Le ministre Baird condamne l’imposition possible de la peine de mort pour apostasie en Iran

(Nº 192 - Le 7 juillet 2011 - 16 h 45 HE) Le ministre des Affaires étrangères du Canada John Baird a exprimé aujourd’hui son inquiétude face aux informations selon lesquelles un chrétien iranien, M. Youcef Nadarkhani, pourrait se voir condamner à mort pour apostasie par un tribunal iranien.

« Le Canada demande instamment au tribunal iranien de respecter ses obligations en vertu du droit international des droits de la personne, y compris le droit à la liberté de religion et de croyance ainsi qu’à une procédure régulière.

« Si le tribunal décide d’imposer la peine capitale, il s’agira de la première exécution depuis 1990 à être justifiée par le choix de religion ou de croyance d’une personne. L’Iran continue de persécuter les minorités religieuses en raison de leurs croyances, y compris les sept dirigeants de la communauté bahá’íe, dont la peine d’emprisonnement pour avoir pratiqué leur foi a été portée à 20 ans.

« La liberté de religion ou de croyance est un droit universel fondamental que le Canada s’attache à promouvoir dans les enceintes internationales chaque fois qu’il en a l’occasion. Dans le dernier discours du Trône, notre gouvernement a renouvelé son engagement à créer le Bureau de la liberté de religion, qui sera justement chargé de dépister et de combattre ce genre de persécution dans les pays du monde entier.

« Le Canada espère que la communauté internationale se joindra à cet appel et usera de son influence pour amener les autorités iraniennes à respecter les droits fondamentaux dont tous les êtres humains doivent pouvoir se prévaloir. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter.