commission de la fonction publique du Canada (CFP) avant la date butoir. Après avoir rempli votre demande, vous serez invité à passer l’Examen d’entrée à la fonction publique (EEFP) en ligne.

4. Q. Comment puis-je savoir si ma demande d’emploi est remplie correctement et acceptée?

R : Vous devez postuler en ligne sur le site de la Commission de la fonction publique, sous la rubrique du programme de Recrutement postsecondaire. À la fin de votre inscription, vous recevrez un message vous indiquant l’état de votre demande. S’il manque des informations, on vous indiquera que vous devez remplir toutes les exigences avant la date butoir. Nous ne pouvons accepter les demandes d’emploi au-delà de cette date.

5. Q. Quand et où les examens auront-ils lieu?

R : Dans le cadre de ce processus, les candidats doivent subir une série de tests.

Pour plus de renseignements sur ces examens et le processus de la séance d'examen, prière de visiter le site emplois.gc.ca.

6. Q. Pourquoi recherchez-vous des compétences en arabe, en allemand, en italien, en japonais, en coréen, en mandarin (chinois), en portugais, en russe et en espagnol?

R : Ces langues sont particulièrement importantes pour remplir notre mandat. Elles peuvent être difficiles à apprendre et elles demandent une formation coûteuse et un travail intense. La capacité de travailler dans toute autre langue est aussi reconnue au sein du Ministère et peut élargir les possibilités de carrière après l’embauche.

7. Q. Qu’entendez-vous par capacité de travailler en arabe, en allemand, en italien, en japonais, en coréen, en mandarin (chinois), en portugais, en russe et en espagnol?

R : Le ministère pourrait demander aux personnes ayant mentionné leur capacité de travailler dans ces langues de passer un examen pendant le processus d’embauche. Pour en savoir plus, veuillez consulter la page « Évaluation linguistique – échelles/niveaux » sur notre site internet.

8. Q. Quand irai-je en poste à l’étranger? Combien de temps vais-je passer à l’étranger au cours de ma carrière?

R : La réponse varie en fonction du champ de spécialisation.

Le pourcentage du temps qu’un employé passe à l’étranger durant toute sa carrière varie selon son domaine de travail, ses compétences et   sa flexibilité. Toutefois, les agents du service extérieur, comprenant les agents de la gestion et des affaires consulaires, doivent répondre aux critères de la « permutabilité » comme une condition d’emploi. La permutabilité signifie que ces agents sont tenus de servir à n'importe quel endroit au Canada ou ailleurs, tel que déterminé par le ministère.

9. Q. Quel est le cheminement de carrière d’un agent des politiques (EC-04) et d’un agent de commerce (CO-01)?

R : Les agents EC-04 et CO-01 peuvent être considérés pour d’autres postes de même niveau au sein du ministère lorsque ceux-ci se libèrent. Il est aussi possible de passer d’un poste d’une catégorie à l’autre comme agent du service extérieur, comprenant agent de la gestion des affaires consulaires, agent des politiques, agent de commerce et agent mobile PM, par un processus de nomination, d’affectation, de nomination ou d’affectation intérimaire ou de déploiement du personnel.

Même si les agents des politiques et les agents de commerce ne sont pas tenus de servir une partie de leur carrière à l’étranger, ils peuvent postuler pour des postes à l’étranger en considération de leurs connaissances et habiletés spécifiques.

Les agents des politiques et les agents de commerce doivent répondre aux critères de la « mobilité » comme une condition d’emploi. Cela signifie qu’ils doivent changer périodiquement de poste à l’Administration centrale.

10. Q. Quel est le cheminement de carrière d’un agent mobile PM (PM-04)?

R : Les agents mobiles PM font progresser des projets et des programmes associés au développement international et à l’aide humanitaire, ainsi que des programmes internationaux touchant la sécurité, les droits de la personne ou les situations de conflits. Cela inclut des questions relatives à des politiques et programmes stratégiques, thématiques, multilatéraux ou bilatéraux.

La filière du développement international comprend des agents de développement (groupe « agent mobile PM ») et des agents des politiques (EC). Les agents qui travaillent dans le domaine du développement international peuvent être basés à l’Administration centrale à Ottawa ou à Gatineau et ils sont susceptibles d’être affectés à des missions canadiennes à l’étranger, selon les besoins opérationnels du ministère. Les agents mobiles PM doivent répondre aux critères de la « mobilité » comme une condition d’emploi. Cela signifie qu’ils doivent changer périodiquement de poste à l’Administration centrale.

11. Q. Pourquoi Affaires mondiales Canada participe-t-il  à la campagne de recrutement postsecondaire de la Commission de la fonction publique cet automne?

R. La présente campagne est menée pour combler les besoins immédiats en main-d’œuvre, pendant qu'Affaires mondiales Canada examine comment son effectif actuel peut mieux répondre aux exigences du ministère fusionné. Cet examen pourrait déboucher sur des changements dans les groupes professionnels.

12. Q. Les agents du service extérieur, comprenant les agents de la gestion et des affaires consulaires, bénéficient du Programme de perfectionnement du service extérieur et du Programme de formation des agents de la gestion et des affaires consulaires. Si je suis accepté, est-ce que je participerai à un programme de perfectionnement?

R. Affaires mondiales Canada révise actuellement ses programmes de perfectionnement professionnel. Les agents de commerce et les agents des politiques ont des plans personnels de perfectionnement. Un système de gestion des talents est aussi en place au ministère.

13. Q. Est-ce que je recevrai une formation linguistique dans les langues officielles?

R : La formation linguistique en langue seconde ou en langue étrangère est régulière et adaptée aux exigences opérationnelles d'Affaires mondiales Canada, tout comme l’est le perfectionnement professionnel.