Le ministre Cannon accueille le premier ministre d’Haïti au Canada

(Nº 385 - Le 15 décembre 2009 - 12 h 30) Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Lawrence Cannon, a rencontré aujourd’hui le premier ministre d’Haïti, M. Jean-Max Bellerive, et a annoncé que le Canada investira dans quatre projets visant à renforcer les institutions de sécurité en Haïti.

« J’ai discuté avec le premier ministre Bellerive des progrès que nous avons accomplis en Haïti et j’ai réitéré à nos partenaires haïtiens la détermination du Canada à collaborer étroitement avec les Haïtiens et la communauté internationale pour que les gains réalisés dans l’atteinte d’une plus grande stabilité se traduisent par une prospérité économique durable et la création d’emplois, a déclaré le ministre Cannon. Grâce à ces nouvelles ressources, le Canada et Haïti pourront mettre en œuvre de nouveaux projets afin d’accroître la capacité de la Police nationale d’Haïti, de renforcer la sécurité le long des frontières avec la République dominicaine et d’améliorer les conditions de détention dans les prisons haïtiennes. »

Il s’agit du deuxième cycle des consultations élargies entre le Canada et Haïti, une initiative placée sous l’égide d’Affaires étrangères et Commerce international Canada, de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) et de Sécurité publique Canada. La première série de consultations s’est tenue à Port-au-Prince le 26 mars 2008. Ces consultations élargies se tiennent une fois l’an, en alternance entre le Canada et Haïti.

La ministre de la Coopération internationale, l’honorable Beverley J. Oda, a également rencontré le premier ministre Bellerive, qui occupe aussi les fonctions de ministre de la Planification et de la Coopération extérieure. Ensemble, ils ont discuté du programme canadien de développement en Haïti, le plus important programme de l’ACDI dans les Amériques.

« Au cours de mes discussions avec le premier ministre Bellerive, j’ai continué à mettre à profit les solides relations nouées jusqu’ici et de faire converger nos importants efforts de développement en Haïti avec ceux de son gouvernement, a déclaré la ministre Oda. Les activités de développement et l’aide de l’ACDI dans ce pays représentent 80 p. 100 de la contribution que le Canada s’est engagé à apporter en Haïti, et j’ai réaffirmé notre soutien à la Stratégie haïtienne de réduction de la pauvreté au moyen d’initiatives efficaces et axées sur les résultats. 

« Ces consultations aideront à évaluer les progrès réalisés par les Canadiens pour aider à instaurer une plus grande sécurité en Haïti, a déclaré pour sa part le ministre de la Sécurité publique, l’honorable Peter Van Loan. Notre gouvernement continue d’appuyer les importantes contributions qu’apportent Sécurité publique Canada, la Gendarmerie royale du Canada, le Service correctionnel du Canada et l’Agence des services frontaliers du Canada afin d’aider Haïti à contrer la criminalité et à améliorer les normes de sécurité nationales. »

La contribution du Canada en Haïti occupe une place centrale dans sa politique étrangère et son engagement à l’échelle des Amériques. Le Canada s’est engagé à verser 555 millions de dollars sur cinq ans (de 2006 à 2011) pour instaurer la stabilité, un développement durable et la prospérité en Haïti.

Le premier ministre Bellerive est entré en fonction en novembre. Il s’agit de sa première visite au Canada depuis qu’il assume cette fonction officielle.

Pour plus d’information sur la contribution du Canada en Haïti, prière de consulter le Groupe de travail sur Haïti.

- 30 -

Un document d’information figure ci-après.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Natalie Sarafian
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
613-995-1851

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874

Jessica Fletcher
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Coopération internationale
819-953-9528

Le Service des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international
819-953-6534
media@acdi-cida.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Document d’information – Consultations élargies Canada-Haïti

Les consultations élargies Canada-Haïti servent de mécanisme pour la tenue officielle de discussions politiques de haut niveau, ayant pour objet d’élargir les champs et les possibilités de coopération. Ces efforts s’inscrivent, tout particulièrement, dans le cadre de la Stratégie haïtienne de réduction de la pauvreté et dans le contexte plus général de la coordination entre Haïti et ses partenaires internationaux.

