Le Canada se dit très préoccupé par le lancement d'une roquette de longue portée par la Corée du Nord

(Nº 89 - Le 5 avril 2009) Le ministre des Affaires étrangères, l'honorable Lawrence Cannon, a déclaré aujourd'hui qu'il était très préoccupé par l'utilisation d'une roquette de longue portée, par la Corée du Nord, dans le cadre d'une tentative de lancement d'un satellite le 5 avril.

« Le Canada est très préoccupé par le fait que la Corée du Nord ait décidé de lancer une roquette de longue portée, a déclaré le ministre Cannon. Cette mesure malavisée ébranle la confiance dans l'intérêt que porte la Corée du Nord à la paix et à la sécurité. »

Bien que le gouvernement nord-coréen affirme que ce lancement ait été effectué à des fins de développement spatial, il repose sur une technologie militaire et servira les intérêts du programme de missiles balistiques de la Corée du Nord. De telles activités sont interdites par la Résolution 1718 du Conseil de sécurité des Nations Unies (2006).

« Le Canada demande à la Corée du Nord de respecter pleinement les exigences de la Résolution 1718 du Conseil de sécurité des Nations Unies et de mettre fin à toute activité liée à son programme de missiles balistiques. La communauté internationale doit également veiller à interdire toute exportation de marchandises et de technologie nucléaires ou afférentes aux missiles vers la Corée du Nord », a ajouté le ministre Cannon.

En 1998, la Corée du Nord avait tenté de lancer un satellite à l'aide d'une version antérieure de sa roquette à longue portée, mais celui-ci n'avait pas pu atteindre son orbite. Un autre missile de longue portée a été mis à l'essai en 2006, mais celui-ci s'est désintégré peu de temps après son lancement. Au moyen des résolutions 1695 et 1718, le Conseil de sécurité des Nations Unies a par la suite imposé des sanctions à la Corée du Nord et a demandé à ce pays de mettre fin à ses programmes de missiles balistiques et d'armes de destruction massive.

« Cette nouvelle démarche entreprise par la Corée du Nord est particulièrement décevante étant donné les progrès réalisés par les parties des Pourparlers à six au cours des deux dernières années au sujet de la dénucléarisation. Au lieu de prendre des mesures qui attisent les tensions régionales, la Corée du Nord devrait s'engager sur une voie qui conduit à une paix durable dans la péninsule coréenne et à l'amélioration considérable des conditions de vie des Nord-Coréens », a indiqué le ministre Cannon.

« Nous exhortons vivement le gouvernement nord-coréen à se montrer à la hauteur de ses affirmations, selon lesquelles il a déclaré vouloir entretenir de bonnes relations avec la communauté internationale. Nous lui demandons aussi instamment d'accepter les obligations qui lui incombent à titre de membre des Nations Unies, en vertu desquelles il se doit d'adopter un comportement responsable et pacifique. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Natalie Sarafian
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
613-995-1851

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874