Déclaration du ministre Cannon au sujet de l'Examen stratégique des États-Unis sur l'Afghanistan et le Pakistan

(Nº 81 - 27 mars 2009) Le ministre des Affaires étrangères, l'honorable Lawrence Cannon, a fait aujourd'hui la déclaration suivante au sujet de l'Examen stratégique de l'administration des États-Unis sur l'Afghanistan et le Pakistan :

« Nous saluons la publication de l'Examen stratégique sur l'Afghanistan et le Pakistan effectué par le gouvernement américain et nous félicitons l'administration du président Obama pour une évaluation de la situation qui semble de prime abord être très convaincante, complète et réaliste.

« En prévision de la Conférence de La Haye sur l'Afghanistan et du Sommet de l'OTAN, nous sommes impatients d'examiner attentivement ce document et son incidence sur les efforts déployés par le Canada en Afghanistan.

« Comme le gouvernement du Canada l'a constaté, les Canadiens constateront que de nombreux éléments du plan concordent avec la transformation de la mission canadienne au cours de la dernière année, qui comprend une stratégie civilo-militaire intégrée, assortie d'une augmentation considérable des effectifs civils, un accent sur le suivi des objectifs et le renforcement de l'armée et de la police afghanes.

« L'Examen s'est aussi penché sur une approche plus cohérente du développement et de la capacité du gouvernement afghan à exécuter des programmes et à fournir des services à ses citoyens ainsi qu'à augmenter le nombre de militaires et de ressources sur le terrain, pour mieux sécuriser et contrôler certaines régions et ainsi faciliter le développement et la reconstruction et la primauté du droit.

« Le Canada a toujours affirmé que les seuls moyens militaires ne garantissent pas le succès de la mission en Afghanistan. C'est pour cette raison que le Canada investit des efforts significatifs axés sur nos domaines prioritaires, c'est-à-dire le renforcement des capacités des Forces nationales de sécurité de l'Afghanistan, la promotion de la gouvernance et de la primauté du droit, la facilitation de l'accès aux services de base et le soutien de la croissance économique.

« Le premier ministre a fait remarquer, au sommet de Bucarest en avril 2008, qu'il était utopique de croire que les seules forces étrangères pourraient vaincre les insurgés afghans. L'évaluation du succès de la mission du Canada portera plutôt sur la formation des forces armées de l'Afghanistan qui seront en mesure de prendre la relève de la lutte contre les talibans.

« Nous nous réjouissons du constat selon lequel la situation au Pakistan influe directement sur la situation en Afghanistan, puisque les Forces canadiennes œuvrent dans une région frontalière. Le Canada continuera à favoriser la croissance économique de façon particulière le long de la frontière entre Kandahar et le Baloutchistan.

« Le Canada poursuivra également son appui au gouvernement du Pakistan dans son action pour résoudre les importantes difficultés auxquelles il fait face dans les domaines de l'économie et de la sécurité. Sans stabilité au Pakistan, il ne peut y avoir ni stabilité ni sécurité dans la région.

« Nous nous réjouissons de voir que les objectifs de la nouvelle politique américaine sont complémentaires aux priorités du Canada. Nous sommes impatients de continuer à travailler avec les Américains afin d'atteindre notre objectif commun qui est de laisser aux Afghans un pays mieux gouverné, plus pacifique et plus sécuritaire. »

Pour de plus amples renseignements, prière de consulter le site Web  :  L'engagement du Canada en Afghanistan.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Natalie Sarafian
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
613-995-1851

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874