Le Canada est préoccupé au sujet de la condamnation de l’avocat défenseur des droits de la personne Muhannad al-Hassani par la Syrie

(Nº 205 - Le 29 juin 2010 - 15 h 35 HE) Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Lawrence Cannon, a fait aujourd’hui la déclaration suivante concernant la peine de trois ans d’emprisonnement imposée par la Syrie le 23 juin à l’éminent avocat et défenseur des droits de la personne Muhannad al-Hassani pour « diffusion de fausses informations susceptibles de porter atteinte au moral de la nation » en vertu du Code pénal de la Syrie :

« Le Canada déplore la nature des accusations ayant mené au prononcé de cette sentence ainsi que la violation apparente des droits de M. al-Hassani à un procès équitable et au libre accès à ses avocats.

« Nous nous inquiétons également du fait que le cas de M. al-Hassani fait partie d’une série de détentions arbitraires et de condamnations injustes en Syrie. Parmi les autres cas figurent ceux de M. Haitham al-Maleh, avocat de 79 ans arrêté en octobre, et de M. Ali al-Abdallah, qui a été libéré de la prison d’Adra la semaine dernière et a été immédiatement arrêté de nouveau.

« Le Canada est également inquiet du refus répété de la Syrie d’accorder l’accès aux tribunaux aux observateurs internationaux qui veulent surveiller les procès de défenseurs des droits de la personne.

« Le Canada exhorte la Syrie à libérer M. al-Hassani, M. al-Maleh et M. al-Abdallah, de même que tous les autres prisonniers politiques. Nous continuons de demander à la Syrie d’agir clairement en faveur de la démocratie et des droits de la personne, y compris de la liberté d’expression. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Melissa Lantsman
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
613-995-1851

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874