Nominations au Conseil des gouverneurs du Centre de recherches pour le développement international

(Nº 145 - Le 29 mai 2009) Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Lawrence Cannon, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mmes Margaret Biggs et Elizabeth Parr-Johnston ainsi que de M. Monte Solberg comme membres canadiens du Conseil des gouverneurs du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Le ministre a également annoncé la nomination de MM. Gordon Shirley et Rory Stewart et la reconduction de Mme Faith Mitchell comme membres internationaux du Conseil.

« Le CRDI bénéficiera des nombreuses années d’expérience dans les secteurs public et privé, tant au Canada qu’à l’étranger, que ces personnes remarquables apporteront au Conseil, a déclaré le ministre Cannon. Leurs connaissances dans les domaines de l’éducation, des communications, de la gestion et du développement seront un atout pour le Centre. Je suis convaincu qu’ils contribueront de façon significative au succès continu du CRDI. »

Le Centre de recherches pour le développement international est une société d’État créée par le Parlement en 1970 dans le but d’aider les pays en développement à recourir à la science et à la technologie pour trouver des solutions pratiques et durables à leurs problèmes sociaux, économiques et environnementaux. Le CRDI offre un soutien axé sur le développement des capacités de recherche locales afin d’appuyer les politiques et les technologies dont les pays en développement ont besoin pour bâtir des sociétés plus saines, plus équitables et plus prospères.

En tant que société d’État, le CRDI collabore étroitement avec bon nombre de ministères fédéraux, notamment Affaires étrangères et Commerce international Canada et l’Agence canadienne de développement international. Placé sous l’égide d’un conseil des gouverneurs composé de 21 membres issus de différents pays, le CRDI rend compte de ses activités au Parlement par l’entremise du ministre des Affaires étrangères.

On trouvera plus de renseignements sur le CRDI à l’adresse suivante :

Le Centre de recherches pour le développement international.

- 30 -

Une notice biographique des personnes nommées figure en annexe.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
international.gc.ca

Jennifer Pepall
Directrice des communications par intérim
Centre de recherches pour le développement international
613-696-2157
jpepall@idrc.ca

Notices biographiques

Mme Margaret Biggs (B.A. [sciences politiques], Université de la Colombie-Britannique; M.A. [affaires internationales], École des affaires internationales Norman Paterson, Université Carleton) a été nommée présidente de l’Agence canadienne de développement international le 1er juillet 2008. Elle était auparavant sous-secrétaire du Cabinet, Planification et consultations, au Bureau du Conseil privé, fonction qu’elle exerçait depuis mai 2006. Mme Biggs a occupé au gouvernement fédéral divers postes de cadre supérieur, tels que secrétaire adjointe du Cabinet, Priorités et planification, au Bureau du Conseil privé, sous-ministre adjointe, Programmes de l’investissement humain, et chef de direction déléguée, Politique stratégique, à Développement des ressources humaines Canada. Elle a commencé sa carrière à l’Institut Nord-Sud en tant qu’agente de recherche avant de devenir directrice de recherche.

Mme Faith Mitchell (B.A. avec grande distinction [anthropologie], Université du Michigan; M.Sc. [anthropologie], Université de la Californie, Berkeley; Ph.D. [anthropologie médicale], Université de la Californie, Berkeley et San Francisco; boursière postdoctorale de la fondation Pew [politiques en matière de santé], Institute for Health Policy Studies, Université de la Californie, San Francisco) est actuellement vice-présidente, Programme et stratégie, de l’organisme Grantmakers in Health à Washington. Auparavant, elle avait occupé différents postes à la National Academy of Sciences à Washington, dont ceux d’agente principale de programmes à l’Institute of Medicine, de directrice exécutive adjointe aux projets spéciaux pour la Division of Behavioral and Social Sciences and Education et directrice du Center for Social and Economic Studies, Commission of Behavioral and Social Sciences and Education. Elle a contribué à de nombreuses publications et est membre de différents organismes, dont le Population Reference Bureau, Washington, le Center on Social Disparities in Health, Université de la Californie, San Francisco, et le Population Resource Center, Princeton, New Jersey.

Mme Elizabeth Parr-Johnston (B.A., Collège Wellesley; M.A. et Ph.D., Université Yale) est présidente de Parr Johnston Economic and Policy Consultants et membre des conseils d’administration de la Banque Scotia, d’Emera Inc., de la Société de recherche sociale appliquée, de la Fondation canadienne des bourses d’études du millénaire et de Future Generations Canada. Elle est également présidente du Conseil des académies canadiennes. De 1996 à 2002, Mme Parr-Johnston a été présidente et vice-chancelière de l’Université du Nouveau-Brunswick; de 1991 à 1996, elle avait rempli les mêmes fonctions à l’Université Mount Saint Vincent. Au cours de sa carrière, elle a occupé diverses fonctions à l’Université de Western Ontario et au Collège Huron, à l’Université de la Colombie-Britannique, à l’Université Wesleyan, au Connecticut, et à l’Université Carleton. Au gouvernement fédéral, elle a travaillé à Statistique Canada et au ministère de l’Expansion économique régionale. Mme Parr-Johnston a été chef de cabinet du ministre de l’Emploi et de l’Immigration et sa conseillère principale en matière de politiques. Elle a en outre occupé des postes de cadre supérieur dans l’industrie, dont celui de directrice des affaires gouvernementales de la société Inco Ltée, et divers postes chez Shell Canada. Elle est membre de l’Ordre du Canada ainsi que récipiendaire de la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada et de la Médaille du jubilé de Sa Majesté la Reine Elizabeth II.

M. Gordon Shirley (B.Sc. [génie], University of the West Indies (UWI) St. Augustine; M.B.A. spécialisé [finances et opérations] et Ph.D. [administration des affaires, spécialisé en gestion des opérations], Université Harvard) est recteur du campus de Mona à l’University of the West Indies, à Kingston, en Jamaïque. Il a été professeur de gestion à la chaire Carlton Alexander et chef du département des études en gestion à l’UWI. Nommé directeur de la Mona School of Business de l’UWI en 2001, il présidait au même moment la Jamaica Public Service Company Limited. Il a été ambassadeur de la Jamaïque auprès des États-Unis et représentant permanent auprès de l’Organisation des États américains. Il a présidé le Comité de direction permanent du Conseil interaméricain pour le développement intégré, organe de l’OEA responsable du financement des activités de perfectionnement et de l’octroi de bourses d’études. De plus, il a publié de nombreux articles sur la gestion des opérations et sur les systèmes automatisés d’information de gestion.

M. Monte Solberg est actuellement conseiller principal chez Fleishman-Hillard Canada à Calgary et il signe une chronique hebdomadaire pour les journaux du groupe de presse Sun. En 2007, il a été ministre de Ressources humaines et Développement social Canada après avoir été ministre de Citoyenneté et Immigration Canada en 2006. De 1993 à 2006, à titre de député de l’opposition représentant la circonscription de Medecine Hat, M. Solberg a été critique en matière de patrimoine, de développement des ressources humaines, de revenu national, d’affaires étrangères et de finances. Il a été vice-président de divers comités traitant de ces questions. Sur le plan communautaire, il est entre autres membre de la Brooks and District Chamber of Commerce et l’un des directeurs de l’Alberta Association of Broadcasters. Il a également été membre du conseil d’administration des Jeux d’été de l’Alberta de 1989. Il est récipiendaire de la Médaille du jubilé de Sa Majesté la Reine Elizabeth II et de la Médaille du centenaire de l’Alberta.

M. Rory Stewart (B.A. et M.A. [histoire moderne et politique, philosophie et économie], Collège Balliol, Université d’Oxford)) est directeur du Carr Center for Human Rights Policy à la Kennedy School de l’Université Harvard, Cambridge, Massachusetts. M. Stewart a travaillé à l’ambassade de Grande-Bretagne en Indonésie de 1997 à 1999. Il a ensuite été représentant britannique au Monténégro dans le sillage de la campagne au Kosovo et, en 2003-2004, sous-gouverneur de Maysan et conseiller principal à Dhi Qar, deux provinces du sud de l’Iraq, pour les forces de la coalition. Il a aussi travaillé pour l’Autorité provisoire de la coalition en 2003. En juin 2004, il a été fait officier de l’Ordre de l’Empire britannique. M. Stewart est fondateur et directeur général de la Turquoise Mountain Foundation, un organisme sans but lucratif voué à la remise en état du centre historique commercial de Kaboul, en Afghanistan. Il est l’auteur de The Places in Between et de The Prince of the Marshes: And Other Occupational Hazards of a Year in Iraq. Il a aussi signé de nombreux textes publiés entre autres dans le New York Times Magazine et le London Review of Books.