Cette année, dans le cadre de ces consultations, des groupes de travail se pencheront sur trois thèmes précis : les enjeux politiques, la gouvernance et l’état du droit; le développement socio-économique; la sécurité et la stabilisation. Les discussions devraient porter, entre autres, sur la réforme des institutions et du système de sécurité, tout particulièrement du secteur de la justice, ainsi que sur la situation politique en Haïti. De même, il sera question des mesures que peuvent prendre le Canada et d’autres membres de la communauté internationale pour accroître l’efficacité de l’aide en Haïti, dans le prolongement de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide, qui souligne l’importance de la responsabilisation et de la prise en charge des priorités de développement par le pays en question.

À la suite des incidents désastreux de 2008 ? année marquée par des émeutes provoquées par le prix des aliments, la chute du gouvernement et une saison d’ouragans destructeurs en Haïti ?, la communauté internationale a donné un nouvel élan à ses efforts de reconstruction et de stabilisation. Sa présence, comme celle de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti, a contribué pour beaucoup à l’instauration d’une sécurité et d’une stabilité d’une importance cruciale pour ce pays. Cela permet en outre de jeter les bases d’un développement et d’une prospérité durables. Le Canada est à l’avant-garde des efforts en Haïti, où il exerce un solide leadership. Il poursuivra sur cette lancée à mesure que les efforts porteront de plus en plus sur l’investissement, un développement économique soutenu et la création d’emplois.

La contribution canadienne en Haïti occupe une place centrale dans la politique étrangère du Canada et son engagement à l’échelle des Amériques. Haïti est d’ailleurs le deuxième bénéficiaire en importance de l’aide au développement canadienne. Par une approche pangouvernementale, et avec la collaboration étroite de partenaires internationaux et des autorités haïtiennes, le Canada veille à accroître la stabilité et à favoriser des conditions propices à un développement et à une prospérité durables en Haïti, dans le respect des priorités du gouvernement haïtien.

Projets de réforme des systèmes de sécurité en Haïti

Le Canada va consacrer 15 millions de dollars aux projets visant à renforcer les institutions de sécurité en Haïti. Les fonds proviennent du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales (FPSM) d’Affaires étrangères et Commerce international Canada, et seront versés au cours de l’exercice financier 2010-2011. L’objectif du FPSM est de fournir les ressources financières et opérationnelles pour faciliter, de manière efficace, responsable et en temps opportun, la prévention des conflits, les interventions en cas de crise, les opérations de paix, la protection civile et les interventions de stabilisation.

Par l’intermédiaire du FPSM, Affaires étrangères et Commerce international Canada soutient la réforme des institutions de sécurité en Haïti. Le Fonds est géré par le Groupe de travail pour la stabilisation et la reconstruction (GTSR).

Le GTSR est responsable de la politique d’aide du Canada envers les pays touchés par la crise pour lesquels une approche pangouvernementale est nécessaire ainsi qu’un besoin croissant de compétences civiles spécialisées.

Initiatives du GTSR en Haïti

Renforcement des capacités de l’unité maritime de la Police nationale d’Haïti

Par l’entremise de la Corporation commerciale canadienne, le Canada fournira une somme de 3,7 millions de dollars pour cinq bateaux devant servir à l’unité maritime de la Police nationale d’Haïti pour consolider la sécurité de ses frontières maritimes.

Construction d’une rampe d’accès à l’eau et d’un atelier à la base navale Amiral Killick de Port-au-Prince

Le Canada s’engage à construire un nouvel atelier mécanique ainsi qu’une rampe d’accès à l’eau à la base navale Amiral Killick, la principale base de l’unité maritime de la Police nationale d’Haïti, afin d’assurer sa capacité d’entretenir ses bateaux. Une somme de 701 287 dollars sera versée pour cette initiative à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui administre le projet.

Renforcement des capacités de gestion de la migration - phase II

Ce projet, administré par l’OIM, vise à augmenter la capacité du service de migration haïtien à retracer les trajectoires migratoires et à améliorer la coordination du service avec d’autres organismes œuvrant dans la gestion des frontières, au moyen de la formation professionnelle et de la coopération régionale transfrontalière. Le Canada fournit 3,6 millions de dollars pour cette initiative.

Construction d’un centre de détention à Croix-des-Bouquets

L’objectif de ce projet est de réduire la surpopulation carcérale du pénitencier national, permettant ainsi d’améliorer la santé et la sécurité des détenus. La contribution de 4,4 millions de dollars du gouvernement canadien vise à financer la construction et l’équipement d’une prison d’une capacité maximale de 750 personnes. Cette initiative, administrée par l’OIM, s’ajoute au déploiement de jusqu’à 10 agents du Service correctionnel du Canada à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti et au projet de réfection du pénitencier de Cap-haïtien